Les airelles rouges, une plante aux multiples bienfaits

Les airelles rouges poussent généralement dans les montagnes d’Europe, Sibérie, Amérique du nord, en milieu acide. Ce petit arbrisseau a pour nom scientifique Vaccinium vitis-idaea et il appartient à la famille des Éricacées. Il possède d’autres appellations : canneberge ou encore airelle vigne du Mont Ida ou canche, Ses baies globuleuses ont une saveur acidulée. La production industrielle d’airelles a commencé dans les années 60 en Finlande. Quels sont les usages de cette plante en phytothérapie ?

Quelle est la composition des airelles rouges ?

Les airelles rouges contiennent principalement :

  • des hétérosides à hydroquinones : arbutoside (anti-infectieux), fraxoside (propriétés anti-inflammatoires, analgésiques, diurétiques, antioxydantes),
  • des polyphénols : des tannins (antioxydants, anti-inflammatoires, vasoconstricteurs, astringents, antiseptiques, antibactériens, etc.), des oligomères proanthocyanidoliques ou OPC (antioxydants, anti-inflammatoires, angio-protecteurs),des anthocyanes (antioxydants), des flavonols (antioxydants, anti-inflammatoires, immunostimulants), des catéchines (antioxydants, antibactériens), des acides phénoliques (comme l’acide oxalique activateur de la fixation du calcium), des flavonoïdes (quercétol, kaempférol, antioxydants, antibactériens) et des lignanes (propriétés phyto-estrogéniques) dans les fruits.
  • vitamines et minéraux : dans les fruits provitamine A, vitamine C, calcium, magnésium.

Dans quels cas utiliser les airelles rouges ?

La composition chimique de la plante fait d’elle un remède dans les situations suivantes :

  • infection du système urinaire : drainage de la vessie, prévention des cystites, infection du rein,
  • certains troubles féminins : ses propriétés proches des œstrogènes agissent contre les bouffées de chaleur de la ménopause, les fibromes et les spasmes utérins,
  • prévention de l’ostéoporose : facilite l’assimilation du calcium,
  • protection vasculaire : athérosclérose, péricardite virale, dégénérescence des parois vasculaires,
  • troubles digestifs : drainage et désinfection des intestins, diarrhées, colites spasmodiques.

Quelles sont les préparations à base d’airelles rouges ?

  • jus : jusqu’à un litre par jour.
  • gélule : 2 à 3 par jour avec un peu d’eau.
  • comprimés : 3 à 6 comprimés par jour avec un peu d’eau.
  • teinture-mère : 20 à 30 gouttes 3 fois par jour.

Quelles sont les précautions d’emploi de l’airelle rouge

Les airelles sont généralement bien tolérées mais sont déconseillées aux personnes souffrant de calculs rénaux en raison de l’acide oxalique.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand