Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?Médecine douce

Ne commettez pas ces 5 erreurs courantes en cas de piqure de tiques

Voici quelques erreurs courantes à éviter lors de la recherche et de l'enlèvement des tiques.

Marie Desange

Prendre une douche dans les deux heures qui suivent un séjour à l’extérieur peut aider à éliminer les tiques qui ne sont pas attachées. N’oubliez pas de regarder dans vos cheveux, derrière vos oreilles, dans votre nombril et derrière vos genoux.

La saison des tiques est arrivée, ce qui signifie qu’il est temps de revoir vos stratégies de prévention de la maladie de Lyme avant de partir en randonnée ou en camping. Des antibiotiques sont disponibles pour traiter la maladie de Lyme. Mais si elle n’est pas traitée, la maladie de Lyme peut provoquer de la fièvre, des éruptions cutanées, des maux de tête, des douleurs nerveuses, des palpitations cardiaques ou une paralysie faciale partielle.

La maladie de Lyme est-elle contagieuse ?

Les tiques passent par quatre stades de vie: œuf, larve, nymphe et adulte et doivent prendre un « repas de sang » à chaque stade après l’éclosion pour vivre. Elles peuvent se fixer sur des humains, des chiens ou d’autres hôtes et commencer à sucer lentement du sang. Les repas peuvent durer plusieurs jours et, au cours de ce processus, la salive de la tique peut transmettre la bactérie Borrelia burgdorferi, responsable de la maladie.

Le meilleur moyen de prévenir la maladie de Lyme est de se protéger contre les piqûres de tiques, mais si vous apercevez une tique sur votre peau, la bactérie ne passe pas immédiatement d’une tique infectée à l’hôte. Si une tique est restée sur votre corps pendant moins de 24 heures, elle n’a probablement pas transmis la maladie de Lyme. S’il est alarmant de remarquer une tique sur son corps, cela ne signifie pas toujours que l’on a été infecté par la maladie de Lyme. Pour réduire les risques d’infection, il est important d’enlever la tique immédiatement. Selon les experts, voici quelques erreurs courantes à éviter lors de la recherche et de l’enlèvement des tiques.

Ne pas prendre les bonnes précautions contre les tiques dès le départ

Les tiques se développent dans les zones herbeuses et boisées. Bien qu’elles ne sautent pas et ne volent pas, elles peuvent se glisser sur vous lorsque vous vous promenez ou travaillez dans le jardin. Il est préférable de marcher au centre d’un sentier plutôt que de se frayer un chemin à travers des zones de feuillage ou d’herbe. La première chose à faire est de se protéger contre les tiques. Si vous prévoyez de faire une randonnée dans une zone où la population de tiques est élevée, portez un pantalon long rentré dans les chaussettes, des chaussures fermées et un chapeau.

L’application d’un insectifuge contenant du DEET, de la picaridine ou de l’huile d’eucalyptus citronné est une bonne idée. Vous pouvez utiliser un produit contenant 0,5 % de perméthrine à vaporiser sur les vêtements, les bottes et le matériel de camping.7

Les tiques ont besoin d’un environnement humide pour survivre, c’est pourquoi les personnes qui vivent dans une région où le nombre de tiques est élevé peuvent mettre leurs vêtements dans le sèche-linge à haute température pendant 10 minutes après avoir passé du temps à l’extérieur.

Prendre une douche dans les deux heures qui suivent un séjour à l’extérieur, car cela peut aider à éliminer les tiques qui ne sont pas attachées.

Oublier de vérifier les zones du corps difficiles à voir

Vous devriez vérifier la présence de tiques sur tout le corps, même si vous avez déjà mis vos vêtements dans le sèche-linge et pris une douche. Il n’est pas toujours facile de repérer une tique sur la peau. Les tiques adultes ont la taille d’une graine de sésame, tandis que les nymphes sont encore plus petites et peuvent ressembler à une graine de pavot.

Certaines personnes peuvent confondre une tique avec une tache de rousseur. Il est donc important de procéder à un examen minutieux de l’ensemble du corps après être sorti dans des zones infestées de tiques. Vous pouvez demander l’aide d’un proche ou utiliser un miroir pour examiner les endroits difficiles à voir. N’oubliez pas de regarder dans vos cheveux, derrière vos oreilles, dans votre nombril et derrière vos genoux. Les chiens et les chats sont souvent porteurs de tiques. Les chiens et les chats peuvent apporter des tiques assez souvent, alors n’oubliez pas d’examiner aussi vos animaux de compagnie.

Enlever une tique avant de documenter la piqûre

Même si vous portez des vêtements anti-tiques et que vous utilisez un insecticide, il se peut que vous trouviez une tique sur votre corps.

Si vous trouvez une tique sur vous, marquez le calendrier. C’est peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais si vous pouvez également prendre une photo de la tique sur votre corps, cela pourrait aider les chercheurs et les médecins à comprendre combien de temps l’insecte s’est nourri. Cela pourrait être utile pour établir un diagnostic, d’autant plus qu’il faut plusieurs semaines avant que la plupart des tests de dépistage de la maladie de Lyme puissent détecter une infection.

L’astuce avec la maladie de Lyme, c’est que plus tôt une personne atteinte de la maladie de Lyme peut recevoir le traitement approprié, mieux c’est en termes de résultats à long terme pour elle.

Écraser la tique après l’avoir enlevée

Si vous passez du temps à l’extérieur, préparez un « kit de prévention des tiques » comprenant un insectifuge, une pince à épiler et un sac ou un flacon en plastique scellable pour retirer la tique.

Utilisez une pince à épiler à bout fin pour vous approcher de la peau, saisissez la tique et tirez vers le haut dans un mouvement régulier. Veillez à ne pas la tordre : vous ne voulez pas laisser accidentellement la tête ou la bouche attachée à la peau. Lavez-vous les mains et nettoyez le site de la piqûre avec de l’eau et du savon ou de l’alcool à friction.

Une erreur que les gens commettent est de ne pas conserver la tique par la suite pour pouvoir identifier l’espèce et le stade de vie. Au lieu d’écraser la tique, placez-la dans un sac en plastique scellable, et envisagez de l’apporter à votre prestataire de soins de santé pour savoir si vous avez besoin de l’identifier.

Ne pas surveiller les symptômes après une piqûre de tique

Pensez à consulter un professionnel de la santé après avoir été piqué par une tique et surveillez les symptômes. Il faut en moyenne sept jours pour qu’une personne tombe malade après une piqûre de tique, mais ce délai peut aller de trois à trente jours.

Les personnes peuvent présenter des symptômes grippaux, des maux de tête, de la fatigue ou une éruption cutanée après une piqûre de tique. Cependant, l’éruption cutanée en œil de bœuf n’apparaît pas chez tout le monde, même si elle est souvent associée à la maladie de Lyme.

Il est possible d’être atteint de la maladie de Lyme sans éruption cutanée. 60 % des personnes ont une éruption cutanée, mais vous pouvez faire partie des 40 % restants.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi