Soigner les plaies et les problèmes digestifs avec la salicaire grâce à sa propriété astringente

la salicaire

La salicaire, sous son nom botanique Lythrum salicaria, est une plante de la famille des Lythracées. Il s’agit d’une plante herbacée vivace à tiges rouges verticales, à feuille lancéolée et à fleurs rosées violacées. Elle peut atteindre jusqu’à 1,50 m de hauteur. Originaire d’Europe, cette plante s’acclimate également en Amérique du Nord. Récolté en été, la phytothérapie utilise les parties aériennes pour soigner divers troubles associés au système digestif et d’autres affections. Cela se fait grâce à ses principes actifs, à savoir les tanins, le mucilage, les phytostérols et son huile essentielle.

En quoi peut-on l’indiquer ?

Grâce à sa propriété astringente, c’est-à-dire sa capacité à resserrer et assécher les tissus, celle-ci peut favoriser la cicatrisation. On peut utiliser la salicaire d’une manière externe ou interne. Les études menées in vitro sur des rats de laboratoire montrent que les extraits de fleurs et de feuilles procurent une action hypoglycémiante. La plante semble en outre posséder une action antibiotique.

  • En usage interne, elle peut être employée pour traiter la diarrhée et la dysenterie. L’utilisation de cette plante ne présente aucune restriction d’âge ; tout le monde peut en consommer. En outre, ses propriétés antiseptique et anti-inflammatoire lui permettent de traiter les affections buccales comme l’aphte. Elle peut aussi remédier contre un saignement abondant lors d’une règle.
  • En usage externe, sa propriété antiseptique lui permet de soigner l’eczéma, les plaies, l’impétigo, les pertes vaginales et les démangeaisons. Sa poudre peut entre autres remédier contre les saignements graves.

Sous quelle forme peut-on l’utiliser ?

Les connaisseurs récoltent ses sommités fleuries en été, pour ensuite les sécher à l’ombre. Ils emballent ensuite le tout, une fois séché, dans un sac en toile pour ensuite les entreposées dans un endroit à l’abri de l’humidité. On peut utiliser ses sommités fleuries sèches pour préparer une tisane, une décoction ou une poudre. Cependant, on peut aussi obtenir du jus à partir de ses feuilles fraiches.

Comment doit-on utiliser la salicaire pour profiter de ses bienfaits ?

  • En décoction, pour remédier contre les diarrhées, porter à ébullition 10 g de sommités fleuries séchées dans 1 l d’eau pendant 10 min. Filtrez et conservez la tisane obtenue dans un bol. Buvez la tisane quand vous avez soif, à raison de deux à trois tasses par jour
  • Toujours en décoction, vous pouvez en utiliser pour soigner les affections buccales. Pour la préparation, portez à ébullition 3 c à s de sommités fleuries séchées dans 1 l d’eau. Laissez infuser pendant un quart d’heure. Filtrez puis faites un gargarisme.
  • Pour l’extrait de fluide, vous pouvez diluer 50 gouttes dans un verre d’eau. Buvez-en à raison de trois fois par jours, durant environ 2 jours.
  • En poudre, celle-ci peut accélérer la coagulation des plaies et des zones lésées. Il suffit d’en appliquer sur la zone concernée.

Quelle précaution faut-il prendre avant son utilisation ?

L’utilisation de cette plante ne présente aucun risque. Toutefois, il est préférable que les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas en prendre.