Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Mesurer son activité physique : Compter les pas ou le temps passé à l’exercice ?

Faire de l'exercice régulièrement est essentiel pour préserver notre santé et notre bien-être à long terme. Cependant, la question de savoir comment mesurer notre activité physique de manière optimale soulève encore des débats.

Faire de l’exercice régulièrement est essentiel pour préserver notre santé et notre bien-être à long terme. Cependant, la question de savoir comment mesurer notre activité physique de manière optimale soulève encore des débats. Faut-il se concentrer sur le nombre de pas effectués ou sur le temps passé à l’entraînement ? Les deux méthodes présentent-elles des avantages et des inconvénients spécifiques ? C’est ce que nous allons explorer dans cet article.

Avantages et limites du comptage des pas

Le comptage des pas est devenu une pratique très répandue grâce à l’essor des montres connectées et autres trackers d’activité. Cette méthode présente plusieurs atouts : elle est simple à mettre en place, permet de suivre facilement notre activité quotidienne et peut nous encourager à bouger davantage au fil de la journée. Cependant, elle comporte aussi quelques limites. Par exemple, elle ne tient pas compte des différences de condition physique entre les individus. Un jeune sportif et une personne âgée peuvent effectuer le même nombre de pas sans pour autant bénéficier des mêmes avantages en termes de santé.

L’importance de la durée et de l’intensité de l’exercice

À l’inverse, se concentrer sur le temps passé à l’exercice permet de mieux appréhender l’intensité de l’activité. Ainsi, une séance de vélo d’appartement de 30 minutes aura un impact plus bénéfique qu’une promenade de 30 minutes, même si le nombre de pas est similaire. Cette approche favorise donc une pratique plus structurée et ciblée, avec des objectifs de temps et d’intensité à atteindre.

Trouver l’équilibre entre les deux méthodes

En réalité, les deux méthodes de suivi de l’activité physique présentent des avantages complémentaires. Idéalement, il serait judicieux de combiner le comptage des pas et le suivi du temps d’entraînement afin de bénéficier des atouts de chacune. Ainsi, on pourrait viser un objectif quotidien de 7 000 à 10 000 pas tout en s’efforçant d’atteindre un certain nombre de minutes d’activité d’intensité modérée à élevée. Cette approche flexible permettrait à chacun de trouver la meilleure façon de s’entraîner en fonction de ses préférences et de ses capacités.

L’importance de la cohérence et de la régularité

Quelle que soit la méthode choisie, le plus important est de s’y tenir de manière régulière. Que l’on compte ses pas ou le temps passé à l’exercice, l’essentiel est de maintenir une pratique constante dans le temps. C’est en effet la clé pour obtenir des bénéfices durables sur le plan de la santé cardiovasculaire et de la longévité.

L’activité physique, un facteur clé de longévité

Plusieurs études ont en effet démontré que les personnes les plus actives physiquement vivent plus longtemps et présentent un risque réduit de maladies cardiovasculaires. Ainsi, les participantes les plus actives de l’étude ont vu leur espérance de vie augmenter de plus de 2 mois par rapport aux moins actives, et ce indépendamment de leur indice de masse corporelle.

L’importance de l’activité physique pour les personnes âgées

Ces résultats sont particulièrement intéressants pour les personnes âgées, qui constituent la population étudiée. En effet, maintenir une activité physique régulière devient primordial à mesure que l’on avance en âge, afin de préserver ses capacités fonctionnelles et son autonomie. Le comptage des pas ou le suivi du temps d’exercice peuvent alors s’avérer de précieux outils pour encourager et suivre la pratique d’activité physique chez les seniors.

Adapter sa pratique à ses préférences personnelles

En définitive, le plus important est de trouver la méthode de suivi de l’activité physique qui vous convient le mieux. Certains préféreront le côté concret et ludique du comptage des pas, tandis que d’autres seront plus à l’aise avec une approche plus structurée axée sur le temps d’entraînement. L’essentiel est de choisir une approche qui vous motive et vous aide à atteindre vos objectifs de manière durable.

 Une approche personnalisée et flexible

Que l’on choisisse de compter ses pas ou de suivre le temps passé à l’exercice, les deux méthodes peuvent s’avérer bénéfiques pour la santé, à condition d’être pratiquées de manière régulière. La clé est de trouver l’approche qui vous convient le mieux et de l’intégrer durablement dans votre mode de vie. Ainsi, vous pourrez profiter pleinement des bienfaits de l’activité physique sur votre santé et votre longévité.

 

 

 

5/5 - (10 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi