Être optimiste : pas nécessairement la bonne attitude pour atteindre ses buts selon cette étude

Une étude suggère que l'optimisme excessif peut être lié à une baisse des capacités cognitives qui pourrait mener aux mauvais choix.

‍L’optimisme est souvent considéré comme une qualité positive, associée à la réussite et au bonheur dans la vie. Cependant, une nouvelle étude suggère que l’optimisme excessif peut être lié à une baisse des capacités cognitives. En effet, les personnes intelligentes semblent mieux se débrouiller dans les affaires financières parce qu’elles sont réalistes plutôt qu’optimistes lorsqu’elles prennent des décisions.

Les liens entre optimisme et cognition

L’étude, menée par des chercheurs de l’Université de Bath au Royaume-Uni, s’est basée sur les données de plus de 36 000 personnes. Les résultats montrent que les personnes ayant les capacités cognitives les plus élevées ont 22% de chances en plus d’être réalistes (pessimistes) dans la planification financière, avec une réduction de 34,8% de l’optimisme par rapport aux personnes ayant des capacités cognitives plus faibles.

L’optimisme excessif peut conduire à anticiper des résultats plus positifs qu’on ne devrait raisonnablement s’y attendre dans la planification d’entreprise, les investissements et d’autres activités financières. Cela peut entraîner des pertes financières, des dettes et des échecs commerciaux.

Les résultats de l’étude

L’étude suggère que l’optimisme pourrait être plus un effet secondaire d’une faible capacité cognitive. En utilisant des données provenant d’une enquête longitudinale représentative au niveau national au Royaume-Uni, les chercheurs ont analysé les réponses de 36 312 individus à des questions portant sur une variété de sujets, y compris leur activité sur le marché du travail, la dynamique de leur ménage, ainsi que leur personnalité, leurs attitudes et leurs opinions.

La capacité cognitive des participants a été mesurée à partir de différentes compétences cognitives, telles que la fluidité verbale, la mémoire, le raisonnement numérique et le raisonnement fluide.

Selon l’étude publiée dans le Personality and Social Psychology Bulletin, les personnes ayant des capacités cognitives plus élevées ont tendance à prendre des décisions financières plus réalistes, ce qui conduit à de meilleurs résultats.

Les critiques de l’étude

Certains experts remettent en question les conclusions de l’étude en soulignant que les évaluations cognitives réalisées étaient trop brèves pour tirer des conclusions définitives sur la corrélation entre faible capacité cognitive et optimisme élevé.

Les compétences cognitives jouent un rôle clé dans l’interprétation correcte des situations. L’optimisme peut conduire à prendre les choses à la légère, sans mesurer les conséquences, et à considérer les échecs comme de simples malchances.

Les avantages immédiats de l’optimisme sont le bien-être psychologique, l’estime de soi, la capacité à faire face aux critiques négatives et la capacité à savourer les succès futurs. Cependant, attention aux attentes irréalistes qui peuvent rendre la déception encore plus douloureuse.

L’importance d’une vision réaliste

Bien que l’optimisme puisse avoir certains avantages, notamment en termes de motivation et de bien-être social, il est essentiel d’avoir des attentes réalistes lorsqu’il s’agit de prendre des décisions financières importantes. Une vision réaliste permet de prendre des décisions plus éclairées et d’obtenir de meilleurs résultats à long terme.

Il est important de noter que le réalisme financier ne signifie pas nécessairement renoncer à l’optimisme et à l’espoir d’un avenir meilleur. Une perspective réaliste permet d’évaluer les risques et les opportunités de manière équilibrée, ce qui peut conduire à des décisions plus judicieuses et à une plus grande satisfaction globale.

A retenir

L’optimisme excessif peut être lié à une faible capacité cognitive et à des décisions financières moins avisées. Les personnes ayant des capacités cognitives élevées ont tendance à être réalistes plutôt qu’optimistes dans leurs choix financiers, ce qui les aide à obtenir de meilleurs résultats.

Cependant, il est important de trouver un équilibre entre l’optimisme et le réalisme. L‘optimisme peut fournir une motivation et un bien-être immédiats, mais il est essentiel d’avoir des attentes réalistes lorsqu’il s’agit de prendre des décisions financières importantes.

En fin de compte, une perspective réaliste permet d’évaluer les risques et les opportunités de manière équilibrée, ce qui peut conduire à de meilleures décisions et à une plus grande satisfaction à long terme.

 

 

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn