Manque de sodium: Symptômes, causes et traitement

Lorsque le taux de sodium dans le sang devient trop faible, cela entraîne une hyponatrémie, qui provoque des symptômes parfois graves.

Le sodium est un électrolyte qui joue un rôle essentiel dans la régulation des niveaux d’eau et d’autres substances dans l’organisme. Lorsque le taux de sodium dans le sang devient trop faible, cela entraîne une hyponatrémie, qui provoque des symptômes tels que la léthargie, la confusion et la fatigue.

Une faiblesse en sodium peut résulter d’affections sous-jacentes, telles que l’insuffisance rénale, ou d’autres facteurs, notamment une consommation excessive d’eau ou la prise de certains médicaments.
Lorsque l’affection s’aggrave, les personnes concernées peuvent présenter des symptômes, tels que:

– des vomissements
– contractions musculaires
– des crises d’épilepsie.

La définition d’un faible taux de sodium est inférieure à 135 milliéquivalents par litre (meq/l). L’hyponatrémie sévère survient lorsque le taux est inférieur à 125 meq/l. Les problèmes de santé résultant d’un taux de sodium extrêmement bas peuvent être mortels.

Symptômes d’un manque de sodium

Une hyponatrémie légère peut ne pas provoquer de symptômes, mais lorsqu’ils se manifestent, ils peuvent être les suivants:

– confusion
– une léthargie
– un mal de tête
– fatigue et manque d’énergie
– des nausées
– de l’agitation
– de l’irritabilité

 

Complications d’un manque de sodium

Si les symptômes de l’hyponatrémie s’aggravent, ils peuvent entraîner une maladie grave, un handicap ou, dans les cas extrêmes, la mort. L’hyponatrémie aiguë peut également entraîner un grave gonflement du cerveau pouvant causer une invalidité permanente ou la mort. Si l’affection s’aggrave, elle peut provoquer des symptômes graves, en particulier chez les personnes âgées. Les symptômes graves peuvent inclure:

– des vomissements
– faiblesse musculaire, spasmes et secousses musculaires
– léthargie
– désorientation

Les médecins associent également l’hyponatrémie chronique légère aux complications suivantes:

– déficit d’attention
– instabilité de la démarche
– ostéoporose
– fractures

Sans traitement adéquat les personnes atteintes d’hyponatrémie peuvent développer :

– une rhabdomyolyse, où les tissus musculaires squelettiques meurent
– une altération de l’état mental
– des crises d’épilepsie
– un coma

Quelles sont les causes  possibles?

Autres conditions et facteurs médicaux qui peuvent entraîner une baisse du taux de sodium comprennent

– la perte de liquide gastro-intestinal due à la diarrhée ou aux vomissements
– pancréatite
– une obstruction de l’intestin grêle
– certains médicaments, notamment les diurétiques ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens.
– les causes rénales, telles que l’insuffisance rénale aiguë ou chronique
– insuffisance cardiaque congestive
– le syndrome de l’hormone antidiurétique inappropriée (SIADH), où l’organisme fabrique trop d’hormone antidiurétique.

La prise d’ecstasy ou de MDMA, une drogue à usage récréatif, augmente également le risque d’hyponatrémie grave dans certains cas. Et l’hyponatrémie résultant de la consommation d’ecstasy peut être fatale, surtout chez les femmes. Les troubles hormonaux sont une autre cause connue. Il s’agit notamment de la maladie d’Addison, qui réduit la production par l’organisme des hormones cortisol et aldostérone. En outre, l’hypothyroïdie, que les médecins caractérisent par un faible taux d’hormones thyroïdiennes, est une autre cause potentielle d’hyponatrémie.

Facteurs de risque

Certains facteurs augmentent le risque de développer une hyponatrémie, notamment

– l’âge avancé
– la présence d’affections spécifiques, une maladie rénale, cardiaque ou hépatique
– la prise de certains diurétiques, antidépresseurs ou analgésiques
– la prise d’ecstasy
– des facteurs liés au mode de vie, tels que l’exercice physique intense, qui peuvent inciter les gens à boire beaucoup d’eau rapidement.

Diagnostic et quand consulter un médecin

Les personnes à risque d’hyponatrémie ou qui développent des symptômes doivent consulter leur médecin immédiatement, car elles peuvent avoir besoin d’un traitement médical urgent. Les personnes qui présentent des symptômes, notamment des vomissements, des convulsions ou une perte de conscience, nécessitent une attention immédiate. Elles doivent appeler une ambulance ou se rendre aux urgences les plus proches. Pour diagnostiquer un faible taux de sodium, un médecin prendra connaissance des antécédents médicaux, effectuera un examen physique et demandera une analyse de sang.
Si l’analyse de sang indique un faible taux de sodium, un professionnel de la santé devra généralement effectuer des tests supplémentaires pour en déterminer la cause.

Le traitement de l’hyponatrémie consiste à rétablir le taux de sodium et à s’attaquer à sa cause.

Rétablissement des taux de sodium sanguins

Les personnes souffrant d’une hyponatrémie légère à modérée due à des facteurs liés au mode de vie ou à la prise de médicaments peuvent augmenter leur taux de sodium jusqu’aux niveaux habituels en buvant moins et en ajustant ou en changeant leurs médicaments. Les personnes présentant des symptômes sévères doivent souvent être hospitalisées et recevoir un traitement de sodium par voie intraveineuse pour que leur taux de sodium redevienne habituel. Elles peuvent également avoir besoin de médicaments pour traiter les crises ou d’autres symptômes de l’hyponatrémie.

Traiter la cause sous-jacente

Souvent, la cause de l’hyponatrémie est une affection sous-jacente, qui nécessitera généralement un traitement spécifique. Par exemple, si une personne souffre d’une maladie du foie, d’une maladie rénale ou d’une maladie cardiaque, ces affections peuvent être des causes potentielles d’hyponatrémie. Ces affections peuvent nécessiter un traitement médicamenteux ou chirurgical.
Les personnes atteintes d’un trouble de la thyroïde peuvent généralement gérer leurs symptômes et prévenir l’hyponatrémie et d’autres complications grâce à des médicaments. Elles peuvent également être amenées à modifier leur mode de vie.

Comment éviter un faible taux de sodium

Pour éviter un faible taux de sodium dans le sang, une personne doit

– éviter de boire des quantités excessives d’eau
– consommer des boissons pour sportifs lors d’exercices intenses
– éviter de prendre de l’ecstasy
– chercher un traitement pour des problèmes médicaux
– discuter des médicaments avec un médecin
– consulter un médecin si les symptômes de vomissement ou de diarrhée persistent.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -