Coronavirus: les huiles essentielles spécifiques en prévention et en traitement

Les huiles essentielles ont un champ d’action très large, dont celui de la lutte contre les virus. Elles peuvent stimuler notre système immunitaire antiviral, renforcer notre immunité naturelle générale et même s’attaquer au virus lui-même. Dans le cas du coronavirus, Pierre Franchomme, spécialiste des huiles essentielles depuis 30 ans, qui conseille actuellement des centres en chine sur les huiles essentielles à employer, nous a donné de précieuses informations pour prévenir et lutter contre le coronavirus.

Voici d’abord les points importants à connaître sur le coronavirus :

Les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le SRAS. Le virus identifié en Chine est un nouveau coronavirus. Il a été dénommé 2019-nCoV. Les mesures d’hygiène standard (lavage des mains, nettoyage de surfaces) sont efficaces.

Quels sont les symptômes de l’infection respiratoire provoquée le coronavirus?

Les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type toux ou essoufflement. Dans les cas plus sévères, le patient peut présenter une détresse respiratoire aiguë, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multi-viscérale pouvant entraîner un décès.

Quelle est la gravité de la maladie ?

Parmi les cas rapportés à date, plusieurs patients ont développé une forme sévère de la maladie, dont certains sont décédés.

Le virus peut causer des symptômes similaires à ceux d’une grippe modérée, mais aussi des symptômes plus sévères. La maladie peut également progresser dans le temps chez un patient. Les patients présentant des maladies chroniques pré-existantes (telles qu’hypertension, maladies cardiovasculaires, diabète, maladies hépatiques, maladies respiratoires) semblent plus susceptibles de développer des formes sévères, de même que les personnes âgées.

Quelle est la contagiosité de la maladie ?

La transmission interhumaine est avérée mais le nombre de cas secondaires liés à un cas initial n’est pas encore déterminé. Des investigations sont en cours pour déterminer le degré de contagiosité et les modes de transmission. Des cas intrafamiliaux sont décrits et certains soignants ont été contaminés en ne respectant pas les précautions d’hygiène de type gouttelettes (modèle grippe)

Comment ce virus se transmet-il?

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux), des contacts étroits sont nécessaires pour transmettre la maladie. Il y a contact étroit pour une personne ayant partagé le même lieu de vie que la personne malade lorsque celle-ci présentait des symptômes (famille, même chambre d’hôpital ou d’internat) ou ayant eu un contact direct, en face à face, à moins de 1 mètre de la personne malade au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion en l’absence de mesures de protection efficaces.

Comment est établi le diagnostic des pneumonies à coronavirus ?

Un examen biologique spécifique est nécessaire à la confirmation de l’infection au 2019-nCoV. Un examen de détection rapide a été développé par le centre national de référence des virus respiratoires. A ce jour, il est pratiqué par le CNR (Institut Pasteur) et en cours de déploiement dans d’autres laboratoires de biologie médicale.

Quels sont les traitements disponibles ?

A ce jour, aucun traitement spécifique n’a été identifié pour ce nouveau coronavirus. Plusieurs traitements, actuellement utilisés dans d’autres pathologies virales, sont en cours d’évaluation, en France et en lien avec l’OMS, pour être utilisés contre le 2019-nCoV. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.

Faut-il utiliser un masque ?

Le port du masque chirurgical est recommandé pour les personnes malades qui ont des symptômes c’est-à-dire quand elles toussent ou éternuent pour éviter de diffuser la maladie par les postillons (voie aérienne).  Le port de ce type de masque par la population non malade afin d’éviter d’attraper la maladie ne fait pas partie des mesures barrières recommandées et son efficacité n’est pas démontrée.

Les huiles essentielles en prévention et contre le coronavirus

Pierre Franchomme, père de l’aromathérapie en France depuis 30 ans, travaille actuellement avec des centres en Chine pour les conseiller sur les huiles essentielles à utiliser en prévention et pour lutter contre ce virus. Interrogé par pressesante.com, il répond:

Pierre Franchomme: « Le coronavirus est un « virus enveloppé », donc assez vulnérable aux huiles essentielles. En préventif, je vous recommande de stimuler le système immunitaire, notamment les cellules Natural killers avec de l’huile essentielle de feuilles de goyave: 2 gouttes en voie orale par jour (mélangées à de l’huile alimentaire ou du miel).

Puis, si vous sentez des symptômes inhabituels : toux, fièvre, etc et que vous avez de bonnes raisons de penser que vous avez été exposé au virus (ce qui en France est pour l’heure improbable), utilisez de l’huile essentielle de Laurier noble: Massez vous les 2 pieds avec 5 gouttes pures sur chaque pied, plusieurs fois par jour.

Vous pouvez vous procurer ces huiles essentielles dans le commerce. Attention qu’elles soient certifiées Bio. Sinon, vous pouvez vous en procurer de première qualité ici:

https://www.pierrefranchomme-lab.com/21-huiles-essentielles

Source:
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/

Pierre Franchomme est une sommité dans le domaine des huiles essentielles médicinales. Véritable pionnier depuis les années 1975, il est notamment le découvreur de plusieurs huiles essentielles aujourd’hui incontournables telles que le ravintsara, le tea tree, l’eucalyptus radié, l’immortelle, l’inule odorante… Son immense travail de recherche a posé les bases de la pharmacologie aromatique, le conduisant à imposer la notion fondamentale de “chémotype” et à collaborer avec des organismes prestigieux : Institut Pasteur de Paris, Faculté de médecine de Toulouse, CNRS, et bien d’autres. Pierre Franchomme est également enseignant en Aromathérapie et fondateur de l’association humanitaire Aromathérapie sans frontières.

 

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.