Le secret des piments pour prolonger la vie

Piments, poivrons, épices sont déjà connus pour leur bénéfices dans la prévention et le traitement des certaines maladies notamment cardio-vasculaires. De nouvelles recherches montrent que manger épicé aide à prolonger l’espérance de vie. Un peu de piment dans l’assiette et des années s’ajoutent à la vie.

Une étude des habitudes alimentaires menées sur plus de 16.000 Américains suivis durant 23 ans, a examiné les caractéristiques de consommation de piment rouge chaud.

L’analyse constate que les consommateurs de piments ont tendance à être:

– plus jeunes,

– masculins et mariés,

– fumeurs,

– consommateurs d’alcool, et aussi de viande et de légumes en plus grande quantité.

Ils ont aussi des niveaux inférieurs de cholestérol HDL. Sur un suivi de 19 ans, les chercheurs associent une consommation élevée de piments à une mortalité retardée.

La capsaïcine: ça pique la langue mais ça protège la santé

Quelle explication? La capsaïcine, composante principale des piments, joue un rôle clé dans les mécanismes cellulaires et moléculaires qui préviennent l’obésité et régulent le flux sanguin coronaire. La capsaïcine possède également des propriétés antimicrobiennes qui impactent indirectement le microbiote intestinal et donc l’hôte.

Les auteurs de l’étude suggèrent que le piment ou les aliments épicés devraient être intégrés plus fréquemment à l’alimentaires quotidienne pour mieux protéger la santé.

Chopan M. et al. The Association of Hot Red Chili Pepper Consumption and Mortality: A Large Population-Based Cohort Study. PLoS ONE, DOI: 10.1371

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.