Un répulsif anti-moustiques révolutionnaire en développement

Les moustiques sont de retour avec les beaux jours, et avec eux, les piqures désagréables et les risques de transmission de maladies. Cependant, des chercheurs de l'Université hébraïque de Jérusalem pourraient avoir trouvé une solution pour réduire considérablement le nombre de piqures de moustiques grâce à un répulsif anti-moustiques innovant.

Une méthode prometteuse pour réduire les piqures de moustiques

Selon une étude publiée dans la revue PNAS Nexus, les scientifiques ont développé un répulsif anti-moustiques qui réduirait d’au moins 80 % les piqures de moustiques. Cette méthode innovante pourrait changer la donne dans la lutte contre les moustiques et les maladies qu’ils transmettent, telles que la dengue ou le paludisme.

Le fonctionnement du répulsif anti-moustiques

Ce répulsif anti-moustiques agit en formant une barrière qui bloque les odeurs corporelles, limitant ainsi les piqures. Il se compose de deux éléments naturels : la cellulose, principal constituant de la paroi de nombreux végétaux, et l’indole, une substance aromatique présente dans certaines fleurs.

Le docteur Jonathan Bohbot, chercheur à l’Université hébraïque, explique que ce répulsif offre une protection mécanique contre les piqures de moustiques à travers la peau et agit également comme un camouflage chimique. Cette combinaison de deux éléments naturels constitue un système de protection personnelle parfait avec un effet à longue portée et de longue durée.

Efficacité prouvée en laboratoire

Pour tester l’efficacité de cette méthode, un scientifique a introduit sa main dans une cage remplie de 15 moustiques, la partie exposée de la peau étant recouverte d’une couche de nanocristaux de cellulose. Le nombre de piqures a diminué de 80 %.

En combinant la cellulose avec de l’indole, la méthode permet également de réduire la ponte d’œufs de 99,4 % des moustiques après exposition au sang. Selon Jonathan Bohbot, ces résultats montrent que la combinaison de ces deux éléments offre une protection efficace et durable contre les moustiques.

Des tests supplémentaires nécessaires

Malgré ces résultats prometteurs, d’autres expériences doivent être menées pour confirmer l’efficacité de cette méthode. Il est crucial de s’assurer que ce répulsif anti-moustiques soit sans danger pour les humains et de le tester dans des conditions réelles.

L’importance de la lutte contre les moustiques et les maladies qu’ils transmettent

Les moustiques peuvent transmettre des maladies graves qui touchent certaines régions du monde, comme la dengue ou le paludisme, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le paludisme a causé la mort de plus de 600 000 personnes en 2020 et 2021, et les maladies vectorielles, transmises par des insectes hématophages, dont les moustiques, sont responsables de plus de 700 000 décès chaque année dans le monde.

La prévention et les traitements actuels

En attendant la commercialisation de ce répulsif anti-moustiques révolutionnaire, les moyens de prévention actuels, tels que les répulsifs à la citronnelle et les moustiquaires, restent les meilleures armes contre les moustiques. Il est également essentiel d’éliminer les sources d’eau stagnante, qui favorisent la prolifération des moustiques.

Des perspectives d’avenir encourageantes

Si les chercheurs parviennent à confirmer l’efficacité de cette méthode et à la commercialiser, cela pourrait changer la donne dans la lutte contre les moustiques et les maladies qu’ils transmettent. Un répulsif anti-moustiques efficace et durable pourrait contribuer à réduire considérablement le nombre de personnes touchées par ces maladies et améliorer la qualité de vie de millions d’individus.

Le développement de meilleurs répulsifs anti-moustiques

Grâce à cette découverte, il sera possible de développer des répulsifs anti-moustiques plus performants et mieux protéger les populations contre les maladies transmises par ces insectes. La recherche dans ce domaine est essentielle pour lutter contre les moustiques et les maladies qu’ils transmettent à l’échelle mondiale.

Le répulsif anti-moustiques développé par les chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem représente une avancée significative dans la lutte contre les moustiques et les maladies qu’ils transmettent. Bien que des tests supplémentaires soient nécessaires pour confirmer son efficacité, cette méthode prometteuse pourrait changer la donne et offrir une protection efficace et durable contre les piqures de moustiques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Solange Leroy