Le gouvernement veut lutter contre le sel, optez pour un sel sans les effets du sel

foto un sel sans les effets du sel
un sel sans les effets du sel

Le premier ministre Édouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont présenté ce lundi matin 26 Mars les grandes mesures de la nouvelle stratégie santé du quinquennat d’Emmanuel Macron. Parmi les 25 mesures avancées, la lutte contre l’excès de sel est mise en avant pour lutter contre les AVC, l’hypertension et les risques cardio-vasculaires. Optez pour un nouveau sel sans les effets du sel et protégez votre santé

Lundi matin, dans les locaux de l’agence Santé publique France, le gouvernement a dévoilé 25 mesures phares du plan national de prévention en matière de santé. Celles-ci concernent tous les stades de la vie, de la grossesse au grand âge. L’ambition du gouvernement est de permettre à chacun de devenir acteur de sa propre santé, en adoptant les bons réflexes dès le plus jeune âge.

Parmi ces mesures, l’incitation à la réduction de la consommation de sel dans l’alimentation courante. D’ici à 2022, le gouvernement souhaite réduire de 20% la quantité de sel dans l’assiette des Français. Et pour cause: alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fixé la consommation quotidienne de sel à 5 grammes, la population française en ingère en moyenne 8 à 10 grammes par jour. Cette consommation stagne depuis 2006. Or, selon l’OMS, manger moins de sel permettrait de réduire le taux global d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) de 23% et les taux de maladies cardiovasculaires de 17%.

Le sodium contenu dans le sel, à hauteur de 400 mg pour 1 g, joue un rôle clé dans l’organisme. Il aide à répartir l’eau dans le corps et à réguler la pression et le volume sanguin. Il est également essentiel au bon fonctionnement des muscles, des reins et du coeur, ainsi qu’au cheminement de l’influx nerveux. Il reste qu’au-delà d’une certaine quantité il devient aussi néfaste. L’hypertension est responsable de 62 % des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et de la moitié des maladies coronariennes. Elle concerne déjà 12 millions de personnes en France où il se produit 1 AVC toutes les 4 minutes, c’est la première cause de handicap moteur chez l’adulte. Autre effet secondaire de l’hypertension: sous l’effet de la pression, les artères se durcissent, le coeur est plus sollicité, et il en résulte une hypertrophie ventriculaire gauche, pathologie qui génère, à terme, une insuffisance cardiaque.

Sel Symbiosal

Depuis peu de temps, il existe heureusement une alternative qui permet de consommer du sel sans les effets du sel. On doit cette révolution à une découverte  Coréenne. Dans la ville de Mokpo, au sud ouest de la péninsule, se trouve l’université de Corée dédiée à la mer, à la recherche marine et la valorisation des produits de la mer. C’est historiquement une ville de pécheurs où se trouvent également les plus grands marais salant du pays. C’est là qu’un ingénieur en bio-technologies du nom de Guen-Sik CHO, membre de l’université a mené des recherches sur le Chitosan. C’est un principe actif naturel qui provient de la carapace des crustacés : crabe, homards ou crevettes dont la région est riche. Par un procédé d’ingénierie assez complexe, l’hydrolyse, il est parvenu à assembler le chlorure de sodium (du sel) et le chitosan, dans un rapport de 97% de chlorure de sodium et 3% de chitosan. Ce mélange stable de produits naturels a donné naissance au Symbiosal, le premier vrai-faux sel. En vente libre en Corée depuis 2009, plusieurs études internationales, présentées dans des congrès mondiaux de cardiologie notamment ont fait apparaître que ce sel permet de faire baisser la tension de 20% si on l’adopte dans sa consommation de table quotidienne ou sa cuisine. Il est par ailleurs adapté aux personnes devant suivre un régime sans sel.

Préserver le goût du sel tout en protégeant sa santé cardiovasculaire en faisant chuter les facteurs de risques d’angine de poitrine, plaques d’athérome, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral, ca redonne vraiment envie de passer à table…l’esprit tranquille.

Vous pouvez commander ici:

Symbiosal

photo Symbiosal un sel sans les effets du sel
Symbiosal un sel sans les effets du sel

Cet article peut aussi vous intéresser 

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.