Huile essentielle de coriandre (Coriandrum sativum)

huile essentielle de coriandre

La coriandre est une plante annuelle aux caractères aromatiques et médicinaux. On l’emploie, en général, comme assaisonnement. Par ailleurs, ses semences servent à la conception d’une huile essentielle. Renfermant de nombreuses vertus, cette dernière s’utilise tant en cuisine qu’en médecine naturelle. Voici l’étendue de ses champs d’action en aromathérapie.

Composants principaux

L’huile essentielle de coriandre est riche en linalol. Celui-ci représente 60 à 75 % des substances actives. Elle contient également des monoterpènes comme l’alpha-pinène, le gamma-terpinène et le limonène. Enfin, on note la présence de cétones (camphre) et d’esters terpéniques.

Propriétés et indications médicinales

L’huile essentielle de coriandre agit principalement sur la sphère digestive. Elle favorise tout d’abord la motricité de celle-ci, ce qui est essentiel dans le traitement des troubles affectant les voies digestives. Elle est particulièrement efficace pour traiter les entérites, les crampes stomacales et les lourdeurs digestives. Elle entre également dans la prévention des ulcères intestinaux et gastriques.

En outre, de par sa propriété anti-inflammatoire, elle améliore le confort et la mobilité articulaire. Elle participe, entre autres, à atténuer les douleurs survenant lors d’une crise rhumatismale. Elle intervient également dans le traitement des arthrites et des arthroses. Ses autres propriétés sont antifongiques, antibactériennes et antimicrobiennes.

Enfin, cette huile offre des effets toniques et stimulants. Sur le plan corporel, elle tend à booster l’énergie et la vitalité en cas de fatigue physique. Sur le plan psychique et émotionnel, elle stimule le système nerveux central. Ainsi, elle aide à combattre les états de fatigue nerveuse et régule l’humeur. D’ailleurs, à forte dose, elle laisse place à un état euphorique. Elle aide également à lutter contre l’asthénie sexuelle en stimulant la libido.

Conseils d’utilisation et posologie

Par voie orale

Sur un comprimé ou un support neutre, verser 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de coriandre et l’avaler. Cure à effectuer en 5 à 7 jours. Pour éviter le surdosage, solliciter toutefois l’avis d’un médecin avant une prise en interne.

Par voie cutanée

Faire un mélange de 1 goutte d’huile essentielle et 4 gouttes d’huile végétale. Appliquer la préparation sur la peau en massant délicatement les parties concernées.

  • Pour les problèmes digestifs : frictionner la région de l’abdomen après le repas
  • Pour les cas d’asthénie (physique, nerveuse ou sexuelle) : frictionner la colonne vertébrale, le bas du dos, la région lombaire et la plante des pieds

En diffusion atmosphérique

Déposer 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle dans le diffuseur afin d’assainir l’air d’une pièce.

En inhalation

Déposer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau chaude et inhaler la vapeur qui s’en échappe ; ou bien verser 1 goutte dans la face interne des poignets et respirer régulièrement.

Motifs de prudence

Les contre-indications de l’huile essentielle de coriandre s’appliquent aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes asthmatiques ou souffrant de troubles cardiaques.

En outre, cette huile s’avère toxique à forte dose. Son ingestion, sans l’indication d’un thérapeute, peut entraîner des troubles neuronaux et rénaux.