Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Médecine douceGuide des plantes médicinales

Tout savoir sur les propriétés médicinales de la figue

Aline Legrand

La figue est l’inflorescence charnue et comestible du figuier, un faux fruit en quelque sorte, appartenant à la famille des Moracées, un arbre originaire du Moyen-Orient et de la Méditerranée (Grèce et Turquie). Son nom scientifique est Ficus carica. Le figuier, l’un des 5 arbres symboliques de la terre promise, est très apprécié en phytothérapie et en gemmothérapie. Pour quelles raisons ?

De quoi le figuier est-il composé ?

  • latex : un suc végétal recueilli en incisant le tronc, riche en ficine, une enzyme antioxydante, exfoliante,
  • polyphénols : flavonoïdes, anthocyanes antioxydants, protecteurs cardiovasculaires, anti-inflammatoires,
  • furanocoumarines : agents toxiques photosensibilisants,
  • sesquiterpènes : aux très nombreuses propriétés (anti-inflammatoires, antimicrobiens, hypotenseuses, anti-tumorales, protectrices du système nerveux central, calmantes),
  • vitamines : C et du groupe B (B3 et PP favorables au métabolisme et au fonctionnement cognitif),
  • oligo éléments : calcium, fer, magnésium, phosphore, cuivre, zinc, potassium,
  • fibres : satiété, transit intestinal,
  • protéines,
  • sucres simples.

Quelles sont ses indications en phytothérapie ?

  • améliorer le transit intestinal : sa forte teneur en magnésium aide à augmenter le volume d’eau dans l’intestin, progression du bol alimentaire, légèrement laxative,
  • soutenir l‘effort physique et cérébral : apport énergétique pour l’endurance,
  • calmer les irritations cutanées et soigner les cors et les verrues : grâce à l’enzyme ficine du latex.

Le bourgeon est conseillé pour :

  • calmer le système nerveux et psychique : anxiolytique naturel, spasmophilie, épilepsie, neurasthénie,
  • améliorer la sphère digestive : drainage de l’estomac, soin des ulcères, aérophagie et reflux gastriques, régulation de l’appétit,
  • apaiser les intestins : colite, maladie de Crohn,
  • améliore le système circulatoire : hypotenseur, prévient l’athérosclérose, atténue les hématomes.

Comment l’utiliser ?

  • figue fraîche ou séchée : à consommer directement pour l’effet laxatif du fruit.
  • latex : appliquer directement le lait du figuier sur la verrue (remède de Grand Mère…),
  • tisane : faire bouillir 5 minutes deux cuillères à soupe de feuilles séchées, filtrer, 2 tasses par jour.
  • décoction : plonger dans 1 litre d’eau bouillante 4 figues séchées et laisser infuser 20 minutes. À boire tout au long de la journée.
  • teinture-mère : 25 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour.
  • sirop :10 ml le soir avec un grand verre d’eau contre la constipation.

Quelles précautions prendre ?

À forte dose, risque de douleurs abdominales et de troubles intestinaux.

La figue est déconseillée aux personnes sujettes au côlon irritable, prudence avec les anticoagulants et les antidiabétiques.

Il existe des antécédents d’allergie aux figues, notamment séchées qui sont conservées avec des sulfites.

Une cure est contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi