Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

Comment faire son propre compost: les bonnes pratiques pour démarrer

Pour le compost suivez quelques règles simples et vous obtiendrez de "l'or noir" pour tous vos besoins en matière de jardinage

Marie Desange

Le compost peut sembler intimidant au premier abord, mais ce n’est pas très différent de la préparation d’un gâteau quand on y pense. Il suffit de disposer de quantités précises de certains ingrédients et d’un mode d’emploi.
Pour le compost suivez quelques règles simples et vous obtiendrez de « l’or noir » pour tous vos besoins en matière de jadinage. Tout comme la cuisson, le compost peut être aussi simple, ou compliqué, que vous le souhaitez. Nous allons ici aborder les principes de base du compostage simple pour aider à éviter que les déchets alimentaires ne se retrouvent dans les décharges, tout en créant un amendement du sol extraordinaire.

Compost maison : Principaux avantages du compostage

Qu’est-ce que le compost ?

En gros, toute matière organique finit par se décomposer, mais le compostage augmente la vitesse de décomposition. Un compostage efficace crée un environnement idéal pour les bactéries et autres micro-organismes décomposeurs. Lorsqu’il est effectué correctement, le produit fini ressemble à une « terre de jardin fertile » et peut aider le sol à prospérer, qu’il s’agisse de fleurs, de plantes. Nombreux sont ceux qui le décrivent comme sombre, friable et à l’odeur de terre.

Les organismes décomposeurs sont les suivants

Bactéries
des champignons
des vers
Punaises
Nématodes
Autres

Les quatre facteurs clés d’un compost florissant sont les suivants :

l’azote
le carbone
l’humidité
L’oxygène

D’une certaine manière, un tas de compost me fait penser à l’intestin humain, qui regorge d’organismes. Le compost est un « probiotique » pour le sol, qui ajoute et nourrit des micro-organismes et des nutriments susceptibles d’améliorer la santé de l’herbe, des arbres, des plantes et des cultures de jardin. En fait, éviter de trop aseptiser les aliments, peut vous aider à introduire dans votre régime alimentaire certains organismes du sol bénéfiques pour l’homme.

Mais revenons au compost domestique…

La création d’un compost maison présente de nombreux avantages. En voici quelques-uns :

Enrichit le sol, aide à retenir l’humidité et à supprimer les maladies et les parasites des plantes.
Il aide les plantes à conserver davantage d’humidité pendant les périodes de sécheresse, ce qui est de plus en plus fréquent avec le changement climatique.
Réduit le besoin d’engrais chimiques.
Améliorer la structure du sol pour aider à prévenir l’érosion, ce qui est un élément important de l’agriculture régénératrice.
Encourage la production de bactéries et de champignons bénéfiques qui décomposent la matière organique pour créer de l’humus, une matière riche en nutriments.
Réduit les émissions de méthane des décharges et diminue votre empreinte carbone.
Fournit un amendement gratuit pour les jardins et les pelouses.

Les éléments essentiels du compostage

Encore une fois, le compostage peut être aussi simple que la préparation d’un gâteau. Pour les besoins de cet article, nous nous concentrons sur les déchets ménagers autres que le fumier, tels que les déchets de gazon et les restes de nourriture.

Les conseils suivants sont les plus importants pour créer un tas de compost ou un bac à compost :

Choisissez un endroit sec et ombragé près d’une source d’eau pour votre tas ou votre bac de compostage.
Ajoutez les matières brunes et vertes au fur et à mesure qu’elles sont collectées, en veillant à ce que les gros morceaux soient hachés ou déchiquetés, comme les pelures d’ail et les pelures d’oignon.
Humidifiez les matières sèches au fur et à mesure qu’elles sont ajoutées.
Une fois que votre tas de compost est bien établi, mélangez-y les tontes de gazon et les déchets verts, et enterrez les déchets de fruits et de légumes sous le compost.
C’est facultatif, mais certaines personnes choisissent de couvrir le dessus du compost avec une bâche pour le garder humide. Lorsque la matière au fond est foncée et de couleur riche, votre compost est prêt à être utilisé. Cela prend généralement entre deux mois et deux ans.

Les éléments essentiels riches en azote pour le compost sont les suivants

Tontes de gazon
Déchets de fruits et de légumes
Le marc de café
Feuilles de thé

Les éléments essentiels du compost, riches en carbone, sont les suivants :

Feuilles séchées
Carton déchiré (de préférence sans encre et non traité)
La sciure et les granulés de bois ont tendance à être très riches en carbone, c’est pourquoi il vaut mieux les éviter.

En y réfléchissant bien, le compostage peut se résumer à ces trois points fondamentaux :

Achetez ou construisez le bon conteneur.
Faites le bon mélange en ce qui concerne les ingrédients. Un excès d’azote ou de carbone crée un tas de compost déséquilibré.
Respectez quelques règles simples. Retournez votre tas de compost toutes les semaines ou toutes les deux semaines, et gardez-le humide, mais pas trop !

Gardez ces choses hors du tas ou du bac

Pour réduire le risque d’introduire des agents pathogènes dangereux et des produits chimiques nocifs comme les phtalates dans votre tas de compost, vous devez éviter de jeter certains objets dans votre tas de compost.

Voici les choses que je ne mets pas dans mon bac à compost. Ne les mettez pas au compost :

Peluches de sèche-linge et poussières d’aspirateur
Excréments d’animaux domestiques
Plantes malades
Produits laitiers, viande, os et autres produits d’origine animale
Graisse
Cendres de charbon ou charbon de bois
Les rognures de noyer
Papier (certains le recommandent, mais il peut contenir des produits chimiques toxiques pour l’encre des imprimantes, c’est pourquoi je l’évite).
Tous les déchets de jardin qui pourraient être contaminés par des pesticides.

 

Conclusion

Le compostage des déchets alimentaires permet d’éviter que des déchets facilement biodégradables ne se retrouvent dans nos décharges, tout en fournissant un amendement organique pour votre jardin. Le compostage domestique peut réduire votre besoin d’acheter du compost en magasin, ce qui vous permet d’économiser de l’argent et de vous protéger des biosolides, ou boues d’épuration humaines, souvent ensachées et vendues comme « compost organique ». Vous pouvez construire ou acheter un bac à compost, une essoreuse ou simplement utiliser un tas de compost.

Il faut en général entre six mois et deux ans pour que le compost se fasse à la maison. Le compostage est aussi simple que la création d’un tas de compost ou d’un bac à compost et son remplissage avec des déchets verts, comme l’herbe coupée et les restes de nourriture, des déchets bruns et carbonés comme les feuilles mortes et les branches, et un peu d’eau. Il y a certaines choses qu’il ne faut pas composter. Il s’agit notamment des produits d’origine animale, des cendres de charbon ou du charbon de bois, des peluches de sèche-linge, des graisses et des huiles, ainsi que des déchets de jardin traités avec des produits chimiques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi