Homeopathie

Provenance de la souche homéopathique Medorrhinum

Le Medorrhinum désigne un médicament homéopathique issu de la biothérapie. Ce remède est conçu à partir d’un lysat de sécrétions urétrales purulentes blennorragiques ou gonococciques des malades pas encore été soignés. C’est-à-dire, des patients n’ayant pas encore été pris en charge par des médications anti-infectieuses. Utilisé dans l’une des diathèses homéopathiques (qui est la sycose), le Medorrhinum est très proche du Mercurius solubilis. C’est avant tout un remède de terrain, qui est censé prendre en charge des divers troubles chroniques.

Les atouts du Medorrhinum pour la santé physique

Le plus souvent, on considère cette souche homéopathique comme un traitement de fond. Elle est essentiellement indiquée ou prescrite en cas de multiples infections chroniques et récidivantes. En effet, ce remède agit sur les problèmes respiratoires, les troubles ORL, les gênes comportementales et les dysfonctionnements gynécologiques. En particulier, elle met fin à certains problèmes cutanés et infections des muqueuses comme les verrues, les condylomes génitaux, l’eczéma suintant et les herpès. Elle prend soin de l’érythème chez les bébés, des molluscums, des microverrues du visage, des herpès génitaux ou buccaux.

La souche homéopathique Medorrhinum peut efficacement vous aider en cas d’urétrite, de comportement agité, de conjonctivite purulente, de leucorrhée verdâtre fétide et de rhumatismes chroniques. Elle soigne l’infection génito-urinaire rebelle suite à une antibiothérapie intensive ou l’asthme consécutif à une vaccination. Elle traite les sensations de meurtrissure articulaire et de brûlures des mains ou des pieds. C’est aussi la meilleure solution en cas de douleurs au niveau des articulations comme l’enraidissement douloureux des genoux et des épaules.

A quel moment on peut prendre le médicament homéopathique Medorrhinum

Ce remède homéopathique Medorrhinum est à prendre à distance du tabac, des repas et de certains aliments. En effet, il faut le prendre en dehors du café, de la menthe ou même du thé.

Voici quelques indications concernant l’utilisation de la souche homéopathique Medorrhinum :

  • Troubles comportementaux et les états dépressifs. Pour régler ces problèmes, il faut prendre 3 granules Medorrhinum, 9 CH ou 18 DH le soir.
  • Pour solutionner les infections génito-urinaires, 1 dose (9 à 15 CH), 1 à 4 fois/mois.
  • Asthmes infantiles souvent héréditaires qui s’améliorent facilement quand le temps est doux ou humide. Prendre 9 CH ou 18 DH, 2 granules (en journée) et 2 granules (le soir) pour traiter ces malaises.
  • Pour devancer les rhumatismes dégénératifs au bord de la mer, prendre 1 dose (15 ou 30 CH). Pour une fréquence de prise de 1 ou 2 fois/mois.
  • Etat obsessionnel par suite d’une infection chronique de l’appareil génito-urinaire ou de blennorragie. Pour ce genre de cas, utiliser 15 à 30 CH, 1 à 4 fois/mois (à espacer dès amélioration).
  • Pour l’érythème fessier du nourrisson causé par une macération dans une couche salie, 5 CH ou 10 DH. A raison de 3 granules à diluer dans l’eau du biberon 3 fois/ jour.

Pour une utilisation en haute dilution, il serait judicieux de consulter un médecin.

Articles similaires