Qu’est-ce que le sommeil profond, et de combien en avez-vous besoin ?

Voici ce qu'est le sommeil profond, quelles sont ses étapes et comment dormir plus profondément

Le sommeil à ondes lentes, également appelé sommeil profond, est une étape importante du cycle du sommeil qui permet le bon fonctionnement du cerveau et de la mémoire. Bien que la plupart des adultes sachent qu’ils doivent viser 7 à 9 heures de sommeil par nuit, la science du sommeil est assez complexe.

Les deux principales catégories de sommeil sont le sommeil paradoxal (REM) et le sommeil lent (non-REM), et chacune d’elles comporte des phases importantes. Les personnes en bonne santé passent par ces stades de manière assez régulière pendant leur sommeil, et une nuit complète de repos implique de passer par ces stades plusieurs fois avant de se réveiller. Il existe peut-être des moyens d’obtenir un sommeil de meilleure qualité et un sommeil plus profond chaque nuit, ce qui permet à une personne de se réveiller en se sentant plus reposée et fraîche.

Cet article explique ce qu’est le sommeil profond et pourquoi il est important pour la santé. Il aborde également les étapes du sommeil et la manière de dormir plus profondément.

Qu’est-ce que le sommeil profond ?

Bien que tous les stades du sommeil soient nécessaires, le sommeil profond est particulièrement important pour la santé et le fonctionnement du cerveau. Ce stade du sommeil aide le cerveau à se reposer et à récupérer, ce qui lui permet de refaire le plein d’énergie. Il joue également un rôle dans le renforcement de la mémoire déclarative, c’est-à-dire la mémorisation des faits. Le sommeil profond contribue également à maintenir l’équilibre hormonal. L’hypophyse sécrète l’hormone de croissance humaine pendant cette phase, ce qui favorise la croissance des tissus de l’organisme et la régénération des cellules.

Un sommeil de bonne qualité peut aider à :

– réduire la fréquence des maladies
– favoriser le maintien d’un poids modéré
– améliorer l’humeur
– réduire le risque de problèmes de santé, tels que les maladies cardiaques et le diabète de type 2
– améliorer la prise de décision
– améliorer la santé du cerveau et prévenir des maladies telles que la démence

Étapes du sommeil

Le corps passe par les trois stades de sommeil non paradoxal du sommeil :

Premier stade

Le premier stade du cycle du sommeil est une période de transition pendant laquelle le corps et le cerveau passent d’un état d’éveil à un état de sommeil. Cette période est relativement courte, ne durant que quelques minutes, et le sommeil est assez léger. Les gens peuvent se réveiller de ce stade du sommeil plus facilement que des autres stades. Pendant le stade un, le cerveau se détend, en même temps que le corps. La surveillance du sommeil révèle des mouvements lents des yeux. Les ondes cérébrales commencent à ralentir, car l’activité cérébrale et les réponses aux stimulations sensorielles diminuent. Le corps commence également à ralentir ses rythmes au cours de cette étape. Le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire ralentissent, et les muscles commencent à se détendre, même s’ils peuvent occasionnellement se contracter.

Deuxième stade

Le deuxième stade du sommeil non paradoxal est un autre stade de sommeil léger qui se produit lorsque le corps commence à passer à un sommeil plus profond. Les êtres humains passent la plupart de leur temps pendant le cycle de sommeil dans ce stade de sommeil. Dans le corps, le rythme cardiaque et le rythme respiratoire ralentissent encore plus. Les muscles se détendent davantage et les mouvements des yeux s’arrêtent. La température corporelle diminue également. Bien que les ondes cérébrales ralentissent davantage, cette phase comprend également de petites impulsions électriques dans le cerveau.

Troisième stade

Le sommeil profond, ou sommeil à ondes lentes, est le troisième stade du sommeil non paradoxal. Bien que le corps accomplisse quelques cycles tout au long de la nuit, le troisième stade se produit par périodes plus longues pendant la première partie de la nuit. Dans le corps, le rythme cardiaque et le rythme respiratoire sont à leur niveau le plus bas et le plus régulier pendant cette partie du cycle de sommeil. Les ondes cérébrales deviennent encore plus lentes et plus larges. Il peut être très difficile de réveiller quelqu’un à partir de ce stade du sommeil, et c’est alors que surviennent les troubles du sommeil, comme le somnambulisme.

Le sommeil paradoxal

Le sommeil paradoxal est le quatrième stade du cycle du sommeil. Le corps entre dans le sommeil paradoxal environ 90 minutes après s’être endormi. Pendant cette phase du sommeil, les yeux vont et viennent derrière les paupières fermées. Cet état est plus proche de l’état d’éveil que les autres stades du sommeil. Pendant le sommeil paradoxal, les ondes cérébrales commencent à ressembler aux ondes cérébrales de l’état d’éveil. Le rythme cardiaque et le rythme respiratoire s’accélèrent, et les rythmes peuvent devenir irréguliers. Le stade REM est également celui où les rêves les plus vifs se produisent. Le cerveau paralyse temporairement les muscles pour empêcher le corps de réaliser ces rêves.

Exigences en matière de sommeil profond

Il est important qu’une personne bénéficie d’un sommeil profond suffisant pour permettre au cerveau et au corps de se réparer. Cela aidera la personne à se sentir rétablie. La quantité de sommeil profond d’une personne est liée à la quantité de sommeil global qu’elle obtient. Dormir 7 heures ou plus est la recommandation pour la plupart des adultes, ce qui donne généralement au corps beaucoup de temps dans les états de sommeil profond. Si le corps n’a pas assez de sommeil profond un jour, il compensera la prochaine fois qu’il pourra dormir en passant rapidement d’un cycle à l’autre pour atteindre plus rapidement les niveaux les plus profonds du sommeil et y rester plus longtemps. Cependant, si la personne manque régulièrement de sommeil profond, cela peut commencer à affecter le cerveau.

Comme le sommeil profond joue un rôle dans la mémoire, une quantité insuffisante peut entraîner des difficultés à créer de nouveaux souvenirs ou à retenir des informations. Les problèmes de sommeil profond à long terme peuvent être associés à d’autres pathologies, comme les maladies cardiaques ou la maladie d’Alzheimer.

Comment obtenir plus de sommeil profond

Une personne peut prendre des mesures pour augmenter la quantité de sommeil profond qu’elle obtient chaque nuit. La chose la plus importante qu’une personne puisse faire est de consacrer plus de temps au sommeil. Cela permet au corps d’effectuer plus de cycles de sommeil, ce qui rend possible un sommeil plus profond.

Parmi les autres pratiques susceptibles de favoriser le sommeil profond, et un bon sommeil en général, on peut citer:

– faire des exercices vigoureux, comme la natation, le jogging ou la course à pied, tôt dans la journée plutôt qu’avant le coucher
– modifier son régime alimentaire en consommant moins de glucides et plus de graisses saines
– réchauffer son corps dans un sauna chaud avant de s’endormir.
– Le bruit rose peut également augmenter l’efficacité du sommeil profond d’une personne. Le bruit rose est un signal aléatoire dont les composantes de basse fréquence sont plus nombreuses que celles du bruit blanc. Une étude publiée dans la revue Frontiers in Human Neuroscience a examiné les effets de la stimulation sonore, comme le bruit rose, sur le sommeil profond. Les résultats indiquent que l’écoute de ces sons pourrait améliorer l’état de sommeil profond d’une personne, ce qui entraînerait une meilleure fonction de mémoire au réveil.

Certaines habitudes de sommeil pourraient également favoriser un meilleur sommeil en général, notamment les suivantes:

– éviter les lumières bleues, comme celles des smartphones ou des ordinateurs, à l’approche du coucher
– garder la chambre aussi sombre que possible en couvrant les fenêtres et en éteignant les lumières des réveils et autres appareils électroniques
– éviter la caféine plus tard dans la journée
– éviter les repas copieux avant le coucher
– pratiquer des techniques de gestion du stress
– établir un horaire de sommeil et essayer de s’endormir et de se réveiller à des heures régulières.

Quelles sont les causes d’un manque de sommeil profond ?

Divers facteurs peuvent affecter la qualité du sommeil d’une personne. Les gens peuvent contrôler certains facteurs, comme l’heure à laquelle ils se couchent et s’ils restent éveillés à regarder leur téléphone ou à lire un livre. D’autres facteurs sont plus difficiles à contrôler. Il s’agit notamment des troubles du sommeil reconnus et des situations dans lesquelles le travail ou les déplacements d’une personne nuisent à la qualité de son sommeil. Les facteurs susceptibles de provoquer un manque de sommeil profond sont les suivants:

– l’apnée du sommeil
– le décalage horaire
– les troubles du rythme circadien, tels que le trouble du sommeil et de l’éveil irréguliers
– l’insomnie
– crampes aux jambes

Résumé

Le sommeil profond a de nombreuses fonctions, notamment celle de faire le plein d’énergie, d’aider à stocker les souvenirs et d’équilibrer les hormones. Le cycle du sommeil commence par le sommeil léger, avant de déboucher sur le sommeil profond et le sommeil paradoxal. De nombreux facteurs peuvent nuire à la qualité du sommeil d’une personne, notamment un environnement de sommeil inapproprié, le fait de manger ou de faire de l’exercice trop près de l’heure du coucher, et les troubles du sommeil, comme l’apnée du sommeil et l’insomnie. Il existe des moyens de favoriser un sommeil plus profond, comme certains changements alimentaires et l’écoute d’un bruit rose au moment de s’endormir. Pour obtenir un sommeil plus profond, il suffit parfois de se réserver plus de temps pour dormir chaque nuit.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -