Feng Shui : les secrets Chinois pour bien dormir

La médecine Chinoise commence à être de mieux en mieux connue et appréciée en Occident. Notamment en raison de la popularité de l’acuponcture ou du Tai Chi. La connaissance des lois de l’énergie « Qi » se décline aussi dans la « santé » de l’habitat et de ceux qui y vivent. Le Feng Shui a quelques bons conseils à donner pour se détendre le soir chez soi, avoir un sommeil réparateur, s’endormir facilement ou lutter contre les insomnies.

Un habit harmonieux selon les règles du Feng Shui peuvent vous aider, aisni que vos enfants, à bien dormir.  Les remèdes à apporter aux secteurs de notre habitat s’expriment à travers : les éléments de décoration, les couleurs, les matières, et les aménagements pour favoriser la circulation et l’harmonisation du Qi de votre intérieur.

Feng Shui

La plus belle maison ZEN ou la mieux décorée, n’a pas forcément un bon Feng Shui. Certaines règles conseillées par un Maître en Feng Shui peuvent être contraignantes et parfois à l’encontre de l’esthétisme. L’objectif et d’optimiser les énergies bénéfiques pour l’habitat et ses occupants, d’atténuer des énergies néfastes voire les éliminer.

La chambre à coucher, les secrets pour un bon sommeil

La chambre à coucher est considérée comme un espace Yin, énergie propice au calme, à l’intériorité, à l’inaction, au rêve. En Feng Shui, les deux éléments que l’homme ne peut maîtriser sont le feu et l’eau. A ce titre, il faut éviter de mettre sur les murs les couleurs chaudes : rouge, violet, orange, fushia,  toutes ces couleurs étant lié au rouge et donc au Feu. Cet élément empêche de se détendre. Préférez des couleurs neutres pour les murs un beige ou taupe très claire.

Une erreur courante mais si culturellement implantée en occident concerne la chambre des enfants. Souvent les parents mettent la couleur rose ou fushia  pour les filles et bleu pour les garçons. Le rose étant fait à partir du rouge, c’est une couleur qui énerve et provoque des nuits agitées. Le bleu lui donne des cauchemars. Préférez les couleurs pastel et le plus neutre possible pour décorer la chambre des enfants et leur assurer autant qu’aux parents un bon sommeil.

Miroir, porte, lit, fenêtre : tout compte

Evitez impérativement les miroirs dans les chambres à coucher. Normalement, ils sont utilisés comme remèdes dans d’autres espaces pour favoriser et amplifier la circulation de l’énergie, ce qui n’est pas recommandé quand on cherche au contraire le clame pour l’endormissement. Il est conseillé par contre de mettre un beau miroir dans  de votre salle à manger ou salon, cela multiplie l’abondance. A noter de ne jamais mettre un miroir en face d’une fenêtre mais plutôt dans un coin plus sombre pour attirer la lumière.

Il est également déconseillé de mettre la tête de lit sur le même panneau  que la porte d’entrée de votre chambre, l’énergie s’engouffre dans la chambre par la porte. Cela crée un courant, une agitation qui gène la détente. La personne allongée doit voir la porte de là où elle dort mais, pour la même raison, ne pas être pile en face du lit.

Enfin, mieux vaut ne pas trop charger la chambre et éviter les valises sur les armoires, elles créent un point d’accumulation qui  bloque la circulation de l’énergie. Une chambre épurée, sans trop de meubles ou d’objets, laisse le Qi circuler calmement et vous procure un bon sommeil.

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.