Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Style de vie

Prévisions pour l’hiver 2023-2024 : Faut-il s’ attendre à un hiver glacial ?

Découvrez ce que nous réserve cette saison froide et comment vous pouvez vous y préparer.

Solange Leroy

L’hiver approche à grands pas et il est temps de se demander quel temps nous réserve cette saison tant attendue. Quelles sont les tendances et les projections pour l’hiver 2023/2024 en France ?

Risque de conditions perturbées et humides

L’hiver à venir pourrait débuter avec un mois de décembre potentiellement perturbé en raison d’une dynamique d’ouest. Cela pourrait entraîner le passage de nombreuses perturbations, des coups de vent voire même des tempêtes, en particulier dans le nord du pays. En janvier, le risque de voir l’humidité persister en France semble assez important, ce qui serait une bonne nouvelle pour la recharge des nappes phréatiques. En février, on pourrait s’attendre à peu de changement. Globalement, l’hiver pourrait donc s’avérer assez humide, au moins sur la moitié nord du pays.

Un hiver sous le signe de la douceur ?

Selon les premières projections, le mois de décembre serait globalement doux à l’échelle du pays, avec une anomalie thermique avoisinant +1 degré. Cette douceur serait due à un flux d’ouest dynamique. La fiabilité des prévisions diminue à partir de janvier, avec des incertitudes grandissantes selon les scénarios. Le modèle américain CFS prévoit une relative douceur jusqu’à la fin de l’hiver, tandis que l’Européen ECMWF envisage des températures proches de la normale, voire légèrement plus froides. Pour l’instant, il est difficile de privilégier un scénario plutôt qu’un autre, car cela dépendra de plusieurs facteurs atmosphériques qui devront être précisés ultérieurement.

Le début de l’automne météorologique

Avant de plonger dans les prévisions pour l’hiver, intéressons-nous à la fin de l’automne météorologique. Les premières tendances indiquent une forte agitation pour la fin de l’automne 2023, avec des accumulations d’eau importantes (+20%) et un ensoleillement plutôt faible (-5%). Les températures minimales seraient légèrement au-dessus de la normale (+0,5°C). Les risques de submersion marine seraient particulièrement à surveiller, notamment lors des grandes marées d’équinoxe en début et fin de mois.

Mi-octobre : retour du courant dépressionnaire

À partir de la mi-octobre, on peut s’attendre à un retour du courant dépressionnaire, avec un flux océanique dominant apportant des précipitations plus importantes. Les régions méditerranéennes pourraient être particulièrement touchées par ces précipitations. Cependant, les prévisions restent sujettes à évolution, et il est important de suivre les mises à jour régulières.

Fin octobre : un temps humide et doux

Vers la fin du mois d’octobre, le flux d’ouest océanique devrait se maintenir, apportant des conditions humides et relativement douces. Les températures pourraient être proches de la normale, voire légèrement supérieures. Il faudra également surveiller les risques de précipitations solides dans le nord-est de la France.

Début novembre : un temps changeant

Au début du mois de novembre, le flux d’électrons pourrait entraîner un courant plus nordique, avec des températures froides et un ciel changeant. Cependant, à partir de la deuxième semaine, les paramètres liés au soleil remonteraient, favorisant un courant plus océanique et globalement plus doux.

Fin novembre : retour du flux nordique

Vers la fin du mois de novembre, le flux d’électrons chuterait à nouveau, entraînant un abaissement de la pression atmosphérique sur les îles britanniques. Les perturbations pourraient alors entrer plus facilement en France, avec des précipitations solides plus fréquentes dans le nord-est du pays.

Décembre : des variations de temps

Au mois de décembre, on peut s’attendre à des variations de temps. Au cours de la première quinzaine, les hautes pressions pourraient dominer sur l’ensemble du pays, à l’exception du quart sud-est touché par les gouttes froides italiennes. Cela pourrait entraîner des nuages bas, des brouillards et des températures propices au verglas. À partir de la deuxième quinzaine, le flux d’électrons remonterait, permettant aux perturbations d’entrer plus facilement en France, en particulier dans le nord-est.

Un hiver à surveiller

Les prévisions météo pour l’hiver 2023/2024 en France indiquent un risque de conditions perturbées et humides, avec un début d’hiver potentiellement doux. Cependant, les prévisions sont encore sujettes à évolution et il est important de suivre les mises à jour régulières. Quoi qu’il en soit, restez préparé et profitez de cette saison hivernale unique dans les Vosges et ailleurs en France.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi