Biodiversité menacée: notre sécurité alimentaire en danger

Réchauffement climatique, sécheresses, la terre et la vie qu’elle héberge souffrent. La perte de la biodiversité liée au changement climatique et à l’activité humaine nous affecte concrètement: nos aliments seraient ainsi directement menacés et, par là même, la sécurité alimentaire mondiale.

Ce n’est plus un secret pour personne: la biodiversité diminue sur la planète à une allure inquiétante. De nombreuses espèces animales et végétales disparaissent chaque année, des écosystèmes entiers sont fragilisés, des maladies se multiplient, etc.

Mais au quotidien, pour de nombreux individus sur terre, il est difficile de voir un effet direct de la perte de biodiversité. Et pourtant, les choses sont bien plus graves que l’on ne pourrait l’imaginer…

Notre alimentation repose sur 12 espèces végétales et 5 animales

L’organisation Biodiversity International a pour mission d’évaluer l’impact de la disparition de la biodiversité sur nos vies. Ses rapports ne sont pas inquiétants, il sont tout simplement alarmiste!

Pourquoi? La raison est simple: près des 3/4 de l’ensemble de la chaîne alimentaire mondiale reposent sur 12 espèces végétales et 5 espèces animales principales. Oui, c’est peu, voire très peu, mais c’est une réalité et un réel problème potentiel, vu notre dépendance vis-à-vis de ces espèces pour assurer l’approvisionnement alimentaire mondial.

Et si celles-ci venaient à disparaître, que deviendrions-nous? Le risque n’est malheureusement pas si utopique. Selon un rapport, de Biodiversity International  le réchauffement climatique actuel qui s’accélère, la pollution et nos méthodes de cultures intensives menacent aujourd’hui déjà près de 1.000 espèces cultivées de par le monde.

Moins de biodiversité, plus la vie est fragile

Des signes sont déjà très visibles. Des céréales essentielles comme le maïs révèlent des rendements qui baissent sensiblement à cause du réchauffement climatique et de la baisse de biodiversité qu’il génère. Mais surtout, il s’agit aussi de prendre conscience que si l’on arrive à maintenir nos cultures dans un monde sans biodiversité, celles-ci seront plus fragiles et moins riches en nutriments. La raison: la biodiversité protège les écosystèmes en les rendant résistants et résilients.

Enfin, sauver la biodiversité, c’est aussi garantir la richesse naturelle de nos sols. Aujourd’hui, les activités humaines détruisent par exemple de nombreux insectes vivant dans les sols. Sans eux, les qualités organiques du sol (richesse en minéraux et en nutriments) diminuent. Et cela se ressent dans les fruits, les légumes, les céréales, les légumineuses… Eux-mêmes aussi consommés par des animaux que nous mangeons.

Moins de biodiversité, c’est donc moins de nutrition… Et c’est pourquoi nous sommes tous concernés par une transition écologique globale!

Source

https://www.bioversityinternational.org/e-library/publications/?L=0

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.