Activité physique: écouter de la musique pendant une activité donne de l’énergie

Si vous faites de l’exercice tout en écoutant de la musique, vous avez peut-être remarqué que cela peut vous aider à stimuler votre énergie. Une étude présentée au 67e congrès annuel de l’American College of Cardiology suggère que l’écoute de la musique lors d’un test de stress cardiaque aide à prolonger le temps passé à produire un effort.

La musique peut avoir un impact puissant sur notre humeur, notamment en signalant au cerveau de libérer des actifs chimiques qui stimulent la sensation de bien-être. Alors que des études antérieures ont examiné comment la musique pouvait influencer des marqueurs spécifiques de la santé cardiaque, cette étude est la première à évaluer l’impact de la musique sur la tolérance à l’effort pendant les tests de stress cardiaque. En moyenne, les personnes qui écoutaient de la musique pendant le test pouvaient faire de l’exercice pendant près d’une minute de plus que celles qui n’avaient pas de musique à l’oreille.

Test cardiaque standard

Les tests de stress cardiaques aident les médecins à évaluer le niveau de forme physique et la pression artérielle, à mesurer les symptômes de douleur thoracique ou de rythme cardiaque pendant l’exercice et à diagnostiquer les faiblesses dans les artères du cœur. Ils sont souvent effectués sur un tapis roulant ou un vélo stationnaire, tandis que le patient testé a des électrodes placées sur leur poitrine pour enregistrer l’activité du cœur. Un total de 127 patients (53 ans en moyenne) ont été choisis au hasard pour soit écouter de la musique (principalement d’inspiration latine) ou soit ne rien entendre dans leurs écouteurs.

Mis à part l’introduction des écouteurs dans l’environnement du test, le test de stress a été effectué comme d’habitude. Les chercheurs ont recueilli et analysé des données démographiques (âge, sexe, antécédents médicaux, antécédents sociaux), des signes vitaux (tension artérielle, fréquence cardiaque, etc.). Les tests de stress peuvent être difficiles, voire douloureux, pour certaines personnes parce que la vitesse et l’inclinaison du tapis roulant sont augmentées toutes les trois minutes. Ce protocole comprend des périodes de trois minutes pour permettre l’atteinte d’un état stable avant l’augmentation de la charge de travail.

La musique a un effet dynamisant durant l’effort

Au bout de six minutes, la personne a l’impression d’être en train de gravir une montagne, alors, être capable d’aller 50 secondes de plus, cela signifie beaucoup. Bien que la durée maximale pour un test de stress est de 20 minutes, le temps de l’exercice était significativement plus long dans le groupe qui écoutait de la musique par rapport au groupe témoin, respectivement 505,8 contre 455,2 secondes, soit une différence absolue d’environ 50,6 secondes.  Ces résultats renforcent l’idée qu’une musique entraînante a un effet synergique en termes d’envie de faire de l’exercice plus longtemps et de s’en tenir à une routine d’exercice quotidienne. Quand les médecins recommandent de faire de l’exercice, ils pourraient suggérer aussi d’écouter de la musique.

30 min par jour d’activité physique pour protéger le coeur

Le fait d’être inactif ou de ne pas faire d’exercice se classe aux côtés de l’hypertension artérielle, de l’hypercholestérolémie, du tabagisme et de l’obésité comme l’un des cinq principaux facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. Produire un exercice régulier peut être l’une des meilleures défenses contre les maladies cardiaques ou un accident cardiaque. Les experts recommandent aux adultes de faire au moins 30 minutes d’activité modérée par jours. Cela inclut une marche rapide, la natation, le tennis, la bicyclette, la danse, l’aquagym, le jardinage et même les tâches ménagères.

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.