Homeopathie

Platina, la solution homéopathique contre les pathologies féminines

Les souches homéopathiques peuvent avoir différentes origines : animale, végétale, organique ou encore minérale. Pour le cas de Platina, la souche s’obtient à partir de la mousse de platine. Il s’agit d’une masse spongieuse qui a la capacité d’absorber certains gaz à haute température.

Pour rappel, le platine est un élément chimique de numéro atomique 78. Il est aussi un métal précieux qui sert à fabriquer plusieurs choses comme :

  • Des bijoux
  • Des fausses dents en alliage or-platine
  • Des équipements de laboratoires et des équipements médicaux
  • Des équipements électriques : contacts, fourneaux

Il existe aussi des composés dérivés du platine (carboplatine et cisplatine) qui entrent dans le traitement de certains cancers. On distingue notamment la leucémie ou encore le cancer de la vessie. Néanmoins, il convient de préciser que l’usage de ces composés dans le cadre d’une chimiothérapie n’est pas sans risque. En effet, ils peuvent conduire à une perte d’audition, des réactions allergiques ou encore l’apoptose des cellules rénales.

Pourquoi utiliser Platina ?

Platina permet de traiter plusieurs troubles que l’on rencontre majoritairement chez les femmes. Cependant, dans de certains cas, les hommes et les enfants peuvent aussi en souffrir, notamment en ce qui concerne les troubles comportementaux.

Troubles gynécologiques :

Sur le plan gynécologique, ce remède permet de traiter l’endométriose ainsi que les pathologies au niveau des ovaires. Il améliore notamment les symptômes suivants :

  • Règles douloureuses et hémorragiques
  • Kystes de l’ovaire
  • Douleurs accentuées à l’ovaire droit

Chez les patientes qui souffrent de vaginisme et dont les rapports sexuels sont douloureux, ce remède est également efficace.

Toujours sur le plan sexuel, il est également utile chez les femmes souffrant d’algésie sexuelle, mais qui ne supporte aucun attouchement, et ce, même dans le cadre d’une consultation médicale. Ses autres indications sont les rêves à caractère érotique ainsi que les cas d’obsessions sexuelles.

Troubles comportementaux :

En termes de comportements, les sujets caractéristiques de Platina accordent beaucoup trop d’importance à son apparence. On le remarque souvent grâce à des bijoux, des tenues et des accessoires ostentatoires. La patiente développe également une obsession sans fondement à l’égard de son poids avec une peur de l’obésité.

En outre, elle a tendance à se surestimer et fait preuve d’orgueil et d’arrogance avec un mépris évident envers les autres.

Chez les enfants, ces troubles se manifestent souvent par des comportements discrets, par exemple, le fait de vouloir marcher constamment sur la pointe des pieds.

Autres troubles :

Ce médicament homéopathique excelle également dans le traitement des pathologies suivantes :

  • Céphalées intenses
  • Constipations
  • Spasmes et crampes d’origines diverses

Pour les affections de type Platina, les conditions d’aggravations sont les contacts physiques, la pression, les émotions, le repos et la faim. Les symptômes s’améliorent par contre en plein air et par le mouvement.

Comment le doser ?

En général, Platina s’administre en dilution de 7 à 30 CH selon le degré de similitude et l’intensité des symptômes. Pour la posologie, il est donc nécessaire de se rapprocher d’un spécialiste en homéopathie.

Articles similaires