L’alcool provoque-t-il la déshydratation ?

Voici comment et pourquoi l'alcool déshydrate l'organisme et des conseils pour contrer la déshydratation

La déshydratation se produit lorsque le corps ne dispose pas de quantités suffisantes de liquide pour fonctionner efficacement. Cela peut provoquer des symptômes tels que des maux de tête, des étourdissements et de la fatigue. L’alcool a un effet déshydratant sur l’organisme, surtout lorsqu’une personne en consomme de grandes quantités.

Une déshydratation grave et non traitée peut mettre la vie en danger. Il est important de comprendre comment l’alcool affecte les niveaux de liquides et d’électrolytes dans le corps pour prévenir la déshydratation et préserver la santé. Dans cet article, nous décrivons comment l’alcool déshydrate l’organisme et fournissons des conseils sur la façon de contrer la déshydratation due à la consommation d’alcool. Nous décrivons également d’autres causes de déshydratation.

On parle de déshydratation lorsque l’organisme ne dispose pas d’une quantité suffisante de liquide pour fonctionner efficacement. Cela se produit lorsqu’une personne perd plus de liquides qu’elle n’en absorbe. La déshydratation peut résulter de l’utilisation de diurétiques. Il s’agit de substances qui favorisent la production d’urine, ou diurèse. L’alcool est un diurétique et peut donc provoquer une déshydratation.

Symptômes de la déshydratation

La déshydratation peut affecter de multiples fonctions corporelles et provoquer un large éventail de symptômes.

Les symptômes les plus légers sont les suivants

– la soif
– maux de tête
– urine foncée

Les symptômes modérés à graves comprennent

– vertiges
– délire
– évanouissement

Sans traitement, une déshydratation sévère peut entraîner de graves complications, telles que:

– déséquilibres électrolytiques
– des problèmes rénaux
– choc
– coma
– la mort

Pourquoi l’alcool provoque-t-il une déshydratation ?

L’alcool est un diurétique et provoque donc une miction excessive. En conséquence, une personne perd des liquides et des électrolytes vitaux.

Voici quelques facteurs qui jouent un rôle dans la déshydratation induite par l’alcool :

La consommation d’alcool à jeun : L’alcool pénètre dans la circulation sanguine par les vaisseaux sanguins situés dans la paroi tissulaire de l’estomac et de l’intestin grêle. Sans nourriture dans l’estomac, l’alcool passe directement dans la circulation sanguine au lieu d’être absorbé plus lentement par l’estomac et l’intestin grêle. Ainsi, boire à jeun peut contribuer à la déshydratation.

Suppression de l’appétit : De grandes quantités d’alcool peuvent supprimer l’appétit, ce qui rend une personne moins susceptible de manger en buvant. Cela peut à son tour accélérer l’absorption de l’alcool et la déshydratation qui en découle.

Fonction rénale : La consommation d’alcool diminue la capacité des reins à filtrer le sang et à maintenir l’équilibre des liquides et des électrolytes dans l’organisme. L’alcool supprime également la libération de l’hormone antidiurétique vasopressine, qui contrôle la quantité d’eau réabsorbée et retenue par les reins. Cela réduit la rétention d’eau et augmente la miction.

Le risque de déshydratation est plus élevé chez les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques, telles que :

– le diabète
– la fibrose kystique
– les maladies rénales

Comment contrer la déshydratation induite par l’alcool ?

Pour rester hydratée, une personne doit prendre des mesures avant, pendant et après la consommation d’alcool.

Voici quelques conseils qui peuvent aider à prévenir la déshydratation induite par l’alcool :

– Consommez de l’alcool avec modération : Pour les hommes, ne pas boire plus de deux verres par jour et pour les femmes, ne pas boire plus d’un verre par jour.

– Buvez l’alcool lentement : il faut au foie une heure pour traiter chaque portion d’alcool.

– Boire au moins un verre d’eau pour chaque portion d’alcool.

– Buvez de l’eau régulièrement : Les personnes qui oublient de boire de l’eau régulièrement peuvent essayer ce qui suit :
d’emporter de l’eau dans une bouteille

– boire de l’eau selon un horaire précis

– Boire d’autres boissons hydratantes : En plus de l’eau, on eut consommer d’autres boissons hydratantes, telles que :

– le lait de soja
– l’eau de noix de coco
– le jus d’aloe vera
– les boissons électrolytiques
– tisanes
– Évitez les boissons sucrées et caféinées : Elles peuvent favoriser la déshydratation.

– Mangez des aliments hydratants : Voici quelques exemples d’aliments à forte teneur en eau
– les fruits
– les légumes
– les soupes et les bouillons
Évitez les aliments frits et ceux riches en sodium, en protéines et en sucre : Ces aliments peuvent favoriser la déshydratation.

Autres causes de déshydratation

Il existe de nombreuses autres causes de déshydratation que la consommation d’alcool. Il s’agit notamment de:

– la transpiration
– l’exercice physique
– le temps chaud
– faible taux d’humidité
– haute altitude
– vomissements
– diarrhée
– fièvre

Certains médicaments, tels que
– diurétiques
– les laxatifs
– les médicaments destinés à contrôler l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires.
Une personne qui présente déjà un risque de déshydratation en raison d’un ou plusieurs des facteurs ci-dessus doit éviter ou limiter sa consommation d’alcool.

Autres risques liés à la consommation d’alcool

La consommation d’alcool comporte d’autres risques pour la santé que la déshydratation. Ces risques varient en fonction de la quantité d’alcool consommée et de la fréquence de consommation.

Consommation modérée

Une consommation modérée d’alcool est sans danger pour la plupart des gens. Une quantité modérée équivaut à un verre d’alcool ou moins par jour pour les femmes et à deux verres d’alcool ou moins par jour pour les hommes.

Cependant, même une consommation modérée d’alcool peut provoquer des symptômes tels que :

–  vomissements
–  maux de tête
–  troubles du sommeil
– pertes de mémoire

Consommation excessive d’alcool

On parle de « binge drinking » lorsqu’une personne consomme une quantité excessive d’alcool en un court laps de temps. Cela équivaut à boire cinq verres ou plus en deux heures pour les hommes et quatre verres ou plus en deux heures pour les femmes.

La consommation excessive d’alcool accroît les risques suivants:

– trous de mémoire
– empoisonnement par l’alcool
– blessures dues à l’intoxication

Consommation excessive d’alcool

Une consommation excessive d’alcool peut entraîner de graves problèmes de santé. Elle correspond à plus de trois verres par jour ou huit verres par semaine pour les femmes et plus de quatre verres par jour ou 15 verres par semaine pour les hommes. Une consommation excessive chronique d’alcool peut entraîner une hypertension artérielle, qui est l’une des principales causes de maladies rénales. Elle peut également affaiblir l’immunité, augmentant ainsi le risque d’infections.

La consommation excessive chronique d’alcool peut également entraîner les problèmes suivants:

– des perturbations des électrolytes
– des carences en vitamines et une malnutrition
– un système immunitaire affaibli
– une maladie du foie
– hépatite liée à l’alcool
– cirrhose
– pancréatite
– ulcères d’estomac
– problèmes gastro-intestinaux, tels que nausées et vomissements
– ostéoporose
– les complications cardiovasculaires
– certains types de cancer
– des problèmes de santé mentale, tels que l’anxiété et la dépression
– l’altération des fonctions cognitives

La consommation d’alcool entraîne une déshydratation et peut affecter plusieurs systèmes et fonctions de l’organisme. Il est important de connaître les signes et symptômes de la déshydratation induite par l’alcool et les moyens de l’éviter. La déshydratation induite par l’alcool est plus susceptible de se produire si une personne boit de l’alcool à jeun ou ne boit pas suffisamment de liquides non alcoolisés tout en consommant de l’alcool. Les personnes qui présentent déjà un risque de déshydratation doivent éviter ou limiter leur consommation d’alcool. Outre la déshydratation, l’alcool peut avoir d’autres effets négatifs sur l’organisme. C’est pourquoi il convient de consommer de l’alcool avec modération et d’éviter le binge-drinking ou la consommation excessive chronique.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -