Les boissons « light » font grossir

1864

Les boissons «light» sans calories sont souvent présentées par l’industrie qui les produit comme des solutions de rechange santé aux boissons gazeuses riches en sucre.Plusieurs études montrent qu’il s’agit d’une fausse représentation, car les sucres artificiels provoquent eux aussi des dérèglements du métabolisme qui soutiennent le développement de plusieurs maladies chroniques.

Une simple canette de boisson gazeuse contient à elle seule 9 cuillérées de sucre qui ajoutent 150 calories à l’apport calorique quotidien. Cela peut sembler peu à première vue, mais pour brûler métaboliquement ces 150 calories, il faut faire 20 minutes de jogging ou encore marcher pendant près d’une heure.

Ces dépenses d’énergie sont importantes, surtout à une époque où la plupart des gens sont sédentaires, et le simple fait de consommer régulièrement des boissons gazeuses entraîne
souvent un surplus de calories qui favorise le gain de poids.

En ce sens, de nombreuses études indiquent que l’augmentation en flèche de la consommation de ces boissons au cours des dernières décennies a joué un rôle de premier plan dans l’épidémie d’obésité actuelle, en particulier chez les jeunes.

La découverte des édulcorants (l’aspartame et le Splenda, par exemple) a révolutionné l’industrie des boissons gazeuses, car elle permettait aux industriels d’offrir aux consommateurs des produits présentés comme étant plus «santé» parce que dépourvus de sucre et donc de calories. En effet, ces molécules miment le goût sucré en interagissant avec les récepteurs du sucre localisés sur la langue, mais elles sont dépourvues de calories, c’est-à-dire que leur métabolisme ne génère aucune énergie.

En théorie, ces sucres artificiels devraient donc permettre aux amateurs de boire à volonté leurs boissons gazeuses préférées sans pour autant ingérer de calories et en évitant donc le surpoids et les problèmes qui en découlent, comme le diabète ou l’hypertension. En réalité, la situation est beaucoup plus sombre!

Plus de risque d’obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires

Selon une analyse récente, les boissons gazeuses «light» ou « sans sucre » ont un impact néfaste sur la santé, similaire à celui qui est provoqué par la consommation de boissons gazeuses standards. Par exemple, plusieurs études ont montré que les personnes qui consomment régulièrement des boissons «light» ont un risque accru d’obésité, de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de syndrome métabolique. Ces effets néfastes sont même observés chez les consommateurs modérés, qui ne boivent qu’une boisson gazeuse « light » par jour.

Comment expliquer ces résultats surprenants? D’une part, la consommation régulière de boissons gazeuses, qu’elles soient «light» ou non, reflète un mode d’alimentation riche en nourriture industrielle hypercalorique qui est plus susceptible de favoriser le développement du surpoids et des maladies métaboliques.

Le cerveau n’aime pas qu’on se moque de lui

D’autre part, les études actuelles montrent que le cerveau n’aime pas qu’on cherche à le berner avec des faux  sucres qui ne contiennent aucune calorie: le sucre est essentiel au fonctionnement du cerveau et l’absence de calories crée un état d’insatisfaction neurobiochimique caractérisé par une carence d’activation des centres de récompense cérébraux habituellement stimulés par le sucre. En réaction, le cerveau stimule alors l’appétit pour d’autres aliments sucrés de façon à compenser l’absence de calories des édulcorants, ce qui provoque à la longue la consommation d’un excès de calories.

Le top des boissons lit: l’eau

Ces recherches montrent que les boissons gazeuses «light» ne représentent en aucune façon une solution de rechange valable aux boissons standards. Toutes ces boissons gazeuses, qu’elles soient «diète» ou non, dérèglent notre métabolisme et sont associées à une perturbation majeure du métabolisme qui mène, avec le temps, au surpoids et au développement de maladies chroniques graves qui réduisent l’espérance de vie.

Malgré le matraquage publicitaire de l’industrie des boissons gazeuses, il n’y a donc aucune raison de consommer ces boissons régulièrement, même pour se désaltérer. Pour étancher la soif, la nature s’est chargée de créer une boisson «light» par excellence qui ne contient aucun sucre ni aucune calorie tout en étant essentielle à la vie: l’eau.

Source

Swithers SE. Artificial sweeteners produce the counterintuitive effect of inducing metabolic derangements. Trends in Endocrinology and Metabolism.

 

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here