7 bonnes raisons de manger des concombres cet été

Cet article examine le contenu nutritionnel du concombre, ses éventuels bienfaits pour la santé, des conseils pour le manger ou l'utiliser

Les concombres ont un goût doux et rafraîchissant et une forte teneur en eau. Il peut aider à soulager la déshydratation et est agréable à manger par temps chaud. Les gens mangent le concombre comme un aliment salé, mais il s’agit d’un fruit. Il entre également dans la composition de certains produits de beauté.

Le concombre fait partie de la famille des cucurbitacées. Parmi les autres membres de cette famille, on trouve la courge et différentes sortes de melons, dont le melon amer. Les concombres fournissent divers nutriments mais sont pauvres en calories, en graisses, en cholestérol et en sodium. Depuis l’Antiquité, les habitants de l’Inde cultivent les concombres à des fins alimentaires et médicinales, et ils font depuis longtemps partie du régime méditerranéen. Cet article examine le contenu nutritionnel du concombre, ses éventuels bienfaits pour la santé, des conseils pour le manger ou l’utiliser, ainsi que les risques potentiels pour la santé.

Les 7 bienfaits reconnus des concombres

Le profil nutritionnel du concombre peut lui conférer un certain nombre de bienfaits pour la santé.

 

1) Hydratation

Les électrolytes contenus dans les concombres peuvent aider à prévenir la déshydratation. Les concombres se composent principalement d’eau, et ils contiennent également des électrolytes importants. Ils peuvent aider à prévenir la déshydratation par temps chaud ou après une séance d’entraînement.

Pour les personnes qui n’aiment pas boire de l’eau, l’ajout de concombre et de menthe peut rendre cette boisson plus attrayante. Rester hydraté est essentiel pour maintenir un intestin sain, prévenir la constipation, éviter les calculs rénaux, etc. Le concombre est l’un des aliments les plus hydratants.

2) Santé des os

La vitamine K contribue à la coagulation du sang et peut favoriser la santé des os. Une tasse de 142 grammes (g) de concombre cru, haché et non pelé fournit 10,2 microgrammes (mcg) de vitamine K.

Il est recommandé un apport de :

90 mcg par jour pour les femmes âgées de 19 ans et plus
120 mcg pour les hommes du même âge.

Le concombre contient également 19,9 milligrammes (mg) de calcium. Les adultes ont besoin de 1 000 à 1 200 mg de calcium par jour, selon le sexe et l’âge.
La vitamine K aide à améliorer l’absorption du calcium. Ensemble, ces nutriments peuvent contribuer à une bonne santé osseuse. La vitamine D est également importante pour la santé des os.

3) Le cancer

En tant que membre de la famille des cucurbitacées, les concombres contiennent des niveaux élevés de nutriments au goût amer, connus sous le nom de cucurbitacine. Selon un article paru dans l’International Journal of Health Services, les cucurbitacines peuvent aider à prévenir le cancer en empêchant les cellules cancéreuses de se reproduire. Une tasse de 133 g de concombre haché avec sa peau fournit également environ 1 g de fibres. Les fibres peuvent contribuer à protéger contre le cancer colorectal.

 

4) Santé cardiovasculaire

Les fibres peuvent aider à gérer le cholestérol et à prévenir les problèmes cardiovasculaires qui y sont liés. Une tasse de 142 g de concombre non pelé fournit également 193 mg de potassium et 17 mg de magnésium. Il est recommandé que les adultes consomment 4 700 mg de potassium par jour et 310-410 mg de magnésium, en fonction du sexe et de l’âge. La réduction de l’apport en sodium et l’augmentation de l’apport en potassium peuvent aider à prévenir l’hypertension artérielle. Les cucurbitacines contenues dans le concombre peuvent également aider à prévenir l’athérosclérose.

5) Diabète

Le concombre peut jouer un rôle dans le contrôle et la prévention du diabète. Il contient des substances qui peuvent contribuer à abaisser le taux de sucre dans le sang ou à empêcher une augmentation trop importante de la glycémie. Une théorie veut que les cucurbitacines du concombre aident à réguler la libération d’insuline et le métabolisme du glycogène hépatique, une hormone clé dans la transformation du sucre sanguin. Une étude a montré que la peau de concombre aidait à gérer les symptômes du diabète chez les souris. Cela pourrait être dû à sa teneur en antioxydants. Les fibres peuvent également contribuer à la prévention et à la gestion du diabète de type 2. Les concombres ont un faible indice glycémique (IG). Cela signifie qu’ils apportent des nutriments essentiels sans ajouter de glucides susceptibles d’augmenter la glycémie.

6. L’inflammation

Les concombres peuvent avoir des effets anti-inflammatoiresSource fiable. L’inflammation est une fonction du système immunitaire. Les experts pensent que l’inflammation peut contribuer à déclencher le développement de divers problèmes de santé, tels que :

les maladies cardiovasculaires
le diabète
les maladies auto-immunes
la dépression
le cancer

7. Soins de la peau

Certaines recherches ont suggéré que les nutriments du concombre pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé de la peau. L’application de tranches de concombre directement sur la peau peut aider à rafraîchir et à apaiser la peau et à réduire les gonflements et les irritations. Il peut soulager les coups de soleil. Appliquées sur les yeux, elles peuvent aider à réduire les poches du matin.

Voici d’autres conseils de beauté concernant le concombre :

Tonique : Mixez et passez le concombre au tamis pour en recueillir le jus et obtenir un tonique naturel. Laissez agir sur la peau pendant 30 minutes, puis rincez. Le concombre peut avoir des propriétés astringentes et peut aider à dégager les pores.

Enveloppement pour le visage : Mélangez des quantités égales de jus de concombre et de yaourt pour préparer un masque de beauté qui aide à réduire la sécheresse de la peau et les points noirs.

L’utilisation du concombre sur la peau est sans danger pour la plupart des gens. Commencez par en appliquer une petite quantité. S’il n’y a pas de réaction indésirable, l’utilisation est probablement sans danger.

 

L’alimentation

Une tasse de 142 g de concombre non préparé, cru et haché contient les nutriments suivants :

eau : 137 g
calories : 17
protéines : 0,8 g
matières grasses : 0,2 g
glucides : 3,1 g, dont 2,0 g de sucre
fibres : 1,0 g
calcium : 19,9 g
fer : 0,3 mg
magnésium : 17 mg
phosphore : 29,8 mg
potassium : 193 mg
sodium : 2,8 mg
vitamine C : 4,5 mg
folate : 19,9 mcg
bêta-carotène : 44 mcg
lutéine + zéaxanthine : 22,7 mcg
vitamine K : 10,2 mcg
Le concombre contient également une série de vitamines B, de la vitamine A et des antioxydants, dont un type connu sous le nom de lignanes.

Les antioxydants aident à éliminer les substances de l’organisme connues sous le nom de radicaux libres. Certains radicaux libres proviennent de processus corporels naturels, tandis que d’autres sont issus de pressions extérieures, telles que la pollution. S’ils s’accumulent en trop grande quantité dans l’organisme, ils peuvent entraîner des lésions cellulaires et divers types de maladies. Des études ont suggéré que les lignanes présents dans le concombre et d’autres aliments pourraient contribuer à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et de plusieurs types de cancer.

Types de concombres

Le type de concombre le plus courant est le concombre de serre. Il est de grande taille, sa peau est vert foncé et il ne contient que peu ou pas de graines.

Il existe d’autres types de concombres :

Les concombres arméniens : Ces concombres sont longs et tordus, avec une peau fine, vert foncé et des sillons pâles. Ils sont souvent utilisés pour le marinage.

Les concombres japonais : Il est vert foncé et étroit. La peau est fine et parsemée de petites bosses. On peut les manger entiers.

Concombres Kirby : Ils sont souvent utilisés pour les cornichons à l’aneth. Ils sont croustillants, avec une peau fine et de petites graines.

Concombre citron : De la taille d’un citron, il a une peau claire. Son goût est doux et délicat.

Concombre persan : Plus court et plus gros que le concombre de serre, il est croquant.

 

Conseils

Choisissez des concombres croquants et fermes et évitez ceux dont les extrémités sont ratatinées ou flétries. Conservez-les au réfrigérateur jusqu’à une semaine. Ne les lavez pas avant de les conserver, mais rincez-les soigneusement ou épluchez-les avant de les consommer. Les concombres sont généralement consommés crus. Leur goût doux et leur croquant rafraîchissant en font un aliment de choix :

ajouter aux salades ou aux sandwichs
accompagner des plats riches ou très aromatisés, tels que les currys et les ragoûts.
Ils se marient bien avec toute une série d’aliments, notamment le fromage, la dinde, le saumon.

Essayez ce qui suit :

Mélangez des tranches de concombres, de tomates, d’olives et de fromage feta pour un plat d’accompagnement de style grec.
Ajoutez des feuilles de menthe et des concombres à votre eau.
Coupez les concombres en tranches épaisses et trempez-les dans votre houmous préféré.
Mixez des concombres seuls ou d’autres légumes, tels que des carottes et du céleri, pour en faire un jus.
Préparez une soupe de gazpacho en mixant des tomates, des piments, de l’ail, des oignons et de la chapelure, puis en refroidissant le tout.
Mélangez-les avec de l’ail, de la menthe et du yaourt grec pour accompagner un curry.

Risques

Le concombre peut être consommé sans danger par la plupart des gens, mais il y a quelques points à prendre en compte.

Problèmes digestifs

Certaines personnes trouvent que certains types de concombre sont difficiles à digérer. Le concombre conventionnel, de grande taille, disponible dans la plupart des rayons d’épicerie, est facile à digérer pour la plupart des gens.

Coagulation sanguine

Le concombre est relativement riche en vitamine K. Manger trop de concombre pourrait affecter la coagulation du sang. Les personnes qui utilisent de la warfarine (Coumadin) ou d’autres anticoagulants similaires ne doivent pas augmenter leur consommation de concombre de manière importante ou soudaine sans consulter un médecin.

 

Cultiver des concombres

Les personnes qui disposent d’un jardin bien ensoleillé et d’un sol bien drainé peuvent cultiver des concombres. Ils peuvent ainsi savoir quels pesticides ils ont utilisés, le cas échéant.
La culture de fruits et de légumes à la maison permet également de maximiser leur valeur nutritionnelle, car les gens peuvent les manger dès qu’ils les ont récoltés.
Plantez les graines de concombre lorsqu’il n’y a pas de risque de gel.

À emporter

Le concombre est un aliment au goût doux et rafraîchissant, facile à ajouter à divers plats. Comme les autres fruits et légumes, il constitue une bonne source de nutriments. La consommation de concombre dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain peut avoir toute une série de bienfaits.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange