Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Prise de poids après un cancer du sein : vers une meilleure santé à long terme

De nouvelles recherches ont révélé qu'environ 20% des survivantes du cancer du sein connaissent une prise de poids importante après leur traitement, posant des risques supplémentaires pour leur santé.

Le diagnostic et le traitement du cancer du sein peuvent être une épreuve physique et émotionnelle pour les patientes. Malheureusement, les défis ne s’arrêtent pas là. De nouvelles recherches ont révélé qu’environ 20% des survivantes du cancer du sein connaissent une prise de poids importante après leur traitement, posant des risques supplémentaires pour leur santé. Voici les facteurs contribuant à ce phénomène, les conséquences potentielles et les stratégies pour aider les patientes à atteindre et maintenir un poids sain.

Comprendre la prise de poids chez les survivantes du cancer du sein

Ampleur du problème

Une étude récente présentée lors de la conférence annuelle de l’Endocrine Society a examiné un registre de 4 744 survivantes du cancer du sein. Sur une période de six ans suivant le diagnostic, le poids moyen des participantes a augmenté d’environ 900 grammes. Cependant, environ 18% d’entre elles ont connu une prise de poids de plus de 10% de leur poids corporel initial.

Facteurs contributifs

Les chercheurs ont identifié plusieurs facteurs pouvant contribuer à cette prise de poids significative, notamment :

  • Un poids initial plus faible
  • Un cancer du sein hormono-positif
  • Un cancer plus avancé au moment du diagnostic
  • Un jeune âge
  • Des mutations du gène BRCA2
  • La chimiothérapie et l’hormonothérapie
  • Une chirurgie mammaire plus agressive

Ces variables pourraient servir de prédicteurs pour identifier précocement les patientes à risque de prise de poids excessive, permettant ainsi de mettre en place des mesures préventives.

Risques associés à la prise de poids

Récidive du cancer du sein

La prise de poids après un diagnostic de cancer du sein est un facteur de risque reconnu pour la récidive de la maladie. En effet, le tissu adipeux (graisse corporelle) peut métaboliser les œstrogènes, stimulant ainsi la croissance des tumeurs hormono-dépendantes.

Maladies cardiovasculaires

Outre les risques liés au cancer, l’excès de poids augmente également le risque de développer des maladies cardiovasculaires, qui représentent la principale cause de décès chez les survivantes du cancer du sein après le cancer lui-même.

Qualité de vie

La prise de poids peut également avoir un impact négatif sur la fonction physique et la qualité de vie des patientes. La perte de poids, à l’inverse, peut améliorer ces aspects.

Stratégies pour prévenir et gérer la prise de poids

Dépistage précoce et suivi régulier

Identifier rapidement les patientes à risque de prise de poids excessive permettrait de mettre en place des mesures préventives dès le début du parcours de soins. Un suivi régulier du poids et de la composition corporelle serait bénéfique.

Approche multidisciplinaire

Une prise en charge globale impliquant oncologues, nutritionnistes, kinésithérapeutes et psychologues pourrait aider les patientes à adopter des habitudes de vie saines et à gérer les défis émotionnels liés à la prise de poids.

Modifications des habitudes alimentaires et activité physique

Des changements dans l’alimentation (réduction des apports caloriques, augmentation des aliments riches en nutriments) et la pratique régulière d’une activité physique adaptée peuvent contribuer à la perte de poids et au maintien d’un poids santé.

Soutien psychologique

Le diagnostic et le traitement du cancer peuvent être source de stress, pouvant conduire à des comportements alimentaires malsains. Un accompagnement psychologique peut aider les patientes à développer des stratégies de gestion du stress et à adopter une relation saine avec l’alimentation.

Promouvoir une meilleure santé à long terme

Importance du maintien d’un poids santé

Outre les bénéfices directs sur le risque de récidive du cancer du sein, le maintien d’un poids sain réduit également les risques de développer d’autres formes de cancer ainsi que diverses maladies chroniques.

Objectif de « longévité en bonne santé »

Les chercheurs soulignent que leur objectif principal est de promouvoir une « longévité en bonne santé » chez les survivantes du cancer du sein. Cela passe par la prévention et la gestion efficace de la prise de poids, améliorant ainsi les résultats à long terme en termes de santé et de qualité de vie.

Importance de la sensibilisation et du soutien

Il est essentiel de sensibiliser davantage le public et les professionnels de santé à cette problématique. Les patientes ne doivent pas se sentir coupables ou honteuses de leur prise de poids, mais plutôt soutenues dans leur cheminement vers une meilleure santé.

La prise de poids est un défi fréquent chez les survivantes du cancer du sein, avec des conséquences potentiellement graves sur leur santé à long terme. Comprendre les facteurs de risque, mettre en place un suivi étroit et proposer une prise en charge multidisciplinaire sont essentiels pour aider ces patientes à atteindre et maintenir un poids santé, améliorant ainsi leurs perspectives de guérison et de longévité en bonne santé.

5/5 - (15 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi