Médecine douce

Les astuces qui permettent d’éviter ou d’apaiser les symptômes de la brûlure d’estomac

Il y a une brûlure d’estomac quand l’acidité produite par l’estomac remonte dans l’œsophage. Ce qui occasionne des douleurs accompagnées de sensations d’irritation et de brûlures. Les symptômes moins fréquents et plus généraux sont très nombreux. Comme une voix enrouée, un mal de gorge chronique, des nausées et une mauvaise haleine persistante. Il y aussi la toux chronique ou hoquet fréquente et les problèmes dentaires. Pour y remédier, il existe des solutions très simples. La première s’agit de bien savoir s’alimenter. La seconde consiste à cesser les mauvaises habitudes et à adopter un mode de vie sain. La troisième expose les gestes simples pour limiter les douleurs causées par les symptômes. La dernière solution est l’utilisation des plantes qui luttent contre les brûlures d’estomac.

Les aliments à choisir et les aliments à éviter

On doit proscrire les aliments favorisant le relâchement du sphincter. Ce sont les aliments qui contiennent de la théine et de la caféine. Ainsi, on doit s’abstenir du café, du thé, des boissons à base de cola et du chocolat. On doit également éviter les autres types de boissons gazeuses. De même que les viandes grasses, les pâtisseries, les fromages entiers et les charcuteries. On doit limiter la consommation des produits riches en matières grasses.

La consommation d’aliments acides ou épicés doit être très modérée. Comme les agrumes, la menthe poivrée, la tomate et la menthe verte.

L’eau plate, quant à elle, réduit les brûlures d’estomac. De même que les céréales à grains entiers, les fruits et les légumes. On doit choisir des aliments riches en antioxydants pour contrer les brûlures d’estomac.

Les modes de vie à adopter

Le tabagisme augmente les risques de souffrir de brûlures d’estomac. Le tabac ralentit la cicatrisation des lésions dans l’œsophage chez les fumeurs. Ainsi, on doit dire non au tabac.

On doit également limiter la consommation d’alcool car il augmente la production d’acide dans l’estomac.

L’obésité et l’embonpoint sont aussi des facteurs de risque de reflux gastro-œsophagien. Donc, on doit lutter contre eux afin de diminuer les symptômes de brûlure d’estomac.

La tension et le stress aggravent la douleur en cas de brûlures d’estomac. Ainsi, on doit les apaiser pour diminuer et contrôler la douleur. On peut par exemple se détendre avec une musique douce ou lors d’une séance de relaxation. On peut également faire une promenade à l’extérieur.

Les gestes simples qui limitent les symptômes

On évite pendant les repas les plats copieux et les aliments gras. On privilégie les aliments légers. On doit prendre le temps de bien mastiquer les aliments. Ceci afin de ne pas surcharger l’estomac, favorisant alors la digestion. Le dernier repas doit se prendre 3 à 4 heures avant l’heure du coucher. On peut surélever la tête d’environ 15 cm durant la période de sommeil s’il y a une persistance des douleurs durant la nuit. Plusieurs oreillers ou blocs de mousse, vous pouvez choisir ce qui vous apporte le plus de confort.

Lutter contre les brûlures d’estomac par les plantes et les aromates :

Pour diminuer les douleurs liées au reflux gastro-œsophagien, on peut utiliser le curcuma, la guimauve et la réglisse.

La réglisse :

Ces racines renferment de la glycyrrhizine. D’où ses effets thérapeutiques. La posologie est la suivante. Prendre après chaque repas 5 à 15 g de racines séchées sous forme de poudre par jour. L’extrait total liquide se prend 3 fois par jour, en 2 à 4 ml après les repas. L’extrait total sec se prend également 3 fois par jour et après le repas mais en 330 à 800 mg. L’extrait déglycyrrhiziné-DGL est à croquer 3 fois par jour 20 minutes avant les repas dont 1 à 2 comprimés. En cas de crise aiguë d’un ulcère du duodénum ou d’estomac, on prend 2 à 4 comprimés.

Le curcuma :

Les curcuminoïdes du curcuma ont une action antioxydante. D’où ces nombreux bienfaits.

Il faut infuser dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes 1 à 1,5 g de poudre de rhizome. On doit boire deux tasses par jour. Le rhizome séché en poudre se prend en 1,5 à 3 g par jour. L’extrait fluide se prend en 1,5 à 3 ml par jour et la teinture en 10ml.

La guimauve :

Elle a une forte teneur en pectine et en mucilage. D’où ses propriétés adoucissantes et sa capacité à soulager la muqueuse du système digestif. Comme posologie, prendre une tasse d’eau bouillie de 200 ml avec 2 g de racine séchée de guimauve.

Articles similaires