Ambra Grisea, la solution homéopathique contre les troubles de comportement

Ambra Grisea

Ambra Grisea est un remède homéopathique dont la souche se prépare à partir de l’ambre gris. Il s’agit d’une matière qui provient des concrétions intestinales des cachalots. Ses propriétés organoleptiques sont les suivantes :

  • Etat : analogue à la consistance de la cire
  • Couleur : gris cendré avec des taches jaunes et noires
  • Odeur : organique à l’origine, mais après plusieurs années d’exposition au soleil, dégage une odeur ressemblant à celle du tabac ou du musc

Outre son usage dans l’univers de l’homéopathie, cette substance a également une application dans le domaine de la parfumerie. En effet, elle permet de fixer et de rehausser certains parfums qualifiés de fugitifs.

L’ambre gris se récolte majoritairement à la surface des mers tropicales comme les océans indiens. Néanmoins, grâce à la chasse, il est possible d’en extraire directement dans les intestins mammifères cétacés. Avec cette méthode, on pouvait en avoir une quantité impressionnante : jusqu’à 400 kg chez les cachalots souffrant d’occlusion intestinale. Ses principaux composants sont l’épi coprostérol et l’ambréine.

Aujourd’hui, du fait de sa rareté, et donc de son prix onéreux, nombreux sont ceux qui utilisent de l’ambre gris synthétisé chimiquement.

Dans quels cas utiliser Ambra Grisea ?

Ambra Grisea s’utilise principalement dans le traitement des troubles de comportement et des troubles nerveux. Chez les personnes hypersensibles notamment, ce médicament atténue les répercussions de cette hypersensibilité sur le plan physique et mental. On cite, entre autres :

1.Les spasmes :

Face à une situation compromettante, une personne ayant une sensibilité exacerbée présente souvent des troubles qui se manifestent généralement par des épisodes spasmodiques. Ces spasmes peuvent affecter plusieurs régions du corps comme l’appareil respiratoire ou encore digestif. À titre d’exemple, on cite les palpitations cardiaques, les toux spasmodiques, les contractions musculaires ou encore les spasmes gastriques et intestinaux.

2.Autres manifestations physiques :

Toujours sur le plan physique, certains sujets peuvent afficher d’autres symptômes. Sur le plan digestif, il y a, par exemple, des cas de météorisme et d’aérophagie.

Sur le plan respiratoire, le patient peut souffrir d’asthme nerveux, de difficultés respiratoires ou avoir une respiration courte et saccadée.

Les autres symptômes sont la fatigue, la tendance à s’évanouir ou à rougir facilement ainsi qu’un prurit au niveau des régions génitales.

3.Affections psychologiques :

À part des troubles comportementaux, l’hypersensibilité s’accompagne souvent de quelques troubles psychiques. On distingue, entre autres, la timidité, le trac, l’anxiété, la peur irrationnelle et l’hyperémotivité.

D’autres troubles comme la dépression peuvent également survenir. Bien souvent, cette forme de dépression s’accompagne d’un sentiment de déshonneur et de manque de confiance en soi. Chez les enfants, on rencontre souvent une difficulté à trouver le sommeil, surtout après une émotion forte.

Comment l’administrer ?

Pour améliorer les symptômes physiques, il est conseillé de prendre 3 granules en 4 ou 5 CH à raison de 3 fois dans la journée.

Pour les troubles d’ordre psychique, il est recommandé d’opter pour Ambra Grisea en 9 à 30 CH.