Seins qui grattent : Ne les ignorez pas !

Les mamelons qui irritent ? Non seulement, c’est inconfortable, mais c’est également inquiétant. Il peut, en effet, s’agir d’un symptôme d’une maladie comme le zona, l’eczéma, l’allergie, l’infection bactérienne, encore pire, d’un cancer du sein. En somme, les seins qui grattent peuvent avoir plusieurs causes et peuvent être synonymes de plusieurs pathologies. Il faut donc être vigilant. Plus d’infos dans cet article.

Quelles sont les raisons des irritations du mamelon ?

En réalité, c’est la peau qui se trouve autour du mamelon qui s’irrite et qui démange. Ce souci peut avoir plusieurs causes.

Cela peut provenir d’une origine virale. C’est le cas du zona. Si elles sont causées par un staphylocoque doré, il s’agit donc d’une infection bactérienne. Dans ces deux cas, ce sont souvent les femmes en post-partum qui en souffrent. Elles ont une infection cutanée sous-mammaire et des mastites répétitives. Elles peuvent aussi finir par souffrir d’abcès du sein relatif à un portage chronique et d’une staphylococcie familiale.

L’irritation peut aussi être les conséquences d’une allergie locale causée par des produits nettoyants ou des savons. Le port d’un soutien-gorge ayant une armature en métal peut aussi provoquer le même problème. Il se peut même que ce soit les sous-vêtements qui provoquent l’irritation du mamelon. C’est souvent le cas s’ils sont faits en matières synthétiques.

Chez certaines femmes, un déséquilibre ou un changement hormonal se manifeste par des démangeaisons au niveau des seins. Cela peut ainsi annoncer une menstruation ou une grossesse.

Symptôme d’un cancer du sein :

Dans la plupart des cas, le mamelon qui irrite annonce des maladies bénignes. Et pourtant, ce souci peut aussi indiquer un problème plus grave dont le Paget du sein. Ce dernier est une forme de cancer du sein. Après l’irritation et l’éruption cutanée, des rougeurs et d’autres changements de la peau peuvent apparaître autour du mamelon. À la suite de ces symptômes, il pourra aussi avoir un écoulement du mamelon ou un saignement, l’apparition d’une masse sous-mamelon ou encore l’aplatissement et l’inversement du mamelon. Si ces situations se présentent et qu’elles s’accompagnent d’une sensation de brûlure dans la poitrine, il faut tout de suite prendre les mesures nécessaires et s’adresser à un professionnel.

Que faire si le mamelon gratte ?

La première chose à faire en cas d’irritation des seins est de comprendre et de détecter les causes. Cela est souvent facile. Il est aussi nécessaire de voir un professionnel comme un dermatologue pour avoir plus de précision.

En général, si le souci semble être peu ou pas grave, l’utilisation d’antibiotiques ou d’antiviraux peut suffire. S’il y a des lésions sur les bouts du sein, il suffit de se servir d’un antiseptique pour les assécher. Ainsi, les risques d’infections seront éloignés.

  • Si c’est un zona :

Le soin d’un zona est symptomatique. Pour apaiser les douleurs que cette pathologie, il faut procéder par une désinfection locale afin de limiter l’assèchement des lésions. Ensuite, il est nécessaire d’humidifier les parties qui irritent. Souvent, la patiente doit prendre des analgésiques par voie orale comme la codéine, le paracétamol ou encore les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L’utilisation d’un savon dermatologique ou d’un pain avec de l’eau tiède est particulièrement recommandée lors des douches quotidiennes. Cela aide à réduire les symptômes et les irritations.

  • Si c’est un eczéma :

Comme il s’agit d’un problème d’allergie, la première chose à faire est d’éviter les allergènes. En cas d’inflammation, il est possible d’appliquer un corticoïde en local. Si c’est un eczéma atopique, donc qui n’a rien à avoir avec l’allergie de contact, mais qui est plutôt d’origine génétique, il faut suivre les traitements recommandés par un professionnel.

  • Si c’est une maladie de Paget :

Cette situation est plus délicate que les autres. Elle ne peut être traitée chez soi. Il est souvent nécessaire de procéder à une chirurgie mammaire ou une ablation des seins. Cette option thérapeutique permet de limiter les dégâts pouvant être causés par la maladie. En fonction du stade de la pathologie, il est cependant possible de garder une partie du sein et de n’enlever que la zone touchée. On parle de chirurgie conservatrice.

Certaines malades peuvent aussi nécessiter d’autres traitements dont la chimiothérapie, l’hormonothérapie, la radiothérapie et les thérapies ciblées. Le choix pour ces autres soins dépend des caractéristiques constatées lors du diagnostic.

Ce qu’il faut retenir :

Causes des démangeaisons des seins : les causes les plus courantes sont les problèmes de peau tels que l’eczéma, la dermatite, le psoriasis et les allergies. Les infections (staphylocoque doré ou streptocoque), les tumeurs bénignes du sein (fibroadénomes), et même le cancer peuvent également provoquer des démangeaisons au niveau des seins. Enfin, certains médicaments peuvent également être responsables de ce symptôme.

-Traitements des démangeaisons des seins : en fonction de la pathologie sous-jacente, différents traitements sont possibles. À titre d’exemple, des antibiotiques peuvent être prescrits en cas d’infection. En cas de problème de peau, des corticostéroïdes topiques ou des antihistaminiques peuvent aider à soulager les démangeaisons. En cas de réaction allergique, il faut identifier l’allergène et l’éviter. Lorsqu’il s’agit de lésions cancéreuses, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire.

-Démangeaisons des mamelons : si elles ne sont pas toujours symptomatiques d’un cancer du sein, les démangeaisons des mamelons ne doivent cependant jamais être ignorées. Elles peuvent être le signe d’un problème plus grave qui nécessite une attention médicale rapide. Consultez votre médecin si vous ressentez un quelconque type de démangeaisons au niveau des mamelons afin qu’il puisse en déterminer la cause et vous fournir un traitement approprié.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -