A combien peut monter ma fréquence cardiaque en cas de stress et quels effets?

Cet article explique ce qu'est une fréquence cardiaque normale, pourquoi le stress peut l'augmenter et ce que l'on ressent en cas d'accélération

La fréquence cardiaque moyenne varie considérablement. En cas de stress, l’organisme libère des hormones qui déclenchent une réaction de lutte ou de fuite. La fréquence cardiaque d’une personne peut augmenter et dépasser 100 battements par minute (bpm). Le stress à long terme peut entraîner divers problèmes de santé.

La « fréquence cardiaque » désigne le nombre de battements du cœur d’une personne en une minute. En période de stress, la fréquence cardiaque peut augmenter au-delà d’une plage saine, ce qui peut contribuer à certaines complications de santé. Cet article explique ce qu’est une fréquence cardiaque normale, pourquoi le stress peut l’augmenter et ce que l’on ressent en cas d’accélération de la fréquence cardiaque. Il aborde également les effets du stress sur la santé, les conseils pour le gérer et le moment où il convient de consulter un médecin à ce sujet.

Qu’est-ce qu’un rythme cardiaque normal ?

Une fréquence cardiaque normale au repos, c’est-à-dire la vitesse à laquelle le cœur bat pendant les périodes de détente, se situe entre 60 et 100 battements par minute (bpm). Dans certains cas, une fréquence cardiaque inférieure à 60 bpm n’est pas problématique et est fréquente chez les personnes qui font souvent de l’exercice ou qui prennent certains médicaments, tels que les bêta-bloquants.
En période de stress, la fréquence cardiaque au repos peut dépasser 100 bpmSource fiable.

Pourquoi le stress augmente-t-il la fréquence cardiaque ?

Lorsqu’une personne est stressée, son corps libère les hormones adrénaline et noradrénaline, également appelées épinéphrine et norépinéphrine. Ces hormones indiquent à l’organisme d’augmenter temporairement le rythme cardiaque, la pression artérielle et la fréquence respiratoire. Les changements physiques qui se produisent pendant le stress sont la façon dont le corps prépare une personne à une situation qu’il perçoit comme menaçante. L’un de ces changements, appelé réaction de lutte ou de fuite, peut aider à préparer une personne à se défendre contre une menace physique ou à se mettre en sécurité de manière plus efficace. Divers processus biologiques interviennent pour améliorer la façon dont une personne réagit à un événement stressant. Il s’agit notamment de l’augmentation du rythme cardiaque et du flux sanguin vers les muscles pour fournir plus d’oxygène et donc d’énergie, ce qui peut les aider à être plus performants. La réaction de lutte ou de fuite était essentielle pour nos ancêtres chasseurs-cueilleurs qui étaient confrontés à des menaces réelles dans la nature. L’homme moderne éprouve la même réaction dans des situations qui ne mettent pas nécessairement sa vie en danger, mais le corps interprète les sentiments de stress de la même manière.

À quoi ressemble un rythme cardiaque rapide ?

Un rythme cardiaque rapide peut provoquer des palpitations, qui peuvent être ressenties comme des bruits sourds, des battements ou des palpitations dans la poitrine, ou comme si le cœur s’emballait.

Un rythme cardiaque rapide peut également provoquer d’autres symptômes, notamment :

fatigue
des vertiges ou des étourdissements
une gêne ou une douleur dans la poitrine
essoufflement
évanouissement
nausées

Autres symptômes du stress

Le stress peut provoquer divers symptômes, notamment :

des problèmes de peau, tels que des éruptions cutanées et de l’acné
des maux d’estomac
des maux de tête
des douleurs
une perte d’énergie
difficultés à dormir
irritabilité et colère
changements d’appétit
manque d’intérêt pour les activités
problèmes de mémoire

 

Effets du stress sur la santé

Le stress prolongé ou chronique peut avoir des effets négatifs sur la santé. Des niveaux élevés d’hormones de stress, qui forcent l’organisme à se mettre dans un état d’hyperactivité pendant de longues périodes, peuvent provoquer des réactions physiques qui peuvent être nocives à long terme. Le stress chronique peut être à l’origine de :

un rythme cardiaque irrégulier
des inflammations
des problèmes digestifs
une augmentation de la pression artérielle
une diminution du flux sanguin vers le cœur

Ces réactions physiques peuvent augmenter le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Le stress peut également accroître le risque de troubles mentaux, tels que la dépression et l’anxiété.

Le stress peut également contribuer à des comportements néfastes pour la santé, qui à leur tour peuvent contribuer à des maladies telles que :

le diabète
l’obésité
les maladies cardiaques
l’insomnie

Les comportements nocifs pour la santé que les experts associent au stress comprennent :

la suralimentation
un régime alimentaire malsain
ne pas prendre les médicaments prescrits par le médecin
fumer
éviter l’activité physique

Conseils pour gérer le stress et réduire la fréquence cardiaque

Les moyens les plus sains de gérer le stress sont les suivants :

Se réserver du temps pour déstresser : Les personnes peuvent souhaiter consacrer du temps à des activités qu’elles apprécient et à des activités de soulagement du stress telles que le yoga ou des exercices de respiration.

Adopter un régime alimentaire sain : Manger des protéines maigres, des fruits et légumes et des céréales complètes tout en évitant le sel, le sucre et les graisses malsaines peut fournir de l’énergie pour gérer le stress.

Limiter la consommation d’alcool : Une personne stressée doit essayer d’éviter l’alcool ou de le consommer avec modération.

Éviter la consommation de drogues illégales et l’abus de médicaments sur ordonnance : En période de stress, une personne doit être consciente qu’elle est plus susceptible d’adopter des comportements nocifs.

Établir des liens avec les gens : Parler de ses sentiments et de ses préoccupations avec ses amis, sa famille, des groupes ou d’autres personnes peut aider une personne à faire face au stress.

S’éloigner de l’actualité : Une personne devrait régulièrement s’éloigner des nouvelles concernant des événements négatifs, y compris sur les médias sociaux.

Dormir suffisamment et de bonne qualité : Les adultes ont besoin d’au moins 7 heures de sommeil par nuit.

Pratiquer une activité physique : Même une petite quantité d’exercice peut aider à soulager les symptômes du stress.

Continuer à se rendre à ses rendez-vous médicaux : En période de stress, une personne peut être plus encline à négliger sa santé physique et mentale. Le fait de se rendre régulièrement à des rendez-vous médicaux peut contribuer à réduire les symptômes et les complications potentielles du stress.

Quand contacter un médecin

Il est préférable de contacter un médecin si une personne souffre d’une accélération du rythme cardiaque due au stress et si elle présente l’un des symptômes suivants :

des palpitations récurrentes qui s’aggravent avec le temps
une affection cardiaque
un rythme cardiaque qui ne revient pas à la normale au bout de quelques minutes ou peu après la fin d’une situation stressante
des antécédents de problèmes cardiaques dans la famille
évanouissement ou sensation d’évanouissement
un essoufflement
des douleurs thoraciques.

Si une personne est régulièrement confrontée au stress, elle peut souhaiter contacter un médecin ou un professionnel de la santé mentale pour l’aider à trouver des moyens de gérer le stress et de traiter toute affection ou complication sous-jacente liée au stress.

Résumé

Le stress entraîne la libération par l’organisme de certaines hormones qui déclenchent plusieurs réactions physiques, notamment une accélération du rythme cardiaque. Ces changements physiques font partie de la réaction de lutte ou de fuite, qui permet à l’organisme de devenir temporairement plus apte à répondre à des situations menaçantes. Un stress prolongé ou régulier peut entraîner divers problèmes de santé, tels que l’inflammation et l’augmentation de la pression artérielle. Le stress peut également augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque en rendant une personne plus susceptible d’adopter des comportements malsains. Une personne peut gérer son stress de différentes manières, notamment en consacrant du temps à des activités de soulagement du stress, en se déconnectant des sources d’informations négatives et en se rapprochant de personnes en qui elle a confiance pour parler de ses sentiments et de ses inquiétudes.

2/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange