Ces 6 erreurs qu’il faut impérativement éviter en cas de mycose des ongles

Même si vous êtes convaincu de traiter correctement la mycose des ongles, vous devez connaître ces erreurs courantes et faire en sorte de les éviter pour favoriser la guérison.

Si vous avez déjà été confronté à une mycose des ongles (également connue sous le nom d’onychomycose), vous savez à quel point cela peut être embarrassant et pénible. Non seulement elle provoque une décoloration désagréable de l’ongle, mais elle peut aussi entraîner la perte de l’ongle ou d’autres effets néfastes sur la santé si elle n’est pas traitée correctement. Bien qu’il n’existe pas de moyen direct et garanti de se débarrasser de cette infection fongique, il est essentiel de savoir quelles sont les erreurs à éviter pour prévenir la propagation et les dommages. Dans cet article, nous allons aborder six parmi les plus courantes pour toute personne confrontée à un cas d’onychomycose.

Qu’est-ce qu’une mycose des ongles ?

La mycose des ongles, également connue sous le nom d’onychomycose ou de tinea unguium, est une infection fongique de l’ongle qui peut entraîner des changements de couleur et de texture de l’ongle. Elle est causée par les dermatophytes, qui sont un type de champignons qui infectent la couche externe de la peau, des cheveux et des ongles.

Contrairement à la croyance populaire, elle n’est pas causée par une mauvaise hygiène, mais plutôt par l’exposition à des endroits chauds et humides comme les piscines, les douches ou les vestiaires. Le champignon prospère dans ce type d’environnements, car il a besoin de chaleur pour se développer et se reproduire. En outre, de petites coupures et éraflures dans l’ongle peuvent constituer des points d’entrée pour le champignon. Des chaussures serrées qui empêchent l’air de circuler autour des pieds, une transpiration excessive, un système immunitaire affaibli par des maladies telles que le diabète, le psoriasis ou le VIH/sida peuvent également augmenter le risque de développer une mycose des ongles.

Comment la reconnaître ?

Les symptômes de la mycose des ongles comprennent :

  • L’épaississement de la plaque de l’ongle.
  • Sa décoloration (blanche ou jaune).
  • L’effritement des bords sur les côtés de la plaque de l’ongle.
  • La séparation de la plaque de l’ongle de son lit sous-jacent (onycholyse).

Le traitement consiste généralement en des médicaments antifongiques pris par voie orale ou appliqués directement sur les ongles affectés.

Les 6 erreurs à bannir lors du traitement d’une mycose des ongles.

Erreur n°1. Couper ou tailler les zones infectées de vos ongles :

Le fait de couper ou de tailler de grandes parties de vos ongles peut aggraver l’infection et vous rendre plus vulnérable à d’autres problèmes liés aux champignons. De plus, cela peut potentiellement propager l’infection à d’autres parties de votre corps.

Erreur n°2. Recourir aux remèdes maison sans consulter un médecin :

Bien que certains remèdes maison tels que le trempage dans de l’eau vinaigrée ou l’application d’huile d’arbre à thé puissent être bénéfiques pour traiter l’onychomycose, il est important de demander l’avis d’un professionnel de la santé avant de tenter tout type d’auto-traitement. Cela vous permettra de vous assurer que vous prenez les mesures appropriées pour votre cas particulier d’onychomycose, plutôt que de risquer d’aggraver la maladie avec un remède inefficace.

Erreur n°3. Exposer les pieds à des environnements chauds et humides :

Alors que les champignons des ongles se développent dans des conditions humides, il est important d’éviter d’exposer vos pieds (ou toute autre zone infectée) à des environnements chauds et humides tels que les piscines ou les saunas pendant de longues périodes – cela peut potentiellement exacerber l’affection. Veillez à porter des chaussures de protection lorsque vous entrez dans des lieux publics où les infections fongiques sont courantes (par exemple, les vestiaires des salles de sport).

Erreur n°4. Appliquer des faux ongles avant que la mycose ne soit complètement disparue :

Les faux ongles appliqués sur un lit d’ongle existant encore affecté par l’onychomycose peuvent retenir l’humidité contre la plaque de l’ongle. Cet environnement est propice à une nouvelle croissance fongique et peut même aggraver les symptômes existants. Par conséquent, il est préférable d’attendre que tous les signes d’infection aient disparu avant de s’engager dans des activités impliquant la pose de faux ongles (par exemple, les manucures).

Erreur n°5. Réutiliser les outils de manucure et de pédicure :

Les mycoses peuvent se transmettre facilement d’une personne à l’autre par l’utilisation de ces outils. Il est donc essentiel de les éviter dans votre cas et en général de les utiliser fraîchement stérilisés ou jetables pour chaque séance de manucure et de pédicure.

Erreur n°6. Camoufler l’infection avec du vernis à ongles :

Bien que cela puisse couvrir temporairement l’infection, cela peut également retenir l’humidité, ce qui peut aggraver la situation avec le temps. De plus, certains types de vernis à ongles contiennent des produits chimiques puissants qui peuvent irriter et même endommager davantage les ongles atteints. Pour traiter correctement l’onychomycose, il faut adopter une approche plus globale qui consiste à garder les ongles propres et secs, ainsi qu’à les laisser respirer autant que possible.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive