Science

Tour de taille: le Tai-Chi fait fondre les bourrelets

le tai chi est aussi efficace que l'exercice physique classique pour réduire le tour de taille des personnes.

Dans une nouvelle étude, des chercheurs concluent que le tai chi est aussi efficace que l’exercice physique classique pour réduire le tour de taille des personnes. Cette étude, publiée dans la revue Annals of Internal Medicine, fournit des preuves de l’utilité d’inclure le tai-chi dans son programme d’activité physique à visée minceur.

Tour de taille: comment savoir si on est dans le rouge

Les personnes souffrant d’obésité courent un plus grand risque de développer des pathologies graves, telles que l’hypertension, le diabète de type 2, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Les médecins déterminent la présence d’obésité en mesurant l’indice de masse corporelle (IMC). Il s’agit du rapport entre sa taille et son poids. Cependant, les chercheurs suggèrent que l’emplacement des dépôts de graisse dans le corps, en particulier dans l’abdomen d’une personne, connu sous le nom d’obésité centrale, est également un facteur de risque de maladie.

En outre, une personne qui ne souffre pas d’obésité peut néanmoins avoir des dépôts de graisse suffisamment importants dans son abdomen pour que cela constitue un facteur de risque. Un moyen efficace de déterminer la quantité de dépôts graisseux dans l’abdomen d’une personne consiste à mesurer son tour de taille.

La diminution du tour de taille est un objectif thérapeutique d’une importance capitale pour réduire les risques pour la santé, tant chez les hommes que chez les femmes.

L’essor du tai chi dans le monde

Le tai chi est une pratique corps-esprit originaire de Chine, particulièrement populaire en Asie. Le tai chi combine la respiration et la méditation. Il devient de plus en plus populaire dans le reste du monde. Le tai chi implique « certaines postures et des mouvements doux avec une concentration mentale, la respiration et la relaxation. Il peut être utile pour améliorer l’équilibre et la stabilité et réduire les douleurs au dos et aux genoux. Le tai-chi étant une forme d’activité physique à faible impact, il pourrait être utile aux personnes qui ont du mal à faire des exercices plus vigoureux.

Plus de 500 participants

Entre le 27 février 2016 et le 17 mars 2018, des chercheurs ont recruté des personnes âgées de plus de 50 ans souffrant d’obésité centrale. Au total, 543 personnes ont accepté de prendre part à l’étude. Les chercheurs ont ensuite réparti au hasard ces participants dans l’un des trois groupes de nombre égal.

– Le premier groupe a suivi un cours de tai-chi de 12 semaines, dirigé par un instructeur, et s’est réuni pendant une heure trois fois par semaine.
– Le second groupe a suivi un cours d’exercice modéré dirigé par un instructeur, se réunissant trois fois par semaine pendant une heure sur 12 semaines. Le cours comportait de la marche rapide et du renforcement musculaire.
– Les chercheurs n’ont pas donné d’activité physique au troisième groupe, qui a donc servi de groupe témoin.

Les scientifiques ont mesuré chez les participants :

– le tour de taille
– le poids corporel
– l’IMC
– le taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL)
– le taux de triglycérides
– le taux de glucose plasmatique
– la pression artérielle.

Ils ont pris ces mesures à trois reprises : une fois avant l’intervention, une fois à la fin de l’intervention et une fois 6 mois après la fin de l’intervention.

Les chercheurs ont constaté que le tour de taille des participants des groupes de tai chi et d’exercices conventionnels avait diminué par rapport à celui des participants du groupe de contrôle, sans qu’aucun ne présente de différence statistiquement significative. Les groupes de tai chi et d’exercices conventionnels ont également constaté un ralentissement de la diminution du taux de cholestérol HDL, ce qui est un signe positif concernant la santé métabolique d’une personne. La masse corporelle a également été légèrement réduite pour les groupes de tai chi et d’exercices conventionnels.

Exercice doux pour perte de poids

Cette étude montre que le tai chi peut être une alternative efficace à l’exercice conventionnel dans la gestion de l’obésité centrale. C’est une bonne nouvelle pour les adultes d’âge moyen et plus âgés qui souffrent d’obésité centrale mais qui peuvent être réticents à l’exercice conventionnel en raison de leur préférence ou de leur mobilité limitée.
Le point essentiel est que les gens peuvent avoir une option, comme le tai chi, pour gérer l’obésité centrale et le syndrome métabolique s’ils ne préfèrent pas l’exercice conventionnel.

Les chercheurs espèrent que leurs résultats fourniront des preuves pour inclure le tai chi dans les directives globales d’activité physique pour les adultes d’âge moyen et plus âgés souffrant d’obésité centrale.

Sources

Effects of Tai Chi or Conventional Exercise on Central Obesity in Middle-Aged and Older Adults

Abdominal obesity and metabolic syndrome: exercise as medicine?

 

Articles similaires