Helonias dioica, la solution homéopathique contre les troubles féminins

Helonias dioica, la solution homéopathique contre les troubles féminins

Helonias dioica est un médicament homéopathique issu de la partie souterraine de la plante du même nom. Cette plante appartient à la classe botanique des Liliopsida et provient majoritairement des milieux humides de l’Amérique du Nord et de la Floride. En français, on l’appelle hélonias ou encore racine de licorne.

Au niveau botanique, la hauteur de la plante est entre 0.3 et 0.9 m. Ses fleurs sont relativement petites et ont une couleur dans les tons blanc et vert.

D’un point de vue biochimique, la racine de licorne est riche en saponosides. Ces derniers sont responsables des grandes propriétés médicinales de la plante. En médecine douce, elle s’avère très appréciée, notamment par la gente féminine. D’ailleurs, dans le passé, les Indiens Navajo l’utilisaient pour traiter les dysménorrhées.

Pourquoi recourir à cette solution homéopathique ?

Avec Helonias dioica, l’homéopathie apporte une véritable solution à différents problèmes gynécologiques. En effet, ce remède agit principalement sur l’appareil génital féminin.

Tout d’abord, il permet de traiter la congestion pelvienne. Il apaise, entre autres, la douleur et la pesanteur utérine qui accompagnent souvent cette affection. Ensuite, ce médicament est également utile pour traiter les préoccupations mentales centrées sur l’utérus. Chez certaines femmes, en effet, il n’est pas rare que l’obsession développée à l’égard de cet organe conduit à des problèmes psychiques. On cite notamment la dépression, l’asthénie nerveuse, l’irritabilité ainsi qu’une vague de mélancolie.

Helonias dioica excelle également dans le traitement des mycoses vaginales. En outre, il s’avère utile en cas d’apparitions de pertes anormales : blanches, grumeleuses, malodorantes et irritantes. Tel est également le cas en cas de démangeaisons ou d’irritations.

En cas de problèmes menstruels, il régule le cycle menstruel et atténue le sentiment d’épuisement qui, souvent, va de pair avec de saignements anormalement abondants.

Pour finir, ce médicament permet d’entretenir l’hygiène intime pendant et en dehors des périodes des menstruations. Aussi, les symptômes sont susceptibles de s’aggraver en cas d’effort intense ou de perturbation hormonale durant la puberté, la grossesse, la période post-partum et la ménopause.

Quand et comment l’administrer ?

Dans le traitement des affections gynécologiques, le médecin homéopathe prescrit souvent des granules à basse dilution.

En remède contre les mycoses vaginales, prendre 5 granules en 5 CH le matin et le soir.

Pour traiter les leucorrhées avec un écoulement blanc caillebotté et malodorant, prendre en 3 fois par jour, 5 granules en 9 CH.

Pour les problèmes menstruels avec une fatigue intense, prendre le matin et le soir 3 granules en 5 CH. Et, pour les douleurs utérines et la descente de l’utérus, il est recommandé d’appliquer le même dosage.

Quant au traitement à adopter pour la dépression, il est conseillé de prendre une dose en 15 CH par semaine.

Si aucune amélioration n’est constatée ou si les symptômes s’aggravent après une cure de Helonias dioica, il est judicieux de se rapprocher d’un médecin ou d’un spécialiste en homéopathie avant de renouveler les prises.