Absinthe : une plante aux mille vertus

Absinthe

En phytothérapie, l’absinthe est utilisée en tant que plante médicinale. Elle fait partie intégrante des plantes utilisées dans la médecine traditionnelle asiatique, africaine et européenne. De son nom scientifique Artemisia absinthium, cette plante thérapeutique est aussi connue en tant qu’armoise, herbe sainte ou encore herbe aux vers. Elle fait partie de la famille des astéracées et contient une essence aromatique riche en thuyone. Cette plante thérapeutique contient également des acides malique, de la succinique, et des substances tanniques.

Les indications thérapeutiques de l’Absinthe

L’herbe sainte est notamment indiquée pour traiter les maux d’estomac, ainsi que toutes les atteintes du système digestif. Elle peut être utilisée de deux manières différentes : en usage interne et en usage externe.

  • En externe –  l’absinthe peut être utilisée comme antiseptique. Il suffit de l’appliquer sur la plaie ou sur la morsure d’insecte.
  • En interne – cette plante est utilisée pour tonifier l’organisme tout entier. Elle est ainsi très efficace pour combattre la fatigue. Elle est également dotée de propriétés antinauséeuse, antiparasitaire et stomachique. A cet effet, l’armoise est toute indiquée en cas de mal de mer, de nausées, de troubles digestifs ou encore pour se débarrasser des vers intestinaux comme l’ascaris et l’oxyure. Par ailleurs, prendre cette plante peut aussi être d’une grande efficacité pour stimuler l’appétit. Aussi, dans la médecine traditionnelle, elle est utilisée pour traiter la fièvre, la grippe et toutes autres formes d’affection virale. Lorsqu’elle est utilisée sous forme de collyre, elle agit en fortifiant les yeux.

A part cela, cette plante thérapeutique peut aussi servir d’expectorant, d’antiseptique, d’aphrodisiaque ou d’anti-inflammatoire. Cependant, il est nécessaire de respecter le bon dosage.

Sous quelle forme cette plante médicinale est-elle utilisée ?

L’absinthe peut être utilisée sous 4 formes distinctes. En externe, elle est utilisée en décoction. En interne, vous avez le choix entre l’infusion, la tisane et la poudre d’absinthe.

Son mode d’utilisation

Pour utiliser correctement l’absinthe, il faut savoir respecter le bon dosage pour chaque forme. Ainsi, lorsqu’elle est utilisée en décoction, vous devez mélanger 10 à 30 g de feuille séchées dans un litre d’eau. Cette lotion sera ensuite à appliquer sur la peau sous forme de cataplasme. Elle permettra de traiter les infections, de faciliter la cicatrisation des plaies et de soigner certaines inflammations. En infusion, 2 à 4 g sont suffisants. Cette mode d’utilisation est tout indiquée pour favoriser l’appétit. En tisane,  1 gramme de feuilles séchées et à mettre dans 200 ml d’eau. Il faut porter le mélange à ébullition durant 10 minutes. Vous pouvez ensuite prendre une tasse avant les trois repas. Enfin, lorsqu’elle est en poudre, 1 à 2 grammes suffisent pour servir de tonifiants.

Quelles sont les contre-indications de l’absinthe ?

Malgré ses nombreuses vertus, l’absinthe ne peut pas être utilisée chez tout le monde. En effet, elle est contre-indiquée chez ceux et celles qui souffrent de calculs biliaires, d’une maladie du foie ou encore d’une inflammation de la vésicule biliaire. Tel est également le cas des personnes sujettes à l’ulcère de l’estomac ou à un reflux gastro-œsophagien. Par ailleurs, les personnes épileptiques ne doivent pas prendre cette plante médicinale. Aussi, il faut être vigilant par rapport à l’interaction de cette plante avec les médicaments de l’anxiété.