Comment se former pour devenir préparateur en pharmacie ?

Comment se former pour devenir préparateur en pharmacie ?

En officine, on connait bien le métier de pharmacien, mais moins le métier de préparateur en pharmacie. Pourtant, ce dernier a aussi un rôle important à jouer dans l’accompagnement des clients. Alors en quoi consiste ce métier ? Quelle est la formation pour pouvoir le pratiquer ? Quelles sont les qualités requises ? Quel est le salaire d’une préparatrice en pharmacie ? Y a-t-il des offre d’emploi de préparateur en pharmacie   ou est-ce un secteur concurrentiel avec très peu d’emploi à la clé ? Réponses !

Qu’est-ce qu’un préparateur en pharmacie ?

Le préparateur en pharmacie se trouve principalement en officine puisque c’est le plus souvent dans ce type de lieu qu’il va pouvoir intervenir. Devenir préparateur en pharmacie implique en effet de recevoir et d’accueillir les clients en officine et de leur fournir des produits en vente libre, mais aussi sur ordonnance médicale. Le préparateur ou la préparatrice dispose en effet de connaissances en pharmacologie qui lui permettent de conseiller la clientèle. Son rôle reste cependant de seconder le pharmacien vers lequel il peut se tourner en cas de doute.

Il a aussi un rôle de prévention en expliquant aux clients le fonctionnement des produits choisis, mais aussi le mode de prise, les effets secondaires, etc. Au plus près de la clientèle, il permet à cette dernière de profiter des avantages d’un commerce de proximité avec un accompagnement au quotidien et des conseils concrets.

Qui plus est, il intervient également dans l’arrière-boutique en prenant en charge la gestion des stocks afin de vérifier les dates de validité des produits et de passer commande auprès des fournisseurs en fonction des besoins.

Quelle formation pour devenir préparateur en pharmacie ?

Pour devenir préparateur en pharmacie, il est nécessaire d’être titulaire d’un Brevet Professionnel de Préparateur en Pharmacie. Ce BP se prépare sur deux ans d’études et nécessite par ailleurs d’effectuer un apprentissage de préparateur en pharmacie. Ce sont donc des cours théoriques qui sont proposés en classe, puis une partie de la formation s’effectue en alternance auprès d’un employeur.

Un étudiant qui souhaite donc obtenir ce BP doit aussi être en mesure de trouver une officine dans laquelle il va pouvoir effectuer un contrat d’apprentissage. Au total, ce sont 800 heures de cours en Centre de Formation d’Apprentis (CFA) et 2500 heures d’enseignement pratique chez l’employeur qui sont à réaliser.

Les préparateurs qui souhaitent intervenir en milieu hospitalier devront suivre une formation complémentaire de 12 mois. Il existe de nombreuses formations complémentaires qui peuvent être effectuées si l’on souhaite se spécialiser ou évoluer dans le domaine de la santé après la formation de base.

Quelles sont les qualités nécessaires ?

Un étudiant qui souhaite se lancer dans le métier de préparateur en pharmacie devra disposer de certaines qualités. Il peut les développer tout au long de sa formation bien sûr, mais si ces dernières sont déjà présentes ce sera un véritable plus pour se sentir à l’aise tout au long de son cursus et mettre toutes les chances de son côté pour réussir. Les qualités appréciables pour un préparateur en pharmacie sont notamment :

  • L’écoute
  • La rigueur
  • Le goût du travail en équipe
  • La discrétion
  • Le sens du relationnel
  • L’empathie

Quel salaire pour ce métier ?

Comme de nombreux autres métiers, le salaire d’un préparateur en pharmacie est variable selon l’entreprise qui embauche, mais aussi selon l’expérience. En début de carrière, un préparateur est le plus souvent rémunéré 1200€ net par mois, mais peut évoluer au fil du temps vers un salaire de 1800€ net. À cela peuvent s’ajouter des primes notamment si des gardes sont effectuées.

Le salaire de préparateur en pharmacie hospitalière commence à partir de 1382€ net et peut aller jusqu’à 2318€ net.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -