La liste de l’OMS des maladies traitées par l’acupuncture

L’acupuncture est une forme de traitement qui consiste à insérer de très fines aiguilles à travers la peau d’une personne en des points spécifiques du corps, à des profondeurs variées. Les recherches indiquent qu’elle peut aider à soulager la douleur et elle est utilisée pour un grand nombre d’autres affections. En effet, il existe des preuves de son efficacité dans des domaines autres que la douleur. Le mode d’action de l’acupuncture reste scientifiquement incertain. Certaines personnes affirment qu’elle agit en équilibrant l’énergie vitale, tandis que d’autres pensent qu’elle a un effet neurologique. L’acupuncture reste controversée parmi les médecins et les scientifiques occidentaux.

Qu’est-ce que l’acupuncture ?

L’acupuncture consiste à insérer des aiguilles à certains endroits du corps.
Un acupuncteur va insérer des aiguilles dans le corps d’une personne dans le but d’équilibrer son énergie. Cela, dit-on, peut contribuer à accroître le bien-être et à guérir certaines maladies. Les conditions pour lesquelles elle est utilisée comprennent différents types de douleurs, comme les maux de tête et les problèmes de tension artérielle entre autres.

Comment fonctionne-t-elle ?

La médecine traditionnelle chinoise explique que la santé est le résultat d’un équilibre harmonieux des extrêmes complémentaires du « yin » et du « yang » de la force vitale connue sous le nom de « qi », prononcé « chi ». On dit que la maladie est la conséquence d’un déséquilibre des forces. On dit que le Qi circule à travers les méridiens, ou voies, dans le corps humain. Ces méridiens et ces flux d’énergie sont accessibles par 350 points d’acupuncture dans le corps. L’insertion d’aiguilles dans ces points avec des combinaisons appropriées est censée ramener le flux d’énergie dans un bon équilibre.

Il n’existe aucune preuve scientifique de l’existence des méridiens ou des points d’acupuncture. Il est d’ailleurs difficile de prouver qu’ils existent ou non. Certains experts ont utilisé les neurosciences pour expliquer l’acupuncture. Les points d’acupuncture sont considérés comme des endroits où les nerfs, les muscles et le tissu conjonctif peuvent être stimulés. La stimulation augmente la circulation sanguine, tout en déclenchant l’activité des analgésiques naturels du corps.

Il est difficile de mettre en place des investigations en utilisant des contrôles scientifiques appropriés, en raison de la nature de l’acupuncture. Dans une étude clinique, un groupe témoin devrait subir un traitement fictif, ou un placebo, pour que les résultats soient comparés à ceux de la véritable acupuncture.

Toutefois, la littérature scientifique atteste que l’acupuncture peut aider dans les cas de :

– lombalgie
– douleur au cou
– arthrose
– douleur au genou
– maux de tête et migraines

Les application de l’acupuncture validées par l’OMS

En 2003, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a énuméré un certain nombre de conditions dans lesquelles l’acupuncture s’est avérée efficace.

Il s’agit notamment de

– l’hypertension et l’hypotension
– les nausées et vomissements provoqués par la chimiothérapie
– certaines affections gastriques, dont l’ulcère gastro-duodénal
– des périodes douloureuses
– dysenterie
– rhinite allergique
– douleur faciale
– les nausées matinales
– la polyarthrite rhumatoïde
– entorses
– tennis elbow
– sciatique
– douleur dentaire
– réduire le risque d’accident vasculaire cérébral

Parmi les autres conditions pour lesquelles l’OMS dit que l’acupuncture peut aider mais que des preuves supplémentaires sont nécessaires, on peut citer

– la fibromyalgie
– névralgie
– convalescence post-opératoire
– la dépendance aux substances, au tabac et à l’alcool
– douleur de la colonne vertébrale
– raideur de la nuque
– la démence
– la coqueluche, ou pertussis
– Le syndrome de la Tourette

L’OMS suggère également qu’il pourrait aider à traiter un certain nombre d’infections, notamment certaines infections urinaires et la fièvre hémorragique épidémique.

Elle souligne toutefois que « seules les autorités sanitaires nationales peuvent déterminer les maladies, les symptômes et les conditions pour lesquels un traitement par acupuncture peut être recommandé ».

Avantages de l’acupuncture

L’acupuncture peut être bénéfique à cet égard :

Pratiquée correctement, elle est sans danger.
Il y a très peu d’effets secondaires.
Elle peut être efficacement combinée avec d’autres traitements.
Aider à contrôler certains types de douleur.
Elle peut aider les patients pour lesquels les médicaments anti-douleur ne conviennent pas.

À quoi faut-il s’attendre lors d’une séance d’acupuncture ?

Selon la théorie médicale traditionnelle chinoise, les points d’acupuncture sont situés sur des méridiens, par lesquels passe l’énergie vitale. Cette énergie est connue sous le nom de « qi » ou « chi ». Un acupuncteur examine le patient et évalue son état, lui insère une ou plusieurs aiguilles fines et stériles, et lui donne des conseils sur les soins à se donner ou sur d’autres thérapies complémentaires, comme les herbes chinoises.

Le patient sera invité à s’allonger sur le dos, sur le devant ou sur le côté, selon l’endroit où les aiguilles seront insérées. L’acupuncteur doit utiliser des aiguilles stériles, à usage unique et jetables. À mesure que chaque aiguille est insérée, le patient peut ressentir une très brève sensation de picotement ou de fourmillement.

Après l’insertion de l’aiguille, il y a parfois une douleur sourde à la base de l’aiguille qui disparaît ensuite. L’acupuncture est généralement relativement indolore. Parfois, les aiguilles sont chauffées ou stimulées à l’électricité après leur insertion. Les aiguilles restent en place pendant 5 à 30 minutes.

Le nombre de traitements nécessaires dépend de chaque personne. Une personne souffrant d’une maladie chronique peut avoir besoin d’un ou deux traitements par semaine pendant plusieurs mois. Un problème aigu s’améliore normalement après 8 à 12 séances.

Sources

Chmielnicki, B. (2003). Evidence-based acupuncture WHO official position

How acupuncture can relieve pain and improve sleep, digestion, and emotional wellbeing. (n.d.)

Linde, K., Allais, G., Brinkhaus, B., Manheimer, E., Vickers, A., & White, A. R. (2011, May 23). Acupuncture for migraine prophylaxis. Cochraine Database Systematic Review

White, A. (2009, February 7). Does acupuncture relieve pain? [Editorial]. The BMJ

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide