Récidive du cancer: quelques conseils pour mieux faire face

Utilisez les leçons tirées de votre traitement initial pour vous donner confiance et force lorsque vous faites face à une récidive du cancer

Utilisez les leçons tirées de votre traitement initial pour vous donner confiance et force lorsque vous faites face à la colère et à la peur qui accompagnent une récidive du cancer. Votre cancer est de retour, tout comme le choc et la peur qui ont accompagné votre premier diagnostic. Les incertitudes sont également de retour, et vous vous interrogez sur la poursuite du traitement du cancer et sur votre avenir. La détresse que vous ressentez est normale, certains disent que le deuxième diagnostic de cancer peut être plus pénible que le premier.

Qu’est-ce qu’une récidive du cancer ?

Lorsque le cancer revient après une période de rémission, on parle de récidive. Une récidive du cancer se produit parce que, malgré tous les efforts déployés pour vous débarrasser de votre cancer, certaines cellules de ce dernier sont restées. Ces cellules peuvent se trouver à l’endroit même où votre cancer a pris naissance ou dans une autre partie de votre corps. Ces cellules cancéreuses peuvent être restées en sommeil pendant un certain temps, mais elles ont fini par continuer à se multiplier, ce qui a entraîné la réapparition du cancer. Une récidive du cancer signifie que c’est le même cancer qui revient après un certain temps. Dans de rares cas, on peut vous diagnostiquer un nouveau cancer qui n’est absolument pas lié à votre premier cancer. On parle alors d’un second cancer primaire.

3 catégories de récidives: Où le cancer réapparaît-il ?

Votre cancer peut réapparaître à l’endroit même où il était initialement localisé, ou migrer vers d’autres parties de votre corps. La récidive se divise en trois catégories :

– La récidive locale: Cela signifie que le cancer réapparaît à l’endroit même où il a été découvert pour la première fois ou très près de celui-ci. Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

– Récidive régionale: Une récidive régionale se produit dans les ganglions lymphatiques et les tissus situés à proximité de votre cancer initial.

Récidive à distance: Il s’agit d’un cancer qui s’est propagé (métastases) à des zones plus éloignées de l’endroit où se trouvait votre cancer initial.

L’endroit où votre cancer récidive dépend du type de cancer initial et de son stade. Certains types de cancer réapparaissent généralement dans des zones spécifiques.

Comment les récidives du cancer sont-elles diagnostiquées ?

Les récidives du cancer sont diagnostiquées comme n’importe quel autre cancer. Votre médecin peut suspecter une récidive du cancer sur la base de certains tests, ou vous pouvez suspecter une récidive sur la base de vos signes et symptômes. Après votre dernière série de traitements, votre médecin vous a probablement donné un calendrier d’examens de suivi pour vérifier les récidives du cancer. Il vous a probablement indiqué les signes et les symptômes à surveiller qui pourraient signaler une récidive. La surveillance d’une récidive du cancer est souvent très différente du dépistage du cancer initial. Et les objectifs des deux sont différents.

Pour la plupart des formes de cancer, une récidive locale peut encore être guérissable, de sorte que la détection précoce d’une récidive locale est très importante. Pour la plupart des cancers, une récidive dans un site éloigné de celui où le cancer a commencé signifie que les chances de guérison sont faibles. Tous les cancers étant différents, discutez avec votre médecin du type de cancer dont vous êtes atteint et de ce qui peut être fait en cas de récidive à distance. Cela peut orienter les examens que vous passerez lors des contrôles de routine après votre traitement initial.

Les récidives du cancer peuvent-elles être traitées ?

Dans de nombreux cas, les récidives locales et régionales peuvent être guéries. Même lorsqu’une guérison n’est pas possible, le traitement peut réduire votre cancer pour ralentir sa croissance. Cela peut soulager la douleur et d’autres symptômes, et vous aider à vivre plus longtemps. Le traitement que vous choisirez, le cas échéant, reposera sur les mêmes facteurs que ceux que vous avez pris en compte lors du premier choix de traitement. Réfléchissez à ce que vous espérez accomplir et aux effets secondaires que vous êtes prêt à endurer. Votre médecin tiendra également compte des types de traitement que vous avez reçus précédemment et de la façon dont votre corps a réagi à ces traitements.

Comment faire face à une récidive du cancer

Une récidive du cancer fait resurgir bon nombre des émotions que vous avez ressenties lors du premier diagnostic de cancer. Parmi les émotions courantes, citons :

La détresse

Lorsque vous avez terminé le traitement de votre premier cancer, vous avez lentement commencé à reprendre le cours de votre vie, pensant que le cancer avait disparu. Au fil des semaines, des mois ou des années, le cancer a fait de moins en moins partie de votre vie quotidienne. Le choc de la réapparition d’un cancer que vous pensiez disparu peut être source de détresse, parfois plus que le premier diagnostic.

Doute de soi

Vous pouvez douter de la sagesse de vos décisions de traitement antérieures ou des choix de vie que vous avez faits depuis votre dernière expérience du cancer. Essayez de ne pas regarder en arrière. Concentrez-vous plutôt sur votre situation actuelle et sur ce que vous devez faire maintenant pour aller de l’avant.

Colère

Il est très courant et raisonnable d’être en colère parce que votre cancer est revenu. Vous pouvez même en vouloir à votre médecin de ne pas avoir arrêté votre cancer la première fois. Vous pouvez aussi vous demander pourquoi vous avez supporté les effets secondaires de votre premier traitement, pour que le cancer réapparaisse quand même. Mais vous et votre médecin avez fait des choix de traitement en fonction des informations disponibles à ce moment-là.

Fatigue

Il est normal d’avoir l’impression que vous ne pouvez plus faire face au cancer. Que ce soit les effets secondaires du traitement que vous redoutez ou le fait de devoir annoncer à vos amis et à votre famille que vous avez un cancer, vous l’avez déjà fait.

Réjouissez-vous d’avoir été capable de le faire la première fois, même si vous avez douté de vous à l’époque.

Tous ces sentiments sont normaux et les mêmes mécanismes d’adaptation que vous avez utilisés lors de votre premier diagnostic de cancer sont susceptibles de fonctionner maintenant. Que ce soit un meilleur ami, un membre de la famille ou un groupe de soutien vers lequel vous vous êtes tourné, vous savez que cette personne ou ce groupe vous apporte un bon soutien émotionnel.

A la récidive vous avez d’autres avantages cette fois-ci!

Comptez sur eux pour vous aider à faire face à la situation.

Par exemple :

Vous en savez plus maintenant

Le fait d’en savoir plus sur le cancer et sur vos options de traitement peut contribuer à réduire votre anxiété. Pensez à ce que vous saviez sur le cancer lors de votre premier diagnostic. Comparez cela à ce que vous savez maintenant, comme ce que le traitement implique et les effets secondaires auxquels vous devez vous attendre.

Vous avez établi des relations

Vous avez travaillé en étroite collaboration avec votre médecin et vous connaissez bien l’hôpital ou la clinique. Cela peut vous mettre plus à l’aise.

Vous avez déjà vécu cette expérience

Compte tenu de votre première expérience du cancer, vous savez ce qui est le mieux pour vous pendant cette période. Que vous ayez besoin d’un peu de temps seul ou que vous préfériez avoir quelqu’un à proximité, vous pouvez vous appuyer sur votre expérience pour planifier.

Utilisez ces expériences à votre avantage. Elles peuvent vous aider à vous sentir plus maître de la situation lorsque vous prendrez des décisions concernant votre traitement. Exprimez vos sentiments à votre médecin. La conversation qui en résultera vous permettra de mieux comprendre votre situation et vous aidera à prendre des décisions concernant votre traitement.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -