Ipéca, tout savoir sur les propriétés médicinales de cette plante

Ipéca : comment soigner l’asthme

Ipéca, de son nom scientifique Cephaelis ipecacuanha (Rubiacées), est un petit arbuste à feuilles oblongues dont la hauteur peut atteindre 40 cm à l’état sauvage. Il possède des petites fleurs blanches et à baies violet-noir. Cette plante pousse notamment au Brésil. Sa contenance en alcaloïdes, saponines, glucosides, amidon et l’émétine lui procure des propriétés médicinales. En Europe en 1672, les médecins utilisaient particulièrement cette plante pour soigner la dysenterie. Les recherches ont révélé qu’il existe deux types de dysenteries : celles d’origine amibienne et celles provenant d’un bacille. Le Cephaelis ipecacuanha combat efficacement la première.

Dans quels cas peut-on l’indiquer ?

Il figure dans la plupart des pharmacopées nationales. Ses propriétés médicinales lui reviennent particulièrement à ses alcaloïdes.

  • Les principes actifs de cette plante procurent à celui qui l’utilise un effet antitussif et expectorant. Autrement dit, la plante peut remédier contre différentes formes d’infections respiratoires ; à l’exemple de la bronchite, de la toux sèche et grasse, de l’asthme.
  • À dose élevée, il s’inscrit également dans le soin des troubles gastro-intestinaux, comme dans le cas d’une intoxication alimentaire. Ses principes actifs font en sorte que l’estomac vide son contenu. Ces derniers peuvent ainsi traiter la diarrhée chronique, la gastroentérite non infectieuse, ainsi que la coqueluche.
  • La rectocolite hémorragique peut également être traitée par l’usage de l’ipéca. Pour information, cette dernière se définit par l’écoulement de sang abondante lors de la menstruation.
  • Il peut traiter la dysenterie d’origine amibienne. Cependant, elle n’est pas efficace contre la dysenterie causée par des bacilles.
  • Cette plante possède des actifs qui préviennent contre les vomissements. Elle permet entre autres de garder une langue propre.

Sous quelles formes peut-on prendre cette plante ?

On peut la retrouver sous forme de solutions buvables. Les globules et les granules restent toutefois les formes les plus vendues auprès des pharmaciens.

Comment l’utiliser pour maximiser ses bienfaits ?

Pour information, la dose de granule d’ipéca existe en 4 CH, 5 CH, 7 CH, 9 CH, 12 CH, 15 CH, 30 CH.

  • En cas de crise d’asthme, prenez-en 3 granules en 5 CH toutes les 5 min et espacer les prises par rapport à l’évolution de la situation. Pour le traitement de l’asthme, en dehors des périodes de crise, prenez-en 2 granules en 9 CH 3 fois par jour.
  • Pour la bronchite, prenez-en 2 granules en 5 CH ou en 9 CH trois fois par jour jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.
  • Pour les nausées et les vomissements, 3 granules en 4 CH pendant 3 jours permettront de les réduire progressivement.
  • Pour traiter la diarrhée, prenez-en 2 granules en 5 CH jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.
  • Pour les toux spasmodiques, prenez la dose de 5 CH trois fois par jour jusqu’à la guérison.

Quelles sont les précautions à prendre lors de son usage ?

La prise de cette plante peut provoquer une faiblesse musculaire et des diarrhées. L’idéal serait alors de demander un avis médical avant la prise de celle-ci. Par ailleurs, il ne faut utiliser ni la racine ni le rhizome. Une bonne hydratation doit s’appliquer lors de la prise des granules pour prévenir son effet déshydratant.