Psyllium : Une ressource naturelle aux multiples vertus

Si vous cherchez un moyen naturel d’améliorer votre santé digestive, vous pouvez envisager de prendre du psyllium husk. Le psyllium est une fibre soluble qui peut agir comme un laxatif et aider à lutter contre la diarrhée, la constipation et d’autres troubles intestinaux. Il peut également contribuer à réduire les taux de cholestérol et de sucre dans le sang. De plus, il est doux pour l’estomac et présente peu d’effets secondaires. Mais quelle quantité de psyllium faut-il prendre ? Et quelles sont les meilleures façons de le consommer ? Continuez à lire pour le savoir.

Psyllium : De quoi s’agit-il ?

Le psyllium ou l’ispaghul, est un plantain qui se développe dans des conditions sèches ou arides. Cette plante annuelle s’adapte facilement au climat et supporte des conditions climatiques extrêmes telles que la sécheresse, la chaleur et le froid. Ses graines riches en fibres et en mucilages servaient autrefois comme laxatif aux égyptiens qui les utilisaient aussi pour traiter les inflammations des voies urinaires.

Depuis, le psyllium a connu une popularité sans équivoque pour ses vertus médicinales contre plusieurs affections. Il est riche en fibres solubles qui se dissolvent dans l’eau pour former une substance semblable à un gel. On le trouve dans des aliments comme l’avoine, les haricots et les pommes.

Le psyllium est ajouté à certaines céréales pour le petit-déjeuner et est également disponible sous forme de complément alimentaire. La cosse de psyllium est la forme la plus courante. C’est la partie intérieure de la graine qui est retirée et séchée pour créer la poudre de psyllium.

Les 5 principaux avantages du Psyllium.

1. Le psyllium est bon pour la santé intestinale.

Certaines recherches suggèrent que le psyllium pourrait être bénéfique pour la santé intestinale. Par exemple, une étude a montré que le psyllium était efficace pour traiter la diarrhée et la constipation chez les enfants atteints de la maladie de Crohn. Comme il peut contribuer à réduire l’inflammation de l’intestin, peut-être en favorisant la croissance des bonnes bactéries. En outre, il a été démontré que le psyllium diminue les marqueurs de perméabilité intestinale, ce qui pourrait amener à protéger contre le syndrome de l’intestin perméable. De plus, son superpouvoir a même participé à l’amélioration des symptômes du syndrome du côlon irritable (SCI). Notamment les ballonnements, les douleurs abdominales et la constipation. Le psyllium est généralement considéré comme sûr et bien toléré par la plupart des gens.

Mode d’emploi :

Pour profiter des bienfaits de ce supplément, optez pour la variété brune en poudre qui est extraite des enveloppes de la graine. Sur ce ; vous devez la prendre avec beaucoup d’eau. 200 Ml d’eau pour 10 g de poudre à consommer matin ou soir. Vous pouvez la boire deux à trois fois par jour. Faites d’abord tremper la quantité souhaitée dans de l’eau tiède avant de la consommer afin qu’elle soit plus facile à digérer par les acides de l’estomac. Laissez-la trempée pendant 3h max.

  1. Le psyllium peut réduire le cholestérol.

Les recherches montrent que le psyllium peut contribuer à réduire le taux de cholestérol en se liant aux molécules de cholestérol et en les évacuant de l’organisme dans les selles. Il a également été prouvé que le psyllium augmente le taux de HDL (bon cholestérol) tout en réduisant le taux de LDL (mauvais cholestérol). En outre, le psyllium peut aider à réduire le risque de maladie cardiaque en empêchant la formation de plaques dans les artères. Pour ces raisons, le psyllium peut être un traitement efficace contre l’hypercholestérolémie.

Mode d’emploi :

Il est à noter qu’avant de prendre le psyllium, l’avis de votre médecin est nécessaire. Pour ceux qui souffrent d’hypercholestérolémie. Vous pouvez consommer jusqu’à 10 g de psyllium en poudre dans 100 ml d’eau, et ce, jusqu’à quatre fois par jour.

  1. Le psyllium aide à réguler la glycémie.

Vous vous rappelez de ses fibres solubles ? Eh bien, le psyllium en a grandement besoin pour réduire le taux de la glycémie. Lorsque le psyllium est ingéré, il forme une substance gélatineuse qui ralentit la digestion et l’absorption du sucre dans le sang. Cet effet peut aider à éviter les pics de glycémie après les repas. En outre, le psyllium favorise la régularité et peut réduire le risque de diabète de type 2.

Mode d’emploi :

Pour les personnes souffrant de diabète type 2, il est primordial d’en parler avec votre médecin, puisque le psyllium est déjà connu par sa capacité de réguler la glycémie naturellement. D’où la nécessité d’un ajustement du dosage de vos médicaments.

  1. Le psyllium peut vous aider à perdre du poids.

Toujours grâce à sa richesse en fibres solubles, le psyllium pourrait favoriser la perte de poids de plusieurs façons. Premièrement, il aide à maintenir la sensation de satiété après les repas, ce qui réduit les risques de grignotage entre les repas. Deuxièmement, il aide à réguler le taux de sucre dans le sang, en évitant les pics et les chutes qui peuvent provoquer des fringales. Troisièmement, il ralentit l’absorption des graisses et des calories des aliments, de sorte que vous absorbez globalement moins de calories. Enfin, le psyllium dynamise une digestion et une élimination saines, deux éléments essentiels au maintien d’un poids sain.

Mode d’emploi :

Prenez 2 cuillerées à soupe de graines de psyllium et trempez-les dans de 200 ml d’eau bouillante. Laissez-les agir pendant 4 h. Commencez à boire votre boisson coupe-faim 30 min avant votre repas. N’oubliez pas de boire suffisamment d’eau tout au long de la journée.

  1. Le psyllium est votre bras de fer en cuisine.

La cosse de psyllium peut être utilisée en cuisine comme agent épaississant ou ingrédient liant. Mélangée à de l’eau, elle forme une substance gélatineuse qui peut remplacer les œufs ou le beurre dans les recettes.

Les personnes souffrant de la maladie cœliaque ou développent une intolérance au gluten sauront surpris de savoir que le psyllium pourrait être ajouté comme ingrédient de base dans leurs pâtisseries puisqu’il ne contient pas la protéine de gluten.

La cosse de psyllium est également une bonne source de prébiotiques, qui favorisent la croissance de bactéries saines dans l’intestin. En outre, l’enveloppe de psyllium est pauvre en calories et en glucides, ce qui en fait une bonne option pour les personnes suivant un régime pauvre en glucides. Dans l’ensemble, la cosse de psyllium est un allié polyvalent de la cuisine qui peut être utilisé pour améliorer la santé intestinale et ajouter de la texture et de la saveur aux recettes.

Préparation :

Cette pâte peut ensuite être utilisée pour faire des petits pains, de la croûte de pizza ou tout autre type de produit de boulangerie. Vous aurez besoin de :

  • 1 tasse d’eau
  • 1 tasse de farine de tapioca
  • 1/4 de tasse de poudre d’enveloppe de psyllium
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Il suffit de mélanger le psyllium avec de l’eau et de laisser reposer quelques minutes. Ensuite, ajoutez la farine de tapioca et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit lisse. Si la pâte est trop collante, ajoutez plus de farine jusqu’à ce qu’elle atteigne la consistance désirée. Une fois la pâte prête, il suffit de la façonner en un pain et de le faire cuire à basse température jusqu’à ce qu’il soit bien cuit.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.