ActualitéBien être

Ado mal dans sa peau: comment l’aider à avoir une bonne image de lui-même

Une image corporelle saine est un élément important de la construction de l’estime de soi d’un adolescent. Voici ce que vous pouvez faire pour aider votre adolescent à se sentir bien dans sa peau.

Les adolescents sont souvent soumis à une forte pression pour satisfaire à des idéaux stricts, irréalistes et nuisibles concernant la beauté et la constitution corporelle, le poids et la forme. La recherche d’un corps ou d’une apparence «parfait(e)» peut avoir un impact considérable sur la confiance et la santé physique et mentale d’un adolescent. Vous pouvez aider votre enfant à développer et à maintenir une image corporelle saine et une bonne estime de soi. Voici comment.

Causes d’une image corporelle négative

L’image corporelle est la façon dont vous pensez ou ressentez votre apparence, votre corps. Le maintien d’une image corporelle normale et saine pendant l’adolescence, une période de changements physiques et émotionnels majeurs, peut s’avérer difficile. Les facteurs qui peuvent nuire à l’image corporelle d’un adolescent comprennent:

– Prise de poids naturelle ou attendue et autres changements dus à la puberté
– Pression des pairs pour apparaître d’une certaine façon
– Les médias sociaux et autres images médiatiques qui font la promotion du corps idéal comme étant en forme, mince ou musclé. Ce qui encourage à aspirer à des idéaux corporels irréalistes ou inatteignables
– Avoir un parent trop préoccupé par son propre poids ou par le poids en général ou l’apparence de son enfant
– Voir du contenu vidéo dans lequel un adolescent est considéré comme une chose pour l’usage sexuel d’autrui, plutôt que comme une personne indépendante et réfléchie (objectivation sexuelle)

Conséquences d’une image corporelle négative

Les adolescents qui ont des pensées négatives à l’égard de leur corps courent un risque accru de:

– Faible estime de soi
– Dépression
– problèmes relatifs à la nutrition et à la croissance
– Troubles de l’alimentation
– Avoir un indice de masse corporelle de 30 ou plus (obésité)

De plus, certains adolescents peuvent essayer de contrôler leur poids en fumant, en prenant des suppléments nutritionnels pour « prendre du muscle », ou changer leur apparence en achetant des produits de beauté ou en se faisant opérer par chirurgie esthétique. Passer du temps à s’inquiéter de leur corps et la façon dont ils sont à la hauteur peut aussi réduire la capacité des adolescents à se concentrer sur d’autres activités.

Parler de l’image corporelle

Parler de l’image corporelle avec vos enfants peut les aider à se sentir à l’aise dans leur peau. Lorsque vous discutez de l’image corporelle, vous pourriez:

– Montrez l’exemple

La façon dont vous acceptez votre corps et parlez du corps des autres peut avoir un impact majeur sur votre adolescent. Rappelez à votre enfant que vous mangez une alimentation équilibrée pour votre santé, pas seulement pour regarder votre corps d’une certaine façon. Pensez aussi à ce que vous lisez et regardez, ainsi qu’aux produits que vous achetez et au message que vos choix envoient.

Utilisez un langage positif

– Plutôt que de parler des attributs physiques de votre enfant ou des autres, faites plutôt l’éloge de ses caractéristiques personnelles comme la force, la persévérance et la gentillesse. Évitez de souligner les attributs physiques négatifs chez les autres ou vous-même. Ne faites pas ou ne permettez pas de surnoms blessants, commentaires ou blagues basés sur les caractéristiques physiques d’une personne, comme son poids.

Expliquez les effets de la puberté

– Assurez-vous que votre enfant comprend que la prise de poids est une partie saine et normale du développement, surtout pendant la puberté.

– Parlez des messages médiatiques

Les médias sociaux, les films, les émissions de télévision et les magazines peuvent envoyer le message que seul un certain type de corps ou une certaine couleur de peau est acceptable et que le maintien d’une apparence attrayante est le but le plus important. Même les médias qui encouragent la santé, l’athlétisme ou la forme physique peuvent représenter un idéal de corps étroit: un idéal tonique et maigre. Les médias sociaux et les images des magazines sont aussi souvent modifiés. Par conséquent, les adolescents peuvent essayer de répondre à des idéaux qui n’existent pas dans le monde réel. Vérifiez ce que votre enfant lit, fait défiler ou regarde et discutez-en. Encouragez votre enfant à remettre en question ce qu’il voit et entend.

– Surveiller l’utilisation des médias sociaux

Les adolescents utilisent les médias sociaux et les services pour partager des photos et obtenir des commentaires. Connaître les jugements des autres peut rendre les adolescents plus conscients de leur apparence. La recherche suggère également que l’utilisation fréquente des médias sociaux par les adolescents pourrait être liée à une mauvaise santé mentale et à un mauvais bien-être. Établissez des règles pour l’utilisation des médias sociaux par votre adolescent et discutez de ce qu’il ou elle affiche et visionne.

Autres stratégies pour promouvoir une image corporelle saine

En plus de parler à votre adolescent d’une image corporelle saine, vous pourriez:

– Faites équipe avec le médecin de votre adolescent

Le médecin de votre adolescent peut l’aider à fixer des objectifs réalistes pour l’indice de masse corporelle (IMC) et le poids en fonction de ses antécédents de croissance personnelle et de sa santé générale.

– Établissez de saines habitudes alimentaires.

Apprenez à votre adolescent à manger une alimentation saine et équilibrée. Offrez une large gamme d’aliments. Parlez des méfaits des régimes à la mode et évitez d’étiqueter les aliments comme « bons « ou « mauvais . »

– Lutte contre les messages négatifs des médias.

Exposez vos enfants à des personnes qui sont célèbres pour leurs réalisations, pas pour leur apparence. Par exemple, lisez des livres ou regardez des films sur l’inspiration des gens et leur persévérance à surmonter les difficultés.

– Louez les réalisations

Aidez votre enfant à apprécier ce qu’il ou elle fait, plutôt que ce à quoi il ou elle ressemble. Cherchez des occasions de louer vos efforts, vos compétences et vos réalisations.

– Promouvoir l’activité physique.

La participation à des activités sportives et physiques, particulièrement celles qui ne mettent pas l’accent sur un poids ou une forme particulière, peut favoriser une bonne estime de soi et une image corporelle positive.

– Encouragez les amitiés positives

Les amis qui acceptent et soutiennent votre adolescent peuvent avoir une influence salutaire. En particulier, les amis qui ont des relations saines avec leur propre corps peuvent avoir une influence positive.

Sources

Nesi J, et al. Using social media for social comparison and feedback-seeking: Gender and popularity moderate associations with depressive symptoms. Journal of Abnormal Child Psychology. 2015; doi:10.1007/s10802-015-0020-0.

Bornioli A, et al. Body dissatisfaction predicts the onset of depression among adolescent females and males: A prospective study. Journal of Epidemiology and Community Health. 2020: doi:10.1136/jech-2019-21303.

Viner RM, et al. Roles of cyberbullying, sleep, and physical activity in mediating the effects of social media use on mental health and wellbeing among young people in England: A secondary analysis of longitudinal data. The Lancet. Child & Adolescent Health. 2019; doi:10.1016/S2352-4642(19)30186-5.

Articles similaires