6 plantes et suppléments bénéfiques en cas d’hypertension

Ces 6 plantes et suppléments peuvent peut être efficaces pour certaines personnes souffrant d'hypertension.

Un plan de traitement faisant appel à la médecine alternative peut être efficace pour certaines personnes souffrant d’hypertension. Découvrez les plantes et les suppléments qui pourraient être bénéfiques.

Les maladies cardiovasculaires, sont la deuxième cause de mortalité en France. L’hypertension joue un rôle important dans les maladies cardiovasculaires en augmentant le risque d’événements potentiellement mortels tels que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Alors que les médecins prescrivent de plus en plus d’ordonnances pour traiter le nombre croissant de patients souffrant d’hypertension artérielle, certaines personnes ont recours à la médecine alternative pour les aider à gérer cette maladie.

Il n’y a rien de mal à cette approche, tant que les gens n’essaient pas d’utiliser des plantes et des suppléments pour remplacer les médicaments prescrits. En effet, il n’existe pas de plantes ou de suppléments capables de traiter directement l’hypertension.

Au contraire, ce que les thérapies alternatives peuvent offrir aux patients, c’est un moyen de traiter certains des processus sous-jacents de l’organisme qui peuvent contribuer à ce que l’on appelle l’hypertension essentielle, ou primaire, qui n’est pas causée par d’autres maladies.

Quelques plantes et suppléments sont prometteurs pour réduire les facteurs qui contribuent à l’hypertension, comme la rigidité des artères et l’inflammation. Cependant, il est important de les choisir avec précaution. Certains peuvent contenir des ingrédients qui ne figurent pas sur l’étiquette, ou un traitement alternatif de l’hypertension peut interagir avec des médicaments prescrits ou en vente libre. Pour plus de sécurité, consultez toujours votre médecin avant de commencer un nouveau traitement.

Médecine alternative pour la tension artérielle

Les plantes et suppléments suivants peuvent être bénéfiques pour traiter certaines des causes sous-jacentes de l’hypertension artérielle :

Aubépine

Cette plante d’Europe du Nord est utilisée depuis des siècles comme remède contre les maladies cardiaques. Certaines petites études sur l’homme ont montré que l’aubépine était efficace pour réduire l’inflammation et la rigidité artérielle, avec pour résultat de modestes réductions de la pression artérielle. D’autres études de petite envergure ont toutefois montré que l’aubépine était moins efficace. En cas d’hypertension, les parois artérielles présentent une inflammation de faible intensité, ce qui signifie que les vaisseaux sanguins se contractent et ne se dilatent pas naturellement. Les composés de l’aubépine peuvent aider à détendre ces parois artérielles. Il est possible que l’aubépine interagisse avec la digoxine, un médicament utilisé pour traiter certains troubles cardiaques.

Huile de poisson

L’huile de poisson a été présentée comme un complément alimentaire intéressant car elle constitue une bonne source d’acides gras oméga-3 qui, entre autres, ont des propriétés anti-inflammatoires naturelles. Certaines recherches ont montré que l’huile de poisson était particulièrement efficace pour réduire la pression artérielle systolique, c’est-à-dire la pression exercée par le sang sur les parois des artères lorsque le cœur bat. L’huile de poisson présente également l’avantage de réduire les triglycérides, un type de graisse dans le corps qui peut être dangereux à des niveaux élevés.

De nombreuses études montrent que le régime alimentaire est le moyen le plus efficace d’obtenir les avantages des sources d’oméga-3 comme l’huile de poisson. En raison du coût élevé du poisson sauvage et des inquiétudes concernant la teneur en mercure du poisson d’élevage, moins cher, il est également recommandé de consommer des compléments alimentaires provenant de sources réputées. Les compléments doivent provenir d’une source qui vérifie les niveaux de mercure dans l’huile de poisson.

Ail

Les composés présents dans l’ail aident à réguler la réponse immunitaire impliquée dans le processus inflammatoire et il a été démontré qu’ils réduisaient les taux de lipides. Les compléments à base d’extrait d’ail vieilli kyolique, qui provient de bulbes d’ail de culture biologique vieillis pendant plus de 20 mois à température ambiante, peuvent être particulièrement bénéfiques. Une méta-analyse récente de 12 essais cliniques a révélé que l’extrait d’ail vieilli kyolique réduisait de manière significative la pression artérielle systolique et ce que l’on appelle la pression artérielle diastolique, le « chiffre du bas » qui indique la pression exercée par le sang sur les parois artérielles lorsque le cœur se repose entre deux battements.

Magnésium

Il existe de nombreuses preuves montrant qu’une alimentation riche en magnésium peut réduire le risque d’hypertension. Le rôle du magnésium en tant que traitement alternatif de l’hypertension est intimement lié au calcium. Le muscle lisse artériel a besoin de calcium pour se contracter, mais les personnes souffrant d’hypertension ont tendance à accumuler du calcium dans ces muscles, d’où l’utilisation répandue de médicaments bloquant les canaux calciques. Le magnésium est considéré comme un inhibiteur naturel des canaux calciques : il s’oppose aux effets du calcium en relaxant le muscle artériel. Certains professionnels de la santé n’ont pas rencontré beaucoup de succès avec le magnésium en tant que traitement spécifique de l’hypertension.

Une étude récente suggère que l’efficacité du magnésium peut dépendre de la personne qui le prend. Cette revue a examiné les données de 49 essais testant l’impact du magnésium sur des personnes ayant une tension artérielle normale, des personnes souffrant d’hypertension non traitée, des patients dont la tension artérielle n’est pas bien contrôlée par les médicaments et des patients dont les médicaments permettent de contrôler la tension artérielle. Bien que le magnésium n’ait pas toujours aidé les personnes souffrant d’hypertension non traitée, ce supplément a semblé contribuer à améliorer la tension artérielle des patients dont l’hypertension n’était pas bien contrôlée par les médicaments prescrits.

Coenzyme Q10

Le supplément de coenzyme Q10 (Co-Q10) est également impliqué dans la contraction des muscles lisses, en particulier dans l’efficacité de la contraction. La coenzyme Q10 augmente l’activité des mitochondries, qui sont le siège de la production d’énergie, et donne donc essentiellement plus d’énergie au muscle cardiaque. Les scientifiques s’efforcent encore de déterminer exactement quelles personnes pourraient tirer le plus grand bénéfice de la prise de ce supplément pour aider à gérer les causes sous-jacentes de l’hypertension artérielle.

Une méta-analyse récente des données de 17 essais cliniques a révélé que la Co-Q10 contribuait à abaisser la tension artérielle systolique chez les personnes souffrant de maladies métaboliques telles que le diabète, par exemple. Cependant, une méta-analyse antérieure a trouvé des preuves de qualité modérée que la Co-Q10 n’a pas d’impact clinique significatif sur les personnes souffrant d’hypertension primaire.

Acide folique

L’acide folique est parfois administré comme traitement alternatif de l’hypertension en raison de ses effets sur les parois artérielles. Il existe des preuves que l’accumulation de l’acide aminé homocystéine dans le sang peut endommager ces parois. L’acide folique, généralement administré en association avec les vitamines B6 ou B12, réduit les taux d’homocystéine. Une méta-analyse récente de 22 études portant sur plus de 40 000 patients a révélé que les suppléments d’acide folique réduisaient de manière significative la tension artérielle systolique.

Ce qu’il faut retenir

Les compléments alimentaires ne sont pas testés et réglementés de manière aussi stricte que les médicaments délivrés sur ordonnance ou en vente libre. En fait, les fabricants peuvent commercialiser un complément sans avoir à en prouver l’innocuité ou l’efficacité. En outre, une grande partie de ce que nous savons sur les avantages potentiels des plantes et des compléments alimentaires pour la gestion des causes sous-jacentes de l’hypertension repose sur des tests en laboratoire, des études animales ou de petits essais sur l’homme. C’est pourquoi, avant de recourir à un traitement alternatif de l’hypertension, vous devez vous renseigner sur les suppléments et discuter avec votre médecin traitant des interactions et des effets secondaires potentiels.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange