Cholestérol total : les choses à savoir

Lipide faisant partie de la famille des stérols, le cholestérol fait partie des nutriments qui favorisent le bon fonctionnement des cellules de l’organisme malgré sa réputation très mauvaise. Cependant, beaucoup continuent à se poser la question sur le cholestérol. Quel apport dans l’organisme ? Est-ce un nutriment qui a des conséquences ? Et comment réellement mesurer son taux de cholestérol ?

On vous dit tout !

Qu’est-ce que le cholestérol ?

Le cholestérol fait partie des lipides indispensables au bon fonctionnement du corps. Ceci dit, il est indispensable d’en trouver dans l’organisme. Toutefois, il faut faire la différence entre le bon et le mauvais cholestérol pour limiter les impacts sur la santé.

Beaucoup plus présent au niveau du foie, le cholestérol peut être également transporté par les aliments ou certaines protéines spécifiques comme le cholestérol HDL et le cholestérol LDL. En ajoutant ces deux types de cholestérol dans l’organisme, nous avons le cholestérol total, autrement dit cholestérolémie qui sert à mesurer ou à prévenir le taux élevé de cholestérol ou l’hypercholestérolémie.

En voici quelques particularités :

  • Lipide indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.
  • LDL et HDL sont les deux véhicules du cholestérol dans l’organisme.
  • Présent en grande partie dans les aliments d’origine animale.
  • En grande quantité, il augmente le risque d’accidents cardiovasculaires.

Le cholestérol joue également un grand rôle dans la structure des organes cellulaires.

Une petite liste des aliments riches en Cholestérol et de leur teneur en mg :

  • Museau (587 g)
  • Beurre (215 g)
  • Rognon de veau (396 g)
  • Foie d’agneau (410 g)
  • Foie de volaille (530 g)
  • Jaune d’œuf (1140 g)
  • Foie gras de canard (1040).

Comment il peut se déclencher ?

Utile au bon fonctionnement de l’organisme, 30 % du cholestérol en circulation dans le sang est issu de l’alimentation (laits, viande…) Tout le reste est produit par le foie. Inutile donc de dire que la vigilance est de mise sur les aliments que nous mangeons. Cette alimentation, qui doit être équilibrée, permet surtout d’éviter de déclencher un taux important de cholestérol dans l’organisme.

À quelques exceptions près, la quantité de cholestérol que produit l’organisme permet de couvrir l’ensemble de ses besoins. Et pour éviter que le taux de cholestérol se déclenche à une vitesse incontrôlable, un bilan de sang ou analyse du cholestérol est nécessaire. Normalement, chez l’adulte, le taux de cholestérol total dans l’organisme ne devrait pas dépasser 5 mmol/L ou 2 g/L. Cependant, cette valeur est à considérer en fonction de l’historique médical, de l’âge et du sexe.

Voici un aperçu des valeurs à vérifier lors de vos prochains bilans de sang. Elles sont une référence avant même l’interprétation de votre médecin.

Taux SanguinsValeurs de référence
Cholestérol total/HDLInférieur à 4
Cholestérol totalInférieur à 2g/L
LDLInférieur à 1,6g/L
HDLInférieur à 1,5g/L
Cholestérol totalInférieur à 2g/L
TriglycéridesInférieur à 1,5 g / L

À la lecture de ses éléments, il est important de mesurer son taux de cholestérol dans le sang. Cependant, la question se pose toujours de comment l’éviter ? Quels sont les types d’aliments à privilégier dans notre alimentation ?

Comment éviter le taux de cholestérol élevé ?

 

Il est indispensable de mesurer son taux de cholestérol afin d’éviter des risques sur la santé. Toutefois, un certain rituel permet de le prévenir et de le réguler. Et rien de mieux que la pratique d’une activité sportive.

Quelques exemples :

  • Pratiquer 30 à 45 min de sport par jour dans une salle
  • Marcher dès que l’occasion se présente
  • Prendre les escaliers à la place des ascenseurs
  • Faire des séries d’exercice le matin

Compléter ces rituels avec une alimentation permet de tenir le rythme. Voici les aliments à privilégier :

  • Fruits et légumes
  • Fibres
  • Les huiles végétales
  • Les poissons gras (sardines, saumon, maquereau)
  • Les viandes maigres (poulets)
  • Les amendes et les noix

Ces précautions sont également d’excellents remèdes pour lutter contre l’hypercholestérolémie. Des recettes grand-mère sont également à l’ordre du jour. Cependant, pour guérir du mauvais cholestérol, un avis médical est obligatoire.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -