Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Nutrition

Quels sont les muscles sollicités par les pompes et comment bien les faire ?

Nous explorerons les muscles sollicités par les pompes et nous vous donnerons des conseils pour les réaliser correctement.

Solange Leroy

Les pompes sont l’un des exercices de musculation les plus populaires et efficaces pour travailler le haut du corps. Elles sollicitent plusieurs groupes musculaires, ce qui en fait un exercice polyvalent et complet.

Les muscles principaux sollicités par les pompes

Les pompes sont connues pour travailler principalement les muscles pectoraux, les triceps et les deltoïdes antérieurs. Voici une liste des principaux muscles sollicités par les pompes :

1. Les pectoraux

Les pompes sont excellentes pour développer les muscles pectoraux, qui sont situés dans la partie supérieure de la poitrine. Les pectoraux sont composés de deux têtes : la tête claviculaire et la tête sternocostale. Lorsque vous effectuez une pompe, ces muscles se contractent pour vous permettre de pousser votre corps vers le haut.

2. Les triceps

Les triceps sont les muscles situés à l’arrière des bras. Ils sont sollicités lors de la phase de poussée des pompes. En effet, lorsque vous poussez votre corps vers le haut, les triceps se contractent pour vous aider à effectuer le mouvement.

3. Les deltoïdes antérieurs

Les deltoïdes antérieurs sont les muscles situés à l’avant des épaules. Ils sont également sollicités lors des pompes, car ils aident à stabiliser les épaules et à maintenir le corps en position pendant l’exercice.

4. Les muscles stabilisateurs

En plus des muscles principaux, les pompes sollicitent également les muscles stabilisateurs qui aident à maintenir le corps droit pendant l’exercice. Ces muscles comprennent les abdominaux, le dentelé antérieur, le coraco-brachial, les muscles stabilisateurs du dos et les muscles stabilisateurs des jambes.

Maintenant que nous avons passé en revue les muscles principaux sollicités par les pompes, passons aux conseils pour bien les réaliser.

Conseils pour réaliser correctement les pompes

Pour obtenir les meilleurs résultats et éviter les blessures, il est important de réaliser les pompes correctement. Voici quelques conseils pour vous aider à effectuer cet exercice de manière efficace :

1. Posture et positionnement des mains

La posture et le positionnement des mains sont essentiels pour bien réaliser les pompes. Commencez en position de planche, les mains légèrement écartées par rapport aux épaules et les doigts tendus pour mieux vous soutenir. Assurez-vous que vos poignets sont alignés avec vos épaules.

2. Alignement du corps

Maintenez votre corps aligné et droit pendant toute la durée de l’exercice. Ne laissez pas vos hanches s’affaisser ou votre dos se creuser. Contractez vos abdominaux pour maintenir une posture stable.

3. Amplitude de mouvement

Lorsque vous effectuez une pompe, assurez-vous de descendre suffisamment bas pour que votre poitrine touche presque le sol. Ensuite, poussez votre corps vers le haut jusqu’à ce que vos bras soient complètement tendus. Cela garantit une amplitude de mouvement complète et maximise l’efficacité de l’exercice.

4. Respiration

La respiration est également importante pendant les pompes. Inspirez lorsque vous êtes en position haute de la pompe, expirez lorsque vous vous abaissez, inspirez de nouveau lorsque vous êtes en position basse, puis expirez lorsque vous vous repoussez du sol. Cette respiration contrôlée vous permettra de maintenir votre rythme et d’optimiser vos performances.

5. Progression et variations

Pour progresser dans votre entraînement et éviter la stagnation, n’hésitez pas à intégrer des variations de pompes. Par exemple, vous pouvez essayer les pompes en diamant, les pompes surélevées, les pompes à une main, etc. Ces variations ciblent différents muscles et ajoutent de la diversité à votre entraînement.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi