La petite centaurée et ses bienfaits en phytothérapie

bienfaits santé de la petite centaurée

La petite centaurée est une plante répandue dans presque toute la surface du globe. Elle appartient à la famille des Gentianacées et est communément appelée herbe à fièvre, herbe amère ou petite gentiane. Son nom scientifique est Centaurium erythraea. Autrefois, elle était considérée comme étant une plante magique à cause de ses propriétés médicinales. Elle est principalement constituée de flavonoïdes, de principes amers, d’acides phénols, de dérives terpènes, de stérols et de gentianine.

Indications en médecine naturelle

La petite centaurée est réputée pour son action sur le système digestif. Elle a, en effet, la capacité de stimuler l’appétit tout en améliorant le confort digestif. Elle permet, par exemple, de traiter les cas d’indigestion, de diarrhée, de constipation, de crampes d’estomac et de dyspepsie. Chez les convalescents et les personnes atteintes d’anorexie, elle aide à combattre le manque d’appétit et favorise la reprise de poids.

L’herbe amère, par sa propriété cholagogue et cholérétique, améliore également le confort hépatique. Elle favorise l’excrétion de la bile et stimule la sécrétion biliaire.

Par ailleurs, cette plante agit comme tonique générale sur le corps. Elle est particulièrement indiquée en cas de fatigue passagère.

Elle est également indiquée pour :

  • Soigner les problèmes de peau : plaies et eczéma
  • Traiter les problèmes capillaires : chute des cheveux et poux
  • Faire baisser la fièvre
  • Chasser les migraines
  • Lutter contre les parasites intestinaux
  • Prévenir les calculs biliaires

Formes galéniques

En phytothérapie, les parties aériennes fleuries sont les plus utilisées. La petite centaurée est principalement utilisée sous forme de tisane, de décoction, de lotion, de teinture mère, de poudre et de gélules.

Modes d’emploi et dosage recommandé

La petite centaurée peut s’utiliser à la fois en interne et en externe. Dans les deux cas, la posologie varie en fonction du résultat recherché et de la forme utilisée.

  • Tisane : Dans une tasse d’eau bouillante, ajouter une cuillère à café d’extraits secs. Laisser infuser pendant 10 minutes puis filtrer. Sucrée avec du miel, cette préparation stimule l’appétit si elle est prise avant le repas. Prise après le repas, elle aide à prévenir les troubles digestifs. Il est conseillé d’en boire 2 à 3 tasses réparties dans la journée.
  • Teinture mère : La dose est fixée à 20 gouttes de teintures à diluer dans un peu d’eau, à prendre 3 fois par jour.
  • Décoction : Dans un litre d’eau, ajouter 50 à 60 g d’extraits secs. Porter le mélange à ébullition pendant 3 à 5 minutes. Une fois refroidie, cette préparation peut être appliquée sur la peau pour traiter les affections cutanées. Elle peut également être utilisée en guise de soin capillaire.
  • Gélules : La prise quotidienne est de 3 à 6 gélules.

Contre-indications

La petite centaurée est déconseillée aux personnes souffrant des inflammations des voies digestives comme les ulcères duodénal ou gastrique. À noter qu’un usage prolongé et à forte dose peut conduire à des irritations des muqueuses gastro-intestinales. Elle est également contre-indiquée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 18 ans.