Article SponsoriséBien être

Pied atypique, comment se chausser ?

Les chaussures sont des accessoires de mode qui apportent de l’allure à notre tenue. Mais lorsqu’on a un pied atypique, il peut être particulièrement difficile de trouver chaussure à son pied. Les chaussures conventionnelles ne sont généralement pas appropriées, car fabriquées en tenant plus compte de l’esthétisme que du confort. Un pied large, un pied valgus ou un pied plat sont très sensibles et nécessitent le port de souliers adaptés.

Dans ce dossier, nous vous proposons des conseils pour vous chausser de façon convenable, confortable et avec style malgré votre pied atypique.

Pied atypique : ce qu’il faut savoir

Il existe une variété de formes de pieds selon la disposition des orteils (pied grec, pied égyptien, pied romain) ou le degré de cambrure du pied (pied creux, pied moyen, pied plat). Ce qui ne permet pas de désigner aisément un standard précis de pied comme normal. Toutefois, un compromis permet de juger le pied moyen comme celui qui se rapproche le plus d’un pied normal en tenant compte des caractéristiques de la voûte plantaire.

En effet, la voûte plantaire du pied moyen n’est ni affaissée comme dans le pied plat ni très prononcée comme dans le pied creux. De ce fait, elle n’engendre pas de soucis particuliers (problèmes de posture, douleurs du dos…). Sont regroupés sous le vocable « pied atypique », les pieds qui n’arrivent pas à chausser les souliers standards vendus dans le commerce. C’est-à-dire que tout port de chaussures non adaptées entraîne sur ces types de pieds, de l’inconfort, des douleurs ou des blessures… La liste n’est pas exhaustive, mais les sortes de pieds atypiques les plus fréquemment rencontrés sont :

  • les pieds plats
  • les pieds larges
  • les pieds hallux valgus
  • les pieds des diabétiques
  • les pieds creux
  • les pieds en orteils de griffe

Comment chausser un pied large ?

Si vos pieds sont souvent à l’étroit dans la majorité des modèles de chaussures standards, sont irrités ou présentent des cloches à la suite de frottements, vous avez probablement un pied large. Les pieds larges sont généralement la conséquence du port de chaussures inadaptées et inconfortables (talons aiguilles, semelles compensées, escarpins…) sur une longue période. Les sujets qui ont un mauvais déroulement du pied sont également touchés par ce handicap. La mauvaise pression régulière et permanente exercée sur l’avant-pied entraîne à la longue son élargissement. Dans le pied large, la voûte plantaire est affaissée dans la partie avant du pied.

Pour être à l’aise dans vos bottes, choisissez des chaussures pour pieds larges : le choix sera effectué en fonction de la forme de votre pied large. La caractéristique particulière de votre pied étant l’avant-pied plus large que la moyenne. Les coutures s’il y en a ne doivent pas être marquées pour ne pas engendrer de douleurs. Le mieux c’est qu’elles n’en disposent pas. L’autre élément important dans le choix des chaussures pieds larges idéales est la nature de la matière utilisée pour la fabrication. Des matières extensibles (stretch, daim…) et douces permettent à la chaussure d’épouser la forme du pied.

Dans le commerce, il existe des chaussures pieds larges qui allient confort et style dans différents modèles : chaussures de ville ; chaussures de sport, etc. Pour vos pieds larges, optez pour des modèles de chaussures à bouts ronds ou carrés qui donneront de l’espace à vos pieds et orteils. Évitez les modèles aux bouts pointus. Que ce soit des escarpins, des sandales, des baskets ou des bottes, vous en trouverez pour pieds larges. Gardez à l’esprit que les très hauts talons comme les stilettos, les chaussures à lacets et même les tropéziennes ne vous conviennent pas. Ils accentuent la largeur du pied et les compriment.

Comment chausser un pied valgus ?

L’hallux valgus est une déviation du gros orteil vers le second orteil avec une déformation de l’articulation dans le sens opposé. On parle d’oignon du pied. Le pied valgus est un type de pied large particulier qui touche environ le tiers de la population et les femmes en grande proportion. C’est une déformation évolutive et héréditaire causée à la fois par le mauvais chaussage et le mauvais déroulement du pied.

L’hallux valgus est très douloureux au début en raison de la déformation de l’articulation. Quand cette dernière se stabilise dans sa position, la douleur s’atténue et n’est réveillée qu’au moment du chaussage. Le pied étant devenu plus large, il est comprimé dans les souliers habituels. En cas d’hallux valgus, des chaussures orthopédiques en tissus extensibles et souples sont à privilégier afin que l’avant-pied ne se retrouve pas à l’étroit dans la chaussure.

Il faut veiller à sélectionner des chaussures sans couture saillante en regard de l’oignon du pied pour éviter que la déformation du pied et la chaussure ne s’entrechoquent. Un talon moyen convient pour garder un certain équilibre entre l’avant et l’arrière-pied. Bien choisies, les chaussures pour pied valgus permettent de prévenir les douleurs et inflammations remarquées avec les chaussures standards.

Des chaussures orthopédiques pour corriger chaque pied atypique

Les chaussures, nous les gardons toute la journée, au travail comme à la maison. Il n’est pas nécessaire de s’infliger un stress inutile en portant pendant de longues heures, des chaussures inconfortables ou douloureuses. Chaque individu qui possède un pied atypique devrait opter pour des chaussures orthopédiques au quotidien, car elles facilitent la vie.

Les pieds atypiques partagent en commun la déformation et l’élargissement de l’avant-pied. Les chaussures orthopédiques sont conçues de manière à épouser ces déformations et assurer ainsi un confort maximum. Elles sont fabriquées dans des matières souples, douces, confortables et sans coutures. Les frottements sont évités, et par ricochet les douleurs, rougeurs, plaies, cornes et irritations.

Pour chaque pied atypique, il existe dans le commerce des chaussures orthopédiques adaptées. Elles sont à visées protectrices et quelques fois réparatrices quand elles sont couplées à des chaussons ou des orthèses plantaires. Ces dernières sont en vente libre en pharmacie ou peuvent être fabriquées sur mesure par un orthésiste.

Le port de chaussures orthopédiques du commerce ne remplace pas la consultation chez un médecin podologue. Bien que les semelles amovibles de ces chaussures soient souples et amortissantes, il est conseillé de les remplacer par des semelles orthopédiques. Elles sont souvent nécessaires pour corriger l’hallux valgus.

Articles similaires