Le régime paléolithique : tout savoir sur le régime paléo

régime paléolithique

La perte de poids constitue un des objectifs communs à de nombreux principes alimentaires. Le régime paléolithique l’inclut parmi ses résultats attendus. Pour cela, il prône un retour aux sources et l’exclusion de certaines substances. Il présente de nombreux bienfaits, mais aussi des risques de nuisance pour la santé.

Historique du régime

Les initiateurs du régime paléolithique imitent l’alimentation des temps anciens, précédant l’époque industrielle. Ils l’ont conçu au constat de la bonne santé et de la longévité des humains de la préhistoire. Ils tirent ces conclusions à partir de l’analyse effectuée sur les ossements trouvés lors des fouilles.

La diète paléo est ainsi adoptée vers 1985 pour confirmer les hypothèses du docteur Boyd Eaton. Celui-ci a affirmé la similitude des besoins nutritionnels des hommes au cours des différentes époques.

Principes généraux de la diète

Les aliments du régime se mangent généralement crus, à la manière des hommes des cavernes. Il proscrit certaines denrées et vise une amélioration de l’état de santé.

  • Constitution du régime

Le régime préconise la consommation de viande maigre, de poisson, d’œufs et de fruits de mer. Ceux-ci constituent l’apport en protéines. À cela s’ajoutent les fruits et légumes, les noix et les huiles non transformées d’origine végétale.

  • Aliments bannis

Le principe exclut les produits laitiers, les céréales, les tubercules et les légumineuses. Il interdit aussi les boissons gazeuses et les aliments sucrés et industriels.

  • Aliments tolérés

Certains aliments peuvent entrer dans la constitution de l’alimentation dans le régime. Ils sont permis mais nécessitent une prudence et une modération. Une privation temporaire est préconisée en début de régime. Une réintégration progressive est autorisée au bout d’une accommodation.

  • Objectifs et points forts

La perte de poids et de graisse constitue le premier objectif du régime paléolithique. Bien respecté, il produit des résultats rapides.

Les sportifs l’adoptent pour accroître leur masse musculaire et leurs performances physiques. Il améliore aussi la capacité intellectuelle. Ce régime aide à réduire la sensation de fatigue et apporte du tonus.

Il produit de nombreux résultats bienfaisants sur la santé. L’apport optimal de fibres élimine les soucis au niveau de la digestion et les remontées acides. Cette alimentation défait les obstructions du sinus, les raideurs matinales. Elle prévient la survenue de maladies cardiovasculaires et du syndrome métabolique. Elle atténue les troubles auto-immuns.

Principaux inconvénients du régime

La pratique du régime implique trop de contraintes et mène à la frustration. Elle engage aux courses et à la préparation pour vaincre la routine et apporter de la variété. Elle accapare ainsi énormément de temps.

Risques relatifs à l’adoption du régime

La consommation de viandes présente un risque évident d’augmentation du gras. Cela mène à l’accumulation de mauvais cholestérol à l’origine de troubles vasculaires. Ainsi, la sélection de la viande maigre constitue un impératif. La viande rouge possède des propriétés passibles de générer des cancers dans l’appareil digestif.

Les restrictions préconisées induisent des carences nutritionnelles. Le régime paléolithique apporte une quantité insuffisante de calcium et de vitamines.