Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Un gain de seulement 3% de votre densité osseuse diminue de 50% les risques de fracture

Découvrez comment un gain de densité osseuse de seulement 3 % peut réduire de près de la moitié les risques de fracture de la hanche.

Nos os sont des structures dynamiques qui se renouvellent constamment. Malheureusement, ce processus naturel de remodelage osseux peut parfois se déséquilibrer, entraînant une perte de masse osseuse avec l’âge. Cette condition, connue sous le nom d’ostéoporose, affecte des millions de personnes à travers le monde et augmente considérablement les risques de fractures graves, en particulier au niveau de la hanche. Cependant, de nouvelles recherches révèlent qu’il est possible de renforcer considérablement la solidité de nos os avec seulement quelques changements simples dans notre mode de vie. Découvrez comment un gain de densité osseuse de seulement 3 % peut réduire de près de la moitié les risques de fracture de la hanche.

L’importance d’une bonne santé osseuse

Nos os jouent un rôle essentiel dans notre squelette, soutenant notre corps et permettant nos mouvements. Cependant, leur solidité n’est pas immuable. Au fil des années, nos os subissent un processus naturel de remodelage, avec une destruction et une formation constantes de tissu osseux. Lorsque ce processus se déséquilibre, entraînant une perte de masse osseuse plus rapide que sa reconstitution, l’ostéoporose peut s’installer.

Facteurs de risque de l’ostéoporose

Plusieurs éléments peuvent contribuer à l’apparition de l’ostéoporose :

L’âge avançant : la perte osseuse s’accélère généralement après 50 ans.
Le sexe : les femmes sont plus touchées que les hommes, en particulier après la ménopause en raison de la baisse du taux d’œstrogène.
Certaines maladies : le diabète, les maladies inflammatoires chroniques ou certains cancers peuvent affecter la santé osseuse.
Certains traitements médicamenteux : les corticostéroïdes, les traitements contre le cancer ou certains antiépileptiques peuvent favoriser la perte osseuse.
Une carence en calcium et vitamine D : ces nutriments essentiels jouent un rôle clé dans le maintien de la solidité des os.
Un manque d’activité physique : l’inactivité est un facteur aggravant important de l’ostéoporose.

Les conséquences de l’ostéoporose

Les fractures constituent la principale complication de l’ostéoporose, en particulier au niveau de la hanche, de la colonne vertébrale et du poignet. Ces traumatismes peuvent avoir de graves répercussions, surtout chez les personnes âgées :
Risque élevé de mortalité dans l’année suivant une fracture de la hanche, atteignant jusqu’à 20 % chez les hommes octogénaires.
Perte d’autonomie et qualité de vie dégradée, nécessitant souvent une hospitalisation prolongée et des soins de longue durée.
Coûts de santé importants, estimés à plusieurs milliards d’euros par an rien que pour les fractures de la hanche.

Comment renforcer vos os de manière significative

Face à ce constat préoccupant, les experts s’accordent sur un message rassurant : il est tout à fait possible d’agir concrètement pour préserver, voire améliorer, la solidité de nos os. Et les bénéfices peuvent être considérables, même avec des changements modestes.

L’impact étonnant d’un gain de 3 % de densité osseuse

Une étude australienne de plusieurs décennies a révélé que le simple fait d’augmenter la densité minérale osseuse de seulement 3 % pouvait réduire de près de moitié le risque de fracture de la hanche chez les personnes âgées de 60 ans et plus. Ce résultat souligne l’importance capitale d’entretenir une bonne santé osseuse, même avec des améliorations modestes. Quelles sont donc les meilleures stratégies pour y parvenir ?

L’exercice, allié numéro un de vos os

L’activité physique, en particulier les exercices de mise en charge, joue un rôle essentiel dans le maintien de la solidité osseuse. Lorsque nous bougeons, les forces exercées sur nos os envoient des signaux mécaniques qui stimulent la formation de nouveau tissu osseux.

Parmi les exercices recommandés :

La marche, surtout en extérieur ou sur un tapis roulant, qui sollicite particulièrement les hanches et la colonne vertébrale.
Les exercices de musculation avec des charges légères, comme soulever des bouteilles d’eau, pour renforcer les os des bras et des poignets.
Les exercices d’équilibre et de coordination, comme se tenir sur une seule jambe, qui améliorent la posture et la stabilité.

L’importance d’une alimentation riche en calcium et vitamine D

Outre l’exercice, l’alimentation joue également un rôle essentiel dans la santé osseuse. Le calcium et la vitamine D sont deux nutriments clés pour la formation et le maintien de la solidité des os.
Le calcium se trouve principalement dans les produits laitiers, les légumes verts, les haricots et les amandes.
La vitamine D provient essentiellement de l’exposition à la lumière du soleil, mais on en trouve aussi dans certains aliments comme le poisson gras, les champignons et le lait enrichi. Les experts recommandent un apport quotidien de 1 200 mg de calcium et de 15 à 20 microgrammes de vitamine D, à adapter selon l’âge et les besoins individuels. En cas de carence, des compléments alimentaires peuvent s’avérer bénéfiques.

Le rôle des hormones dans la santé osseuse

Un autre facteur important à prendre en compte est l’équilibre hormonal, notamment chez les femmes. La baisse de la production d’œstrogène et de testostérone qui accompagne le vieillissement peut en effet fragiliser les os.

Dans certains cas, un traitement hormonal peut s’avérer efficace pour ralentir, voire inverser, la perte osseuse. Lorsqu’il est associé à de l’œstrogène, la testostérone s’est notamment révélée particulièrement bénéfique, stimulant la formation osseuse de manière presque deux fois plus importante.
Cependant, ce type de traitement nécessite une surveillance médicale étroite, car il comporte des risques potentiels, notamment chez les personnes ayant des antécédents de maladies cardiovasculaires ou de cancer.

Adopter de bonnes habitudes pour des os plus solides

Face à l’importance cruciale d’une bonne santé osseuse, il est essentiel d’adopter des habitudes de vie favorables. Voici quelques conseils pour renforcer vos os de manière durable :

Bouger régulièrement, avec ou sans poids

Que vous soyez débutant ou sportif confirmé, l’activité physique est primordiale pour stimuler le renouvellement osseux. Commencez en douceur avec des exercices simples comme la marche ou les mouvements assis, puis progressez vers des activités plus intenses comme la musculation légère ou les exercices d’équilibre.

Veiller à un apport suffisant en calcium et vitamine D

Assurez-vous de consommer quotidiennement des aliments riches en calcium et en vitamine D, ou prenez des compléments alimentaires si nécessaire. N’hésitez pas à consulter un professionnel de santé pour déterminer vos besoins spécifiques.

Envisager un traitement hormonal si nécessaire

Si vous êtes à risque élevé de perte osseuse, discutez avec votre médecin de la possibilité d’un traitement hormonal, en particulier une association testostérone-œstrogène pour les femmes. Ce type de thérapie peut s’avérer très efficace pour renforcer vos os, mais doit être suivi attentivement.

Restez vigilant et faites des dépistages réguliers

Surveillez attentivement l’évolution de votre santé osseuse en effectuant des examens de densité minérale osseuse à intervalles réguliers. Cela vous permettra de détecter précocement tout problème et d’ajuster votre prise en charge au besoin.
En suivant ces conseils, vous pourrez non seulement préserver la solidité de vos os, mais également réduire drastiquement les risques de fractures graves, notamment au niveau de la hanche. Même de petits changements peuvent avoir un impact considérable sur votre santé à long terme.

Nos os sont des structures dynamiques qui nécessitent notre attention et notre soin tout au long de notre vie. Bien que la perte osseuse soit une réalité avec l’âge, de nombreuses stratégies existent pour la ralentir, voire l’inverser.
En adoptant de bonnes habitudes telles que la pratique régulière d’activités physiques, une alimentation riche en nutriments essentiels et, si nécessaire, un traitement hormonal, il est tout à fait possible d’augmenter significativement la solidité de vos os. Et comme l’ont démontré les recherches, même un gain de densité osseuse de seulement 3 % peut réduire de près de moitié les risques de fracture de la hanche, une complication particulièrement grave de l’ostéoporose.

Prenez soin de votre santé osseuse dès maintenant, car c’est un investissement à long terme pour préserver votre mobilité, votre indépendance et votre qualité de vie. Avec les bons gestes, vous pouvez construire des os plus solides et réduire considérablement les risques de fractures dévastatrices.

 

 

 

5/5 - (5 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi