Qi-Gong, une pratique ancestrale de santé

1497

Les chinois ont toujours souhaité devenir immortels et depuis 3000 ans, ils ont développé des moyens d’allonger la vie en améliorant leur santé. Ainsi est née la pratique du qi gong, moyen thérapeutique et préventif tout comme la médecine traditionnelle chinoise, la pharmacopée, la diététique et les massages tui na.

Les chinois ont d’abord découvrent en eux le qi soit le souffle de la vie, l’énergie. Puis, ils conclurent que le qi était invisible et présent partout dans la nature et dans le corps. C’est la concentration du qi qui engendre la matière, c’est la concentration de l’intention et la mise en mouvement de ce qi qui peut mobiliser la matière. Sous l’influence du qi du ciel, du qi de la terre et du qi de la lune, l’homme s’agite en permanence pour se protéger des effets négatifs de son environnement. La pleine lune est une concentration de qi qui mobilise les liquides dont les océans. Ainsi est née la pratique du qi gong, moyen thérapeutique et préventif tout comme la médecine traditionnelle chinoise, la pharmacopée, la diététique et les massages tui na.

Plusieurs styles de qi gong, un seul but

Le qi est le souffle de la vie qui circule dans toute chose existante entre le ciel et la terre. Le gong c’est le travail, la technique. La pratique du qi gong permet d’agir sur l’écoulement de l’énergie, excès ou manque d’énergie pouvant être ainsi restaurés dans tout l’organisme.

On distingue aujourd’hui 5 familles de qi gong :

 Confucianiste
 Bouddhiste
 Taoïste
 Martial
 Médical

Tous ont le même but, quelque soit le style enseigné et pratiqué : renforcer, nourrir,
nettoyer, harmoniser, équilibrer, faire circuler l’énergie.

Calmer les émotions et faire circuler l’énergie

Les chinois pensent que les maladies viennent en général par excès d’émotions. Un état dépressif entraine des indigestions et des ulcères à l’estomac, la colère conduit à un dérèglement du foie, la tristesse comprime et rétracte les poumons et la peur perturbe les reins et la vessie. Dans le cycle des 5 éléments dans lequel chaque organe est associé à une fonction, une émotion, une couleur, une orientation, un organe des sens….chaque élément peut être engendré ou restreint en permanence dans un cycle fermé. Cela explique aussi l’impact d’une émotion non seulement sur l’organe auquel elle est rattachée mais aussi sur un organe « nourrit » ou « contrôlé ».

C’est pourquoi les chinois préconisent la maitrise de ces émotions, on dit réguler le qi pour harmoniser l’esprit et garder son calme. L’immobilité permet de chasser les pensées qui agitent l’esprit, la méditation est un contrôle de ces émotions. Lorsque l’esprit est allégé de pensées, le flux de l’énergie circule régulièrement et fortement dans tout le corps. Les obstacles dans les méridiens finissent ainsi par disparaitre.

Par l’observation de la nature et de l’adaptation du corps humain à son environnement, les chinois ont établi un ensemble d’exercices dont chacun d’entre eux a un but préventif et curatif extrêmement précis et défini.

Un atout santé éprouvé

Les exercices de qi gong visent à la bonne circulation de l’énergie dans les méridiens. Il s’agit d’établir un rééquilibrage énergétique en permettant la libre circulation de l’énergie dans tout le corps. Les méridiens unifient le corps en énergie par un réseau de ramifications. La médecine traditionnelle chinoise s’appuie sur la théorie des 5 organes vitaux qui emmagasinent l’énergie, le qi. On différencie ainsi le qi de la rate de celui du foie, du cœur, des reins et des poumons. Le qi gong a pour but d’harmoniser l’énergie de ces 5 organes majeurs. En pratiquant le qi gong par la régulation de mouvements lents et calmes et une respiration profonde on améliore l’équilibre du système nerveux, du système circulatoire et du système respiratoire. Comme chaque saison est reliée à un organe, l’accent pourra être mis sur certains exercices en fonction des saisons. De même le déséquilibre de certains organes peut être améliorés par la pratique de certaines postures.

Conseils pour une bonne pratique

Dans un lieu tranquille, s’orienter le matin vers l’est (lever du soleil), le midi au sud et le soir vers l’ouest, loin des repas et au moins une heure avant de se coucher car l’apport d’énergie peut empêcher de dormir surtout pour les débutants.

Les figures portent des noms évocateurs: « caresser les nuages », « balayer l’arc en ciel », « écarter les nuages » (cervicales, méridiens yang, circulation de l’énergie du système nerveux sympathique et para sympathique), « jouer au bateau sur le lac » (renforcer les reins, les bronches, les bras, tonifier le système digestif), « contempler la lune « (renforcer les hanches, les reins, diminuer les lombalgies).

Ainsi, enraciné dans la terre, le corps détendu, l’esprit calme, libre de pensées, prenez la posture et mobilisez votre qi pour harmoniser les organes du corps. Vous ressentez alors une agréable sensation de bien-être. Une séance de qi gong dure 20 minutes, pour un effet sensible sur la santé il est recommandé de pratiquer tous les jours.

L’académie de médecine approuve

Dans son rapport sur le bénéfice des médecines complémentaires du 5 Mars 2013, l’académie de médecine conclut que le qi gong « améliore l’équilibre et réduit significativement le risque de chute chez les personnes âgées (…), ces disciplines sont considérées comme un excellent moyen de prévention des chutes, maladies métaboliques, avec l’avantage de se pratiquer en groupe de d’influer sur le versant cognitif des patients. L’intérêt de cette pratique est évoqué dans le traitement de la lombalgie, de l’arthrose du genou, de la fibromyalgie, elle a également un effet favorable sur la qualité de vie des insuffisants cardiaques et sur le sommeil. »

Auteur :

 

Thierry Jamaux est acupuncteur à Paris. Il n’enseigne plus de qi-gong.

Pour tout renseignement :
Tel : 0610500658
Mail : thierryjamaux@gmail.com
Site : www.medecinechinoiseparis.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here