Cancer colorectal: ces aliments courants qui réduisent le risque de cancer et ceux qui l’augmentent

Une étude récente publiée dans la revue Nutrients s'est penchée sur le risque de cancer colorectal lié à la consommation de certains aliments et nutriments

Le cancer est une maladie redoutée qui peut avoir de graves conséquences sur la santé. La recherche se poursuit pour identifier les facteurs de risque de cancer et les mesures que les personnes peuvent prendre pour réduire ce risque. Une étude récente a révélé que la consommation de grandes quantités de pain blanc et d’alcool était associée à un risque accru de cancer colorectal. En revanche, une consommation élevée de fibres, de calcium, de magnésium, de phosphore et de manganèse était associée à une réduction du risque de cancer colorectal. Il est donc important de comprendre quels aliments peuvent être bénéfiques ou préjudiciables pour prévenir cette maladie.

Les différentes formes de cancer et leurs causes

Le cancer est une maladie complexe et il existe encore de nombreux aspects qui échappent à la compréhension des experts. Bien que la recherche sur le cancer ait fait d’énormes progrès, il n’est pas toujours clair pourquoi certaines personnes développent des types spécifiques de cancer. Le cancer colorectal est l’un des types de cancer les plus courants et peut être grave, voire fatal. Les experts cherchent encore à comprendre comment les gens peuvent réduire leur risque de développer un cancer colorectal.

Une étude révélatrice sur le risque de cancer colorectal

Une étude récente publiée dans la revue Nutrients s’est penchée sur le risque de cancer colorectal lié à la consommation de certains aliments et nutriments. Les chercheurs ont analysé les données de plus de 118 000 participants et ont constaté que la consommation d’alcool et de pain blanc était associée à un risque plus élevé de cancer colorectal. En revanche, une consommation plus élevée de fibres et de nutriments tels que le calcium était associée à une réduction du risque.

Les chercheurs ont utilisé les données de la Biobanque du Royaume-Uni pour mener leur analyse. Ils ont examiné la relation entre 139 aliments et nutriments et le risque de cancer colorectal. Ils ont également étudié comment ce risque interagissait avec la susceptibilité génétique au cancer colorectal. Au total, 118 210 participants ont été inclus dans l’étude et ont été suivis en moyenne pendant près de 13 ans. Au cours du suivi, il y a eu 1 466 cas de cancer colorectal.

Les facteurs de risque liés à la consommation d’aliments

Les chercheurs ont recueilli des données sur la consommation alimentaire à l’aide de questionnaires diététiques de 24 heures. Tous les participants à l’analyse ont rempli au moins deux évaluations diététiques en ligne de 24 heures. Les participants atteints de cancer colorectal au départ ont été exclus de l’analyse. Les chercheurs ont ajusté l’analyse en fonction de plusieurs covariables, telles que le niveau d’éducation, les antécédents familiaux de cancer colorectal, l’indice de masse corporelle et le niveau d’activité physique.

L’influence génétique sur le risque de cancer colorectal

Les chercheurs ont également pu créer des scores de risque polygénique pour le cancer colorectal des participants. Ces scores aident à déterminer le risque d’une personne de développer une maladie en fonction de ses gènes. Ils ont constaté que les participants qui ont développé un cancer colorectal étaient plus susceptibles d’avoir certaines caractéristiques. Par exemple, ils étaient plus susceptibles d’être plus âgés, d’avoir un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé et de pratiquer moins d’activité physique. L’étude a également révélé que le pain blanc et l’alcool étaient tous deux associés à un risque accru de cancer colorectal. En revanche, les fibres alimentaires, le calcium, le magnésium, le phosphore et le manganèse étaient tous associés à une réduction du risque de cancer colorectal.

Les différences de risque entre les hommes et les femmes

L’étude a révélé que chez les femmes, aucun facteur alimentaire n’était significativement associé au risque de cancer colorectal après corrections multiples. Les résultats de cette étude soutiennent les conclusions d’autres études qui soulignent l’association positive entre l’alcool et le pain blanc et le risque de cancer colorectal. Cela s’inscrit dans une compréhension plus large des effets néfastes potentiels des régimes riches en glucides raffinés et de leur lien avec le risque de cancer.

Limitations et recommandations pour de futures recherches

Cette étude présente certaines limites à prendre en compte. Tout d’abord, elle se concentre sur la population européenne, ce qui signifie que les résultats pourraient ne pas être aussi applicables à d’autres groupes. De plus, certaines données ont été autodéclarées par les participants, ce qui peut entraîner des erreurs. Les chercheurs notent que des études futures pourraient confirmer les résultats de cette étude et approfondir l’analyse des différences de risque de cancer colorectal entre les hommes et les femmes.

Cette étude fournit des informations précieuses sur les facteurs de risque potentiels de cancer colorectal. Cependant, il est important de noter que ces résultats doivent être interprétés avec prudence et ne doivent pas être considérés comme des recommandations médicales. Une alimentation équilibrée et riche en fibres, calcium, magnésium, phosphore et manganèse peut certainement contribuer à la réduction du risque de cancer colorectal. Il est également essentiel de consulter régulièrement un professionnel de la santé pour des dépistages appropriés et des conseils personnalisés. En combinant une alimentation saine avec d’autres mesures de prévention, il est possible de réduire le risque de développer un cancer colorectal et de promouvoir une santé optimale.

 

 

4.5/5 - (8 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn