Binchotan : le secret traditionnel des japonais pour boire une eau pure

Binchotan

Le Binchotan est un merveilleux petit morceau de charbon au pouvoir filtrant extraordinaire. Mis dans votre carafe, il absorbe toutes les impuretés de l’eau du robinet et filtre : les pesticides, les herbicides, les antibiotiques, les métaux lourds, les toxines et autres poisons pour la santé. Un filtre naturel qui rende l’eau du robinet aussi pure qu’une eau de source.

Il y a bien longtemps que les Japonais ont trouvé la solution pour rendre une eau pure débarrassée des polluants et autres agents toxiques. La tradition du Binchotan remonte à l’époque Edo, au XVIIe siècle. A cette époque comme partout dans le monde, le problème était d’e parvenir à boire un eau pure qui ne rende pas malade, c’est à dire qui ne soit par des souillée par des micro-parasites, des toxines, des bactéries, des poisons, se posait cruellement. Les Chinois avaient déjà inventé le principe du charbon actif et avaient testé ses pouvoirs absorbant et capteurs de substances indésirables. Les Japonais ont perfectionné ce savoir en créant le Bisnchotan ou« charbon blanc ».

Binchotan pour éliminer : pesticides, antibiotiques et toxines

Le seul vrai Binchotan est fabriqué à Wakayama sur l’île de Honshū à partir de branches de chêne vert du Japon, une espèce de chêne que l’on ne trouve qu’en Corée, en Chine ou au Japon. Il est chauffé à faible température pendant plus de quinze jours puis à 1000 degrés pendant une période moyenne de 24 heures dans des fours traditionnels. Avant d’être refroidi sur un lit de cendres blanches, d’où son nom. Il est constitué de 90% à 97% de carbone, contre une moyenne de 65% pour les autres charbons actifs. Grâce à des micro-canaux qui le traversent de part en part, il adsorbe les métaux lourds, le plomb, le mercure, le cadmium, le cuivre et le chlore. Il a la capacité de réduire la présence des antibiotiques, des pesticides et herbicides, des stupéfiants, détergents et solvants organiques, mais aussi certaines toxines bactériennes, venins et poisons. Il est commercialisé sous forme de petit bâton à mettre dans son pichet d’eau, mieux vaut d’ailleurs utiliser une bouteille de verre pour son eau de boisson.

12h pour que l’eau du robinet devienne une pure eau de source

Laisser le Binchotan agir pendant un temps minimum de 4 heures pour obtenir une eau douce au goût délicat. 12 heures est le temps idéal pour obtenir la qualité d’une eau de source. Chaque Binchotan permet un filtrage de 6 mois, si celui-ci est bien entretenu. Il faut chaque semaine le plonger dans l’eau bouillante pendant 10 minutes pour qu’il relargue ce qu’il a absorbé et qu’il se nettoie tout seul, puis le laisser sécher à l’air libre avant de le réutiliser.

Au bout de 6 mois, vous pouvez le mettre dans le frigo pour absorber les odeurs, le concasser et l’ajouter au terreau de vos plantes ou le brûler pour faire un bon barbecue, car c’est le seul charbon qui ne dégage pas de fumée et qui produit une chaleur constante.

Lire aussi :

L’huile d’olive, une arme anti-cancer

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.