Cancer du pénis, de l’anus, de la gorge: éviter le virus sexuellement transmissible HPV chez l’homme

système immunitaire

Le virus du papillome humain (HPV), sexuellement transmissible est lié au cancer du col de l’utérus chez les femmes. Mais l’infection par le HPV peut aussi augmenter le risque de cancer chez les hommes.

Les risques spécifiques sont différents pour les hommes. L’infection par le HPV est très courante, mais elle ne provoque généralement aucun signe ou symptôme chez les deux sexes. Certains types de HPV provoquent cependant des verrues génitales. Souvent, le système immunitaire du corps élimine le virus sans traitement dans un délai d’environ deux ans. Mais tant que le virus n’est pas parti, vous pouvez le transmettre à vos partenaires sexuels.

Certains types de HPV, appelés types à haut risque, peuvent causer une infection persistante. Ces infections sont celles qui peuvent progressivement se transformer en cancer. Le HPV peut provoquer des cancers de la vulve, du vagin, du col de l’utérus, du pénis, de l’anus, ainsi que de l’arrière de la bouche et de la partie supérieure de la gorge (oropharynx).

Chez les hommes séropositifs,le virus qui cause le sida, et les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes ont un risque plus élevé de cancers de l’anus, du pénis et de la gorge associés à une infection persistante par le HPV. Les cancers de l’oropharynx sont en augmentation ces derniers temps, surtout chez les hommes.

Prévenir la contamination du virus HPV

Les hommes peuvent prévenir les types de HPV qui causent la plupart des verrues génitales et des cancers de l’anus en recevant un vaccin contre le HPV. Les vaccins anti-papillomavirus ont été approuvés en tant que vaccins contre le cancer du col de l’utérus pour les filles et les jeunes femmes. Ils sont maintenant approuvés pour la prévention des cancers de l’anus, de la vulve et du vagin également.

La vaccination de routine contre le HPV pour les filles et les garçons de 11 et 12 ans peut-être une vraie protection. Les vaccins ont également été recommandés pour les adolescents, les hommes et les femmes jusqu’à l’âge de 26 ans. Les vaccins ont également été approuvés pour les hommes jusqu’à l’âge de 45 ans. Le meilleur moment pour se faire vacciner est avant le début de l’activité sexuelle. Bien que ces vaccins ne soient pas encore approuvés pour la prévention des cancers du pénis et de l’oropharynx liés au HPV, des études récentes suggèrent que les vaccins pourraient être efficaces pour prévenir ces cancers également.

Réduire le risque de contamination du virus HPV

Vous pouvez également réduire votre risque de contracter le HPV en utilisant un préservatif à chaque fois que vous avez des relations sexuelles. Bien que vous puissiez toujours contracter une infection par le HPV dans les zones laissées exposées par le préservatif. L’utilisation d’un préservatif n’est donc pas considérée comme un substitut à la vaccination contre le HPV chez les personnes éligibles aux vaccins.

Sources

https://www.cdc.gov/hpv/parents/questions-answers.html. Accessed Aug. 7, 2020.

Ventimiglia E, et al. Human papillomavirus infection and vaccination in males. European Urology Focus. 2016;2:355.

Hansen BT, et al. Long-term incidence trends of HPV-related cancers, and cases preventable by HPV vaccination: A registry-based study in Norway. BMJ Open. 2018;8:1. http://bmjopen.bmj.com/content/8/2/e019005. Accessed May 26, 2018

Oliver SE, et al. Risk factors for oral HPV infection among young men who have sex with men — 2 cities, United States, 2012-2014. Sexually Transmitted Diseases. In press. Accessed May 14, 2018.

Haddad RI. Human papillomavirus associated head and neck cancer. https://www.uptodate.com/contents/search. Accessed May 14, 2018.

Kidd LC, et al. Relationship between human papillomavirus and penile cancer — Implications for prevention and treatment. Translational Andrology and Urology. 2017;6:791.

Bennett JE, et al., eds. Immunization. In: Mandell, Douglas and Bennett’s Principles and Practice of Infectious Diseases. 8th ed. Philadelphia, Pa.: Elsevier; 2015. https://www.clinicalkey.com. Accessed May 29, 2018.

Osazuwa-Peters N, et al. Not just a woman’s business! Understanding men and women’s knowledge of HPV, the HPV vaccine, and HPV-associated cancers. Preventive Medicine. 2017;99:299.