Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Nutrition

Les pires sucres à éviter pour prévenir surpoids et obésité

Une alimentation riche en sucres ajoutés est souvent associée à une prise de poids excessive et à un risque accru d'obésité. Parmi les différents types de sucres, le fructose est souvent pointé du doigt comme l'un des pires coupables.

Marie Desange

L’obésité est devenue un problème majeur de santé publique dans le monde entier. Une alimentation riche en sucres ajoutés est souvent associée à une prise de poids excessive et à un risque accru d’obésité. Parmi les différents types de sucres, le fructose est souvent pointé du doigt comme l’un des pires coupables. Dans cet article, nous examinerons les raisons pour lesquelles le fructose peut contribuer à l’obésité, ainsi que d’autres sucres à éviter pour maintenir un poids santé.

Le fructose et l’obésité

Le fructose est un type de sucre que l’on trouve naturellement dans les fruits, mais qui est également utilisé comme édulcorant dans de nombreux aliments et boissons transformés. Bien que le fructose soit naturellement présent dans les fruits, sa consommation excessive sous forme de sirops de maïs à haute teneur en fructose (SMHTF) est associée à une prise de poids et à l’obésité. Lorsque nous consommons du fructose, il est métabolisé différemment des autres types de sucres. Contrairement au glucose, qui est utilisé par toutes les cellules de notre corps, le fructose doit être métabolisé par le foie. Lorsque le foie est soumis à une surcharge de fructose provenant d’une consommation excessive de SMHTF, il peut entraîner une accumulation de graisse dans le foie, une résistance à l’insuline et un dysfonctionnement métabolique, favorisant ainsi le développement de l’obésité.

Les sucres ajoutés à éviter

Outre le fructose, il existe d’autres types de sucres ajoutés qui doivent également être évités pour prévenir l’obésité. Voici quelques-uns des pires sucres à éviter :

Sucre de table

Le sucre de table, également connu sous le nom de saccharose, est composé à parts égales de glucose et de fructose. Il est couramment utilisé dans les aliments transformés, les boissons sucrées et les pâtisseries. La consommation excessive de sucre de table peut entraîner une prise de poids et un risque accru d’obésité.

Sirops de maïs à haute teneur en fructose (SMHTF)

Les SMHTF sont des édulcorants fabriqués à partir d’amidon de maïs et contenant une teneur élevée en fructose. Ils sont couramment utilisés dans les boissons sucrées, les barres chocolatées et les aliments transformés. La consommation excessive de SMHTF a été associée à une prise de poids, à un risque accru d’obésité et à des problèmes de santé métabolique.

Sirop d’agave

Le sirop d’agave est un édulcorant naturel dérivé de la plante d’agave. Bien qu’il soit souvent commercialisé comme une alternative plus saine au sucre raffiné, il est en réalité très riche en fructose. Une consommation excessive de sirop d’agave peut entraîner une prise de poids et un risque accru d’obésité.

Miel

Le miel est un édulcorant naturellement sucré, mais il contient également des quantités élevées de fructose. Bien que le miel puisse avoir des avantages pour la santé lorsqu’il est consommé avec modération, une consommation excessive peut contribuer à la prise de poids et à l’obésité.

Les alternatives saines

Pour éviter les sucres ajoutés et prévenir l’obésité, il est préférable d’opter pour des alternatives plus saines. Voici quelques suggestions :

Les édulcorants naturels

Les édulcorants naturels tels que la stévia, l’érythritol et le xylitol peuvent être de bonnes alternatives aux sucres ajoutés. Ils ont un pouvoir sucrant élevé mais n’ont pas les mêmes effets métaboliques que les sucres traditionnels.

Les fruits frais

Les fruits frais sont naturellement sucrés et contiennent également des fibres et des nutriments essentiels. Ils peuvent être une excellente alternative aux aliments sucrés transformés.

Les épices et les aromates

Les épices et les aromates tels que la cannelle, la vanille et la cardamome peuvent ajouter une saveur sucrée à vos plats sans avoir besoin d’ajouter des sucres ajoutés.

Les boissons non sucrées

Privilégiez les boissons non sucrées comme l’eau, le thé ou le café sans sucre. Les boissons sucrées sont souvent une source importante de sucres ajoutés.

 

Pour prévenir l’obésité, il est important de limiter notre consommation de sucres ajoutés, en particulier le fructose. Les sirops de maïs à haute teneur en fructose, le sucre de table, le sirop d’agave et le miel sont parmi les pires sucres à éviter. Optez plutôt pour des alternatives plus saines comme les édulcorants naturels, les fruits frais, les épices et les aromates, et les boissons non sucrées. En adoptant une alimentation équilibrée et en limitant notre consommation de sucres ajoutés, nous pouvons prévenir l’obésité et maintenir un poids santé.

Références :

Smith A, et al. The effects of added sugars on risk factors for obesity, diabetes, and heart disease. JAMA. 2016; 316(16): 1610-1611.

Lustig RH. Fructose: metabolic, hedonic, and societal parallels with ethanol. J Am Diet Assoc. 2010; 110(9): 1307-1321.

Malik VS, et al. Sugar-sweetened beverages and risk of metabolic syndrome and type 2 diabetes: a meta-analysis. Diabetes Care. 2010; 33(11): 2477-2483.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi